Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Macédoine : Une initiative populaire pour préserver la musique traditionnelle en ligne

L'amour pour la musique traditionnelle est caractéristique de la culture macédonienne, et grâce aux généreux efforts d'un blogueur dévoué cet amour s'est maintenant répandu dans la blogosphère.

La musique traditionnelle macédonienne fait partie du patrimoine mondial, et a été appréciée et reprise dans le monde entier, parfois sans qu'on mentionne son origine [en anglais] [autres liens en macédonien sauf mention contraire].


Vidéo: l'ensemble Many Hands  joue l'air traditionnel macédonien “Jovano, Jovanke” à Kyushu, au Japon

Une vieille blague qui circule sur Internet sur les stéréotypes de l'ex-Yougoslavie [en anglais], qui circule depuis au moins 12 ans, dit qu'un des dix plus gros avantages d'être macédonien est :

4. You get to be sad and suffer while listening to folk music.

4. Tu es triste et tu souffres quand tu écoutes de la musique traditionnelle.

Cette caractéristique culturelle vaut également pour les bons moments, comme une volontaire du SVE [en français] le remarque [en anglais] dans son article sur le portail Internet pour la jeunesse Mladi!nfo :

The young people here share many similarities with young Slovaks, but there is one significant difference, which I really like. It is the preservation of the folklore, music and dance especially. For example if there is a house party, it is common to listen to traditional music. Actually, it is not only about listening but also about singing and dancing. When I asked whether all those people are members of a folklore group because they could dance so well, they told me that they are not. Macedonian folklore is so rich that they are proud of it and want to keep it.

Il y a beaucoup de similitudes entre les jeunes Macédoniens et les jeunes Slovaques, mais il y a une différence importante, que  j'aime vraiment. C'est la préservation du folklore, et de la musique et de la danse en particulier. Par exemple lors des fêtes, c'est courant d'écouter de la musique traditionnelle. En fait, ils chantent et ils dansent plus qu'ils n'écoutent. Quand j'ai demandé si toutes ces personnes faisaient partie d'un groupe de folklore parce qu'ils dansaient si bien, ils m'ont dit que non. La tradition macédonienne est si riche qu'ils en sont fiers et qu'ils veulent la préserver.

Le développement le plus récent concernant la musique traditionnelle et la poésie dans la blogosphère macédonienne est le déménagement du contenu du blog Macedonian Folk Song sur un domaine et un service d'hébergement spécial, pesna.org (pesna veut dire “chanson” et “poème” en macédonien). Cela a permis à son auteur Zoran Stalevski, alias Goodbytes, d'ajouter plus de fonctionnalités, comme différents types de classements, et des options pour traduire en anglais, en français, et en allemand. De plus, il annonce que :

Toutes les chansons sont translittérées dans l'alphabet latin. Par exemple “А бре Македонче (A bre Makedonche)”. Pour accéder à cette version, cliquer sur l'onglet “Translittération”. Cela permettra au moins deux choses : les étrangers pourront lire le texte plus facilement, et l'accès par les moteurs de recherche sera facilité, puisque souvent leurs utilisateurs ne connaissent pas le cyrillique.

Les fichiers audio des chansons ne sont plus limités à une minute, mais à la demande générale  ils sont mis en ligne dans leur intégralité. Cependant, pour ne pas enfreindre les droits d'auteur des interprètes, les mp3 téléchargeables sont encodés en 32 kbit/s. C'est suffisant pour écouter la chanson ou juste pour “l'avoir”, mais les mélomanes et les amoureux de la musique traditionnelle ne se contenteront pas d'une qualité si basse. Donc j'imagine  qu'ils achèteront les chansons qu'ils aiment. Et si certains musiciens souhaitent partager les droits de certains de leurs enregistrements, je serais heureux de mettre en ligne des versions de leurs chansons en haute-qualité.

Zoran Stalevski déclare également qu'il a l'intention de financer le site par ses propres moyens jusqu'à la fin de ses jours, avec éventuellement l'aide de publicités en ligne. Dans un entretien pour It.com.mk, il avoue :

J'ai commencé le projet parce que c'était ma passion, mais aussi parce que j'étais révolté, parce que les employés des institutions payées pour promouvoir notre patrimoine culturel utilisent principalement leurs ordinateurs pour jouer au Solitaire en attendant la fin de la journée.

En compilant les chansons, j'ai suivi la maxime de Gandhi [en français] : “Vous devez être le changement que vous désirez voir en ce monde.” Au fur et à mesure que le nombre des chansons augmentait, j'ai commencé à recevoir des compliments, des conseils, et de l'aide ou des fichiers audio des visiteurs du site qui aiment la musique traditionnelle. Le fait d'être soutenu par des gens du monde entier, y compris par des étrangers qui s'intéressent à la langue, à la culture et la musique traditionnelle macédonienne, m'a motivé pour continuer à enrichir le site. Je n'ai pas besoin de contributions financières, parce que la publication en ligne n'est pas très coûteuse. Mais ce qui ferait du bien au projet,  c'est plus de fichiers audio, particulièrement des enregistrements de chansons rares, qui sont pratiquement impossibles à trouver par la voie normale. Il y a un grand besoin de numériser les archives audio et vidéo de la Radio Télévision Macédonienne, qui recèle des trésors inestimables qui sont en train de pourrir dans ce trou noir [en français] du “diffuseur public”. Il est probable que certains de ces enregistrements rares ont été donnés à des ethnologues et à des collectionneurs – des gens que je ne peux pas contacter facilement.

Le site Macédonian Folk Songs utilise la licence Creative Commons “3.0 paternité – pas d'utilisation commerciale”. Avec plus de 640 chansons, c'est sans doute la plus riche anthologie de ce genre sur le web. Archeological Diary écrit que le site a été utilisé comme une source du contenu de Wikipédia en macédonien.

Sur cette vidéo, Oneself76 chante “Jovano, Jovanke”. Ses interprétations reçoivent des commentaires admiratifs d'utilisateurs de YouTube en Macédoine et dans la diaspora

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site