Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Irak : Bagdad, entre bombes et bulletins de vote

Les élections augurent-elles d'une nouvelle ère de stabilité politique pour l'Irak ou sera-ce du pareil au même ? Les blogueurs irakiens discutent de leurs peurs et espoirs en ce jour d'élections nationales. Mais d'abord…

Si vous ne lisez qu'un seul billet cette semaine, il faut que ce soit celui-là

A la veille du scrutin, Sunshine évoque ses souhaits pour l'avenir [en anglais, comme tous les liens de ce billet] :

Nous sommes simplement fatigués de vivre dans l'horreur, nous ne voulons plus perdre encore ceux que nous aimons, cette guerre était sanglante et je veux seulement qu'elle prenne fin et devienne un mauvais souvenir dans ma vie .. Je me demande si ma famille à l'étranger va revenir, je n'ai plus vu mon unique tante depuis 5 ans, et mes cousins ne me connaissent pas.. Les Irakiens veulent qu'on leur rende leurs vies… J'attends avec impatience le jour où je me réveillerai et ouvrirai les rideaux de ma chambre pour voir à nouveau la vie dans mon voisinage au lieu d'une ville fantôme, j'attends avec impatience le jour où nous ôterons le bois que nous avons mis sur les fenêtres, je ne cesse de me demander si je serai soulagée un jour, de même que tous les Irakiens.. J'ai tant d'espoirs et de projets pour ce jour, je me demande quand il viendra ..

Je veux entendre de bonnes nouvelles sur la reconstruction de mon pays, le développement et le progrès de l'économie, et non combien de personnes ont été tuées..

Elle rapporte la campagne actuelle de terrorisme contre tous les chrétiens de sa ville de Mossoul et écrit :

Pourquoi ? pourquoi cela arrive-t-il ? Qui cherche à forcer les chrétiens à partir ?

Les partis politiques se combattent les uns les autres, et les victimes, ce sont ces innocents.. tous ces meurtres et cette intimidation c'était à cause des élections, pour forcer les chrétiens à aller à la campagne, et les empêcher de participer ..

Ce qui me laisse tellement en colère et frustrée, c'est que, lorsqu'il y a une “cérémonie de pleurs ” le pays est mis en situation d'urgence, on prend tellement de soldats et des mesures d'ordre très sérieuses pour protéger les chiites ,. Alors que le gouvernement n'a pas garanti la sécurité des chrétiens, qui ne voulaient rien d'autre que poursuivre leur vie quotidienne, aller à l'école, ou travailler comme à l'ordinaire, c'est tellement injuste..

Paroles de la rue

Sunshine voted
Sunshine a photographié son doigt taché d'encre faisant le signe de la victoire.

Baghdad Dentist nous décrit sa ville le jour du scrutin :

Les voitures ont été interdites hier soir et beaucoup de rues conduisant aux bureaux de vote ont été barrées par des barbelés et des véhicules militaires.

Avec le début des opérations de vote de nombreuses explosions se sont produites à Bagdad. On annonçait beaucoup de tirs de mortier dans de nombreux districts de la ville, dont Adamyah, Al-adil, la rue de Palestine, Ur et beaucoup d'autres endroits, dans une vague d'attentats. Bagdad n'est pas sécurisé…

Avec toutes les peurs d'aller voter, les Irakiens comptent sur la démocratie pour mettre fin à la violence et choisissent des Irakiens pour les représenter

Nibras a voté et a trouvé ça super :

Ce qui était le plus génial c'était l'impression de normalité ; les élections sont devenues un événement banal et ennuyeux. C'est un véritable exploit pour un pays qui a le passé et les défis actuels de l'Irak…

Ceci a été un échec logistique pour les djihadistes ; presque pas d'attentats-suicide ou d'attaque de sniper près des bureaux de vote. Balancer des obus de mortier au hasard à travers Bagdad est de l'intimidation débile. Ça n'a sûrement pas dissuadé les électeurs.

Ladybird est allée observer le “cirque” électoral aux Pays-Bas et rapporte :

J'ai remarqué que beaucoup de gens ont choisi de voter pour les partis laïcs, notamment pour la liste Al-Iraqiya d'Allawi, mais il y a aussi les partisans de Maliki…

La file était très longue, l'attente de 4 à 5 heures. J'ai quitté le bureau de vote à 17 heures et la queue faisait près d'1 km.

D'après ce que j'ai lu et vu, je pense que Maliki et Allawi vont être au coude à coude.

tandis que les journaux McClatchy donnent la couverture la plus complète de l'ensemble de l'Irak dans leurs blogs de journalistes.

Peurs et espoirs

Layla trouve les premiers résultats prometteurs mais s'attend à une fraude généralisée. Elle tweete les résultats au fur et à mesure qu'elle les apprend et conclut :

C'est une énorme défaite MORALE pour les partis chiites et pour Maliki en particulier… et elles ont aussi prouvé ce que je disais depuis 4 ans – que nous sommes essentiellement un peuple laïc et nationaliste.

C'est AUSSI une défaite symbolique pour l'Iran et pour le plan AMÉRICAIN, le programme avec lequel ils nous ont brutalement et criminellement occupés, en nous divisant selon des frontières sectaires.

… Je t'aime Irak.

Mais à force d'observation électorale, elle en a eu assez :

J'ai besoin de sortir de l'humeur électorale irakienne. J'ai un mauvais pressentiment de ce qui se passera après la publication des résultats définitifs… mon intuition physique me le dit…Il faut que je me déconnecte, complètement…

Neurotic Wife [NdT : “épouse névrosée”] n'a pas voté et s'en explique sous forme de lettre à son père décédé :

Je regrette, mais il n'y a personne que je croie capable d'apporter une vie meilleure aux Irakiens. Toutes les promesses que ces gens prétendent apporter à l'Irak sont mensongères. Ils sont entrés dans la course électorale pour satisfaire leurs egos. Leurs egos et leurs propres besoins…

Oui Baba, je sais que tu n'es pas d'accord avec moi. Je sais que tu avais toujours l'espoir. Un GRAND espoir… Baba, il n'y a aucun homme honnête là-dedans, crois-moi. Leurs paroles ont perdu toute signification pour moi. Car je sais, je sais bien que l'Irak que tu as connu ne reviendra plus jamais. Ni maintenant, ni pendant la vie de mes enfants, ni jamais. Non, je ne suis pas pessimiste comme tu me le disais, je suis réaliste.

Beaucoup de gens appellent cela un moment historique. Quelle histoire ? Allons-nous appeler chaque élection un moment historique ? C'est quelque chose que je ne comprends pas. Quelle sorte d'histoire font-ils. Qu'est-ce que mes petits liront quand ils seront adultes ? L'Irak, le rêve brisé ? Des centaines de milliers de gens risquent leur vie au nom de l'Espoir. Et peut-être que l'Espoir est tout ce qui leur reste à présent. Mais pour moi ceci n'est rien d'autre que la répétition d'un échec formel. Désolée Baba, je ne veux pas te fâcher, mais tu nous a toujours appris à dire ce que nous pensons, et c'est exactement ce que je pense.

Sunshine est d'un avis complètement opposé. Elle écrit :

Combien de fois dans une journée pensons-nous à nous, à ce que nous devons faire et utilisons-nous le mot “je” ? Ce serait super si les gens disaient “Irak” à la place en ce jour, et plaçaient l'intérêt de la communauté avant le leur, parce qu'il n'y a rien de plus important en ce jour que de voter pour construire un avenir meilleur pour nous et nos familles..

Toute ma famille à Bagdad et Mossoul, en Irak et à l'étranger, a voté, tout comme mes amis, même ceux qui hésitaient à y aller, ont décidé de voter après que je les ai exhortés..

Je suis si fière de tous les Irakiens qui ont voté et le feront…

Hammorabi a quelque espoir pour l'avenir, mais pas beaucoup :

l'interférence des autres pays dont l'Iran et l'Arabie Saoudite, l'absence de plan des troupes étrangères pour laisser une armée irakienne forte, capable de protéger les frontières irakiennes et la sécurité intérieure et bien d'autres problèmes. Tout cela et d'autres problèmes ont eu pour résultat un Irak faible et corrompu…

Aujourd'hui la plupart des Irakiens sont allés aux urnes à la recherche d'un changement qu'ils espèrent venir après cette élection pour se traduire en un gouvernement et un parlement sans idéologie sectaire. Il devrait avoir pour première priorité l'intérêt de l'Irak et non celui des autres pays.

Nous sentons qu'il pourrait y avoir un peu de changement et nous savons qu'il n'y a pas de miracle.

Et pour conclure :

Vivant aux Etats-Unis, Iraq the Model a une expérience quelque peu différente du vote :

En décembre 2005 nous sommes allés à pied de chez nous au bureau de vote (qui se trouvait là où j'allais à l'école enfant) au son des mortiers et des fusillades. Evidemment, cette marche de dix minutes était enrobée de tant de peur et d'inquiétude, mais aussi de beaucoup d'espoir et de fierté.

Mon trajet jusqu'au bureau de vote sera moins intéressant cette fois parce que je prendrai la ligne orange pour Arlington où cela se passe, qui se trouve être un hôtel dont la propriétaire s'appelle finalement Paris Hilton.

Oui, ça n'est pas passionnant.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site