Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Géorgie : Panique à la suite d'un montage d'information

Crossed out logo of the channel

logo barré de la chaîne

Samedi 13 mars, l'opérateur de la télévision nationale Imedi a diffusé un montage d'informations affirmant que les chars russes avaient envahi la Géorgie et que le président était mort. Emis à 20 heures, le créneau habituel des actualités quotidiennes, la chaîne qui jouit du meilleur indice de confiance du pays (selon l'étude 2009 du Caucasus Research Resource Center) a offert à son auditoire le pire scénario possible de ce qui pourrait se produire une semaine après les élection municipales fixées à fin mai dans la capitale Tbilissi.

D'après un tel scénario, l'opposition s'emparerait du pouvoir et transformerait le pays en une confédération alliée de la Russie. Qui plus est, des corps d'armée géorgiens décideraient de ne pas défendre le Président Saakashvili et appuieraient au contraire le gouvernement provisoire de l'opposition. Les illustrations de cette parodie d'information, tout comme la présentatrice du programme, étaient exactement les mêmes que ceux du journal télévisé habituel, mise à part une brève introduction informant les téléspectateurs que ce qui allait suivre était une simulation d'événements possibles.

2E15F01F-7356-482A-86D1-92145A2C61F1_w527_s

Capture d'écran de la fausse information sur la télévision Imedi – RFE/RL

Malgré cette précaution, la présentation de séquences provenant de la guerre d'août 2008 avec la Russie au format d'un programme normal d'actualités a provoqué une panique momentanée dans le pays. “Requiem pour le rêve géorgien,” selon le titre donné par ses producteurs, détaillait la fin apocalyptique de la démocratie en Géorgie après la prise du pouvoir des chefs de l'opposition Nino Bourjanadze et Zourab Noghaideli, qui ont récemment affirmé leur amitié avec le président russe.

Pendant l'émission, qui durait une demie-heure, certains des habitants des villages à proximité de la zone de conflit auraient fui vers les forêts proches pour échapper à ce qu'ils croyaient être l'avancée des troupes tandis que des gens en état de choc appelaient les services de secours, formaient des files d'attente devant les magasins d'alimentation et les distributeurs de billets, et que les voitures faisaient la queue devant les stations service, inquiets que l'histoire se répète.

La compagnie privée, qui a aussi diffusé ce même programme à la radio, a violé le Code de Conduite des opérateurs de radio-télévision [en anglais] qui stipule que les reconstitutions doivent être évitées ou sinon clairement identifiées comme telles, alors que des citoyens indignés manifestaient devant le siège de la chaîne de télévision.

Une blogueuse locale, Dodka était parmi ces 300 à 500 personnes et a publié des informations sur Facebook. Accusée par certains d'être un agent provocateur parce qu'elle disait être là pour protester contre les initiatives d'Imedi plutôt qu'en soutien à l'opposition, elle a aussi mis en ligne quelques photos [les blogs cités sont en géorgien].

protest in front of Imedi TV

Manifestation devant la chaîne Imedi par Dodka

ოპოზიციამ, რა თქმა უნდა, შანსი ხელიდან არ გაუშვა და უხვად წარმოგვიდგა, ასე ვთქვათ. თუმცა მთავარი ფიგურა ბურჯანაძე იყო. ჩემი მეგობარი, რომელიც იქ დამხვდა, საერთოდ გამოეცალა და ცდილობდა მოშორებით დამდგარიყო, მაგ ქალის გვერდით არ ვიქნებიო.

L'opposition, bien sûr, n'a pas laissé passer l'occasion et était représentée par de nombreuses figures. Mais la principale était Mme Burjanadze. Une de mes amies, que j'ai rencontrée là, s'efforçait d'éviter la foule en se tenant un peu plus loin, ne voulant pas être à côté de “cette femme.”

D'autres ont aussi donné libre cours en ligne à leur colère. L'une des premières réactions sur les blogs et Facebook est venue de Rocko sous forme d'un extrait du code sus-mentionné de l'opérateur.

მოგიტყანთ:

  • კრეატივი
  • პროფესიონალიზმი
  • ჟურნალისტობა
  • ეთიკა
  • ნორმები
  • გადაცემა „სპეციალური რეპორტაჟი“
  • მომავლის ხედვა
Allez vous faire foutre avec vos :

  • Créativité
  • Professionnalisme
  • Journalisme
  • Ethique
  • Normes
  • Enquête
  • Vision de l'avenir

Un autre blogueur, Dv0rsky, soutenait que derrière la décision de diffuser l'émission se trouvait Giorgi Arveladze, le directeur de la télévision Imedi, et ex-ministre de l'économie et ami de longue date du président géorgien, surtout depuis qu'un tribunal de Gibraltar avait jugé que Ina Gudavadze, veuve de l'ancien magnat propriétaire d'Imedi, avait droit à sa part d'héritage de son mari, dont des actions de la chaîne.

ადვილი მისახვედრია, რომ იმედის ჟურნალისტები არაფერ შუაში არიან დღევანდელ სიუჟეტთან – მათ მხოლოდ ის გააკეთეს, რაც დაავალეს. დამვალებელმა კი ძალიან კარგად იცოდა – თუ ტელევიზიას კარგავს და სხვას უნდა გადასცეს, მაშინ ჯერ ყველა ღონეს იხმარს და ჩაძირავს მას, შემდეგ კი მიატოვებს განწირულ ხომალდს.

Il est facile de comprendre que les journalistes de télévision d'Imedi n'ont rien à voir avec l'émission d'aujourd'hui – ils ont obéi aux ordres. Et celui qui a donné cet ordre savait parfaitement que s'il perdait une chaîne il la coulerait par tous les moyens avant d'abandonner le navire.

Fazanda s'est adressée dans son billet à tous ceux qui ont justifié la décision de diffuser l'émission.

მათ რომ ჰკითხო, თურმე ხალხს არ უნდა შეშინებოდა, რომ ეს შიში უფრო საგანგაშოა, რადგან არველაძემ ე.წ. Wake Up Call გაგვიკეთა და ამის გამო მას კი არ უნდა ვემდუროდეთ, არამედ გულებში უნდა ჩავიხედოთ თურმე.

Si vous leur demandez, les gens n'auraient pas dù paniquer, c'est cette peur qui est plus inquiétante, car c'était un réveil téléphonique de la part de M. Arveladze et au lieu de le lui reprocher, nous devrions faire notre examen de conscience.

D'autres opinions ont été mises en ligne par Sweet, Zurrius, Tiny et Gabo, qui assistaient à une représentation théâtrale de la Nuit des Rois de Shakespeare lorsque l'auditoire a commencé à recevoir des appels téléphoniques informant de l'invasion imaginaire et de la mort du président. Les acteurs ont interrompu le spectacle, mais l'ont repris après avoir découvert que la nouvelle était fausse. De retour sur scène ils ont conversé avec les quelques personnes restées dans la salle, et l'acteur principal a donné aux blogueurs le titre de leurs billets en disant que le “théâtre est immortel.”

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site