Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Kazakhstan : Deux barrages cèdent, faisant 47 victimes

Après la rupture de deux barrages au Kazakhstan, jeudi et vendredi dernier, des milliers de personnes ont été évacuées des zones sinistrées. La tragédie a eu lieu dans le district de Aksuisky, au nord de la capitale économique Almaty. KZBlog annonce :

Jeudi, un barrage a cédé dans la région de Karatalsky, en province d'Almaty, après une fonte importante de neige. 820 personnes ont trouvé refuge dans un école proche. Vendredi, un autre barrage a cédé, le réservoir d'eau de la région de Aksuisky. Kyzyl-Agash, un village proche de 3000 habitants, a été inondé. La plupart des habitants ont pu être évacués mais pas tous.

Durant le week-end, le bilan est passé de 20 victimes à 35, sans compter les disparus. Depuis lundi, le bilan officiel est 47 victimes. Le Président Nazarbayev a demandé au procureur général d'ouvrir une enquête criminelle contre le propriétaire du barrage “Kyzyl-Agash”. Comme on l'a découvert après la catastrophe, le réservoir et le barrage sont gérés par une société privée.

Le blog Lord-Fame a les informations les plus complètes [russe] :

Les grandes eaux sont arrivées. Nous étions prévenus, nous aurions du être prêts. A une heure du matin, la police est arrivée dans le village près de Taldy-Korgan [une commune de la région d'Almaty] et a forcé les gens à partir. Et c'était la chose à faire.

A Kyzyl-Agash, un officier de police est passé de maison en maison et a averti que le barrage pouvait ne pas résister à la crue.  Les gens ont commencé à amener les femmes et les enfants dans d'autres villages proches. Dans la soirée, l'administrateur du district est arrivé, en demandant de ne pas paniquer et a assuré que tout était sous contrôle. Les gens l'ont cru. Beaucoup de ceux-ci sont maintenant morts. […] Ce qui fut le village prospère de Kyzyl-Agash ressemble maintenant à ça :

Le barrage a cédé à cause de précipitations importantes qui se sont ajoutées à l'eau de la fonte des neiges. Les lignes téléphoniques ne fonctionnent plus. L'eau a aussi emporté le pont de  Kyzyl-Agash, sur l'une des principales autoroutes nord-sud.  Lord-Fame ajoute [russe]:

Les habitants de Egen-Su, un autre village en aval, ont été tous évacués à temps, mais les pertes en bétail sont massives […]. A Kyzyl-Agash, la tragédie aurait pu être évitée si les autorités avaient organisé à temps la gestion de l'alerte. Le chef local de l'administration avait peur de provoquer une panique…Pourquoi n'a-t-il pas eu peur des morts ?

La plupart des personnes évacuées sont maintenant réfugiées dans des casernes de l'armée, des écoles, et la gare de  Taldy-Kurgan. Les chaines locales de télévision demandent aux téléspectateurs d'aider en donnant des vêtements et de la nourriture.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site