Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

“We change”, le site des cyber-féministes iraniennes, remporte le prix Reporters sans frontières

Reporters sans frontières (RSF) et Google ont rendu hommage [en français] aux journalistes du site pour les droits des femmes iraniennes we-change [en farsi] le 12 mars en leur décernant le premier de leur nouveau prix Net-Citoyen pour  la liberté d'expression en ligne.  Il a été décerné le jour de la sortie du nouveau rapport de RSF “Les ennemis d'Internet” .

Parvin Ardalan de we-change a reçu leur prix collectif dans les bureaux parisiens de Google. Le mouvement des femmes iraniennes a toujours été un exemple de l'esprit de résistance.Aujourd'hui, leur mouvement apporte son expérience et ses méthodes de travail démocratiques qu'elles ont développées sur le Web.

Le site We-change a soutenu une campagne en ligne appelée Un million de signatures pour demander le changement des lois discriminatoires [en anglais]. Cette campagne veut lutter contre la discrimination contre les femmes en Iran par des modifications de la législation iranienne. Il s'agit d'une suite à la manifestation pacifique pour la même revendication qui avait eu lieu le 12 juin 2006 sur la place Haft-e Tir à Téhéran.

Voici la vidéo où We-Change présente ses objectifs et son histoire :

Parvin Ardalan a également remporté le prix Olaf Palme en 2007 [en anglais], mais le gouvernement iranien ne l'avait pas autorisée à quitter le pays pour le recevoir en personne.  Elle avait enregistré ce message sur YouTube.

Plusieurs blogueurs iraniens dont Shiva Nazarahari [en anglais], une blogueuse et militante des droits humains, sont actuellement en prison, depuis l'élection présidentielle iranienne du 12 juin.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site