Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Martinique: Election, tension et abstention

Dimanche 14 mars, tous les Français y compris dans les quatre départements français d'outre-mer (Martinique, Guadeloupe, Guyane et Réunion) étaient appelés aux urnes pour les élections régionales afin d'élire les assemblées régionales, compétentes notamment en matière de formation professionnelle, de construction et financement des lycées, de financement et promotion de projets culturels.

Le scrutin s'est tenu au milieu d'une saison électorale très active : les Martiniquais étaient appelés, pas plus tard qu'en janvier, à se prononcer sur l'autonomie de leur département.

Deux scrutins majeurs en trois mois, c'était peut-être de trop pour les 55,55% d'électeurs martiniquais qui ont choisi de rester chez eux et de s'abstenir, comme l'explique le billet de Bondamanjak.

Le blog Evolution Martinique commente ce pourcentage important d'abstention :

Le grand vainqueur de ce 1er tour, est à l’évidence le taux record d’abstention (plus de 55%) […].

Dans le même billet, le blogueur donne aussi des raisons susceptibles d'expliquer pourquoi les gens se sont abstenus :

1. La répétition soutenue des consultations et des scrutins sur une période très dense entre le 10 janvier et le 14 mars.

2. La question du statut institutionnel aura été un enjeu majeur aux yeux des électeurs, reléguant les régionales dans la sphère de la politique politicienne.

3. La qualité bien terne du débat et des propositions politiques de même que le climat délétère dans lequel se déroula cette campagne.

4. Le choix incongru du vote au 2ième tour.

La blogueuse martiniquaise [moi]'s playground donne son opinion sur le premier tour des élections régionales, dans un billet détaillant les résultats de chaque liste, assortis de ses commentaires personnels. En passant,elle résume l'enjeu central de ce scrutin en Martinique :

Trois listes se maintiennent donc pour un second tour ou le duel Marie-Jeanne/Letchimy annoncé va connaître son épilogue.

Le même duel est pris en compte par Bondamanjak dans un billet intitulé “André Lesueur, la troisième voix”.

Tous deux, [moi] et Bondamanjak, commentent la diminution significative des électeurs de droite en Martinique. Elle s’interroge :

Depuis combien de temps la droite ne s’était pas retrouvée à un second tour d’élections régionales ?

tandis qu'un commentaire au billet de Bondamanjak ajoute :

Juan […] j'ajouterai

pour terminer que la droite pour moi est menacée d'inutilité politique.

Les remarques des blogueurs martiniquais sur la médiocrité des campagnes électorales, la lassitude de la population devant les élections et la position malaisée des partis de droite ne sont pas l'exclusivité des départements d'outre-mer, puisque les élections sur le territoire métropolitain ont suivi un schéma identique, comme l'explique [en anglais] ce billet du blogueur français Ma Liberté.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site