Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : Les techniques de fraude électorales exposées par les blogueurs

On a voté le 14 mars dans 76 régions de Russie pour élire les maires et les représentants aux assemblées régionales. Le parti au pouvoir “Russie Unie” a remporté la plupart de ces élections. Cependant, la victoire du parti de gouvernement n'a pas été absolue : à Irkoutsk les gens ont préféré le candidat de l'opposition Viktor Kondrachov mais c'était une exception. Malgré la vague montante de manifestations (comme à Irkoutsk [en russe] même, Kaliningrad, Moscou et d'autres villes), “Russie Unie” a réussi à conserver sa position dominante dans toutes les législatures régionales russes comme dans les fonctions municipales.

L'un des secrets d'une telle “stabilité politique” (outre les mass médias contrôlés par l'Etat) n'est autre qu'un assortiment de nombreuses techniques supposées de fraude utilisées autant par les membres du parti que par les fonctionnaires lors des élections. Celles-ci ont été les premières à montrer la capacité du Web 2.0. à les démasquer. Les blogueurs ont rassemblé les preuves de fraude à l'aide de leurs téléphones portables et les ont publiées en ligne.

Les membres de l’association d'observation électorale “Golos” [en anglais] (”La voix”) ont notamment été très actifs pour promouvoir la transparence de l'élection et exposer les fraudes. L'association a mis en place un site web-hotline pour la fraude “88003333350.ru” où tout un chacun pouvait signaler une fraude. Jusqu'à présent, 561 cas ont été inscrits.

Anti-Fraud Hotline, 88003333350.ru     

Hotline anti-fraude, 88003333350.ru

Vote par téléphone, Iékaterinbourg, région de Sverdlovsk

Le blogueur leonwolf a réalisé une capture du programme de télévision locale où un responsable de la commission électorale régionale invitait les gens à voter en utilisant une ligne téléphonique et sans signer aucun document (ce qui est illégal). “Il vous suffit d'appeler, de donner les informations de votre passeport et si elles correspondent à celles de la base de données, votre vote sera enregistré,” a déclaré à la télévision le président de la commission électorale.

Réécriture du procès-verbal, stanitsa Dinskaya, région de Krasnodar.

Le journal russe d'opposition Novaya Gazeta a publié une vidéo [en russe], montrant une employée de la commission électorale locale qui serait en train de réécrire le procès-verbal du scrutin (un document établissant le résultat définitif de l'élection).

Vote pour la famille, Iékaterinbourg

Dans la vidéo ci-après, deux femmes avouent qu'elles ont été amenées au bureau de vote pour voter à la place de leurs parents (vraisemblablement pas en état de s'y rendre par eux-mêmes). Cette procédure est légale si une personne possède une procuration. Mais ces deux femmes, tout comme le bus entier (que l'on peut voir à l'arrière-plan) de leurs “collègues,” n'en ont pas. Malgré cela on les autorise à voter. Sans oublier que leur ticket de bus a été payé par l'administration régionale, en même temps qu'une excursion touristique après le vote.

Vote préliminaire de masse, Ivanovo

La technique la plus populaire de fraude est le vote préliminaire dirigé. Il s'est pratiqué parmi les militaires, les policiers et parfois les étudiants. En d'autres termes, les autorités régionales s'efforcent de mobiliser autant de monde qu'elles peuvent, surtout si elles ont des moyens de pression. Pour les étudiants ils sont variés : notes, bourses, admission à passer un examen, etc.

Le blogueur vitaliy-averin a mis en ligne une vidéo illustrant une telle opération :

Cette vidéo-ci montre une femme notant les étudiants absents, tandis que ces photos dépeignent une grosse affluence dans la salle de l'université.

Bourrage des urnes, Astrakhan

La vidéo montre sur le vif deux personnes introduisant des paquets de bulletins dans l'urne.

Tous ces exemples représentent l'état actuel du système électoral russe. La domination du parti au pouvoir est assise sur de nombreux actes illégaux dont découlent les résultats électoraux “attendus”. En même temps, cela montre la faiblesse d'un système politique qui est incapable de tracer sa route en l'absence de telles mesures anti-démocratiques et illicites. Mais à mesure que les blogueurs deviennent plus puissants et que les preuves de la fraude sont diffusées plus efficacement parmi les internautes russes, l'incapacité du gouvernement à proposer des élections libres et justes peut devenir un problème réel, et non plus virtuel.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site