Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Macédoine : Si Internet n'existait pas….

Les blogueurs et utilisateurs des nouveaux médias en Macédoine ont proposé leurs propres réponses à la question “Comment Internet a-t-il changé votre vie ?”, posée dans cet article sur le site en macédonien de la BBC [tous les liens sont en macédonien, sauf mention contraire].

Darko Buldioski du site Komunikacii.net a, selon une figure de style rappelant l’antithèse slave [en anglais], reformulé la question en “Si je n'avais pas Internet…” et a publié les réponses suivantes :

Je n'aurais pas…

  • …pu écrire sur mon blog, dans lequel j'ai tant investi et grâce auquel j'ai tant reçu en retour :)
  • …su que la BBC parlait de ce sujet, puisque je n'écoute pas les infos à la radio, je m'informe en ligne
  • …rencontré un groupe d'excellentes personnes avec lesquelles je dialogue régulièrement sur différents sujets
  • …commandé différents bibelots que mon frère me ramène des États-Unis (c'est supposé y être moins cher)
  • …travaillé dans mon secteur actuel, puisque mon travail est lié à Internet

Darko Buldioski a ensuite invité d'autres internautes à partager leurs réflexions, tout en proposant le lien vers un épisode pertinent de la série South Park, “Over Logging” [en anglais].

Des dizaines d'utilisateurs macédoniens de Twitter ont donné leur opinion, accolée dans leur message au mot-clé #danemaseinternet ou à l'expression “Si Internet n'existait pas”…

  • …je devrais emporter avec moi un carnet comme [l'auteur] Venko Andonovski pour noter mes pensées [-Sead93]
  • …parbleu, je me serais consacré à la recherche scientifique et au final j'aurai trouvé des preuves invalidant le principe de relativité [en français] [-goranmitev]
  • …je n'aurai jamais su comment on vit à la ferme [-lazyvlad]

…et nombre d'entre eux ont accusé Internet pour leur manque de forme physique,  leur manque de masse musculaire ou encore de leur excès de tissus adipeux.

Marjan Zabrcanec utilise son blog Golemata slika (La Grande Image) et ses profils Twitter et Facebook comme des “mégaphones” pour défendre son droit à la liberté d'expression. Il a expliqué qu'il a créé son premier compte e-mail il y a 15 ans, et que sans Internet,  il n'aurait pas su “quels sujets et quels arguments les débatteurs utilisent dans le monde entier. La recherche [de ces informations] aurait été extrêmement difficile. Désormais il existe Debatopedia“. Il n'aurait pas été capable de gérer efficacement son ONG [en anglais] ou élaborer des campagnes marketing sur Internet peu coûteuses mais efficaces pour les clients de son employeur actuel.

Vasilka Dimitrovska a reconnu que sans Internet, elle n'aurait jamais appris à bloguer et à utiliser les nouveaux médias pour “détecter, présenter et protéger le patrimoine culturel”, et sensibiliser l'opinion publique, en étant entre autre invitée à la télévision.

…Je serais demeurée une archéologue de plus dans l'océan des archéologues inconnus et anémiques en Macédoine, sans obtenir aucune attention  de la société et encore moins de respect.

Ribaro (Le Pêcheur) a répondu à la question via une vidéo sous-titrée en anglais.

Viktor Arsovski a écrit que sans Internet il aurait probablement continué à enseigner l'anglais et n'aurait pas participé à la création du site IT.com.mk, et…

  • j'aurais pris pour “argent comptant” les infos de nos médias, et n'aurais pas lu les informations d'autres sources.
  • je n'aurais jamais su que certaines choses de la société peuvent être améliorées
  • je m'énerverais en regardant les matchs de football sur [la chaîne de télévision] Sitel. Maintenant que je regarde les matchs en ligne, je sais qu'il existe des commentateurs de qualité qui expliquent le sport plutôt que dire des choses insensées. En conséquence, même si cela me rend parfois nerveux, au moins je sais qu'Internet me propose une alternative!

Parmi les blogueurs qui ont écrit sur le sujet, Kihu Potru a insisté sur l'importance d'Internet dans le partage des arts et pour établir des liens entre artistes. Cela va des arts graphiques [en anglais] aux haïku [en anglais]; Kuzmanov, Martin, et Dzaman en sont des exemples.

Enfin, certains ont répondu dans l'espace des commentaires sur les blogs des autres, comme Oksimoron, qui écrit :

S'il n'y avait pas d'Internet… je me serais baladée plus souvent, j'aurais été une meilleure femme d'intérieur et je ne passerais pas pour une folle à rire seule devant mon écran :-)

Nadezhna a répondu :

- Je lis désormais plus de livres, et ils sont bien moins chers :)
– Quelqu'un écoute ma voix (lit mon blog).
– Internet m'a aidée à trouver un travail.

PRoom ajoute que sans Internet :

…je n'aurais pas poursuivi des études universitaires ([filière] trouvée sur Internet)
– je ne serais pas restée debout jusqu'à 5h du matin
– je n'aurais pas connu plusieurs de mes amis actuels
– je n'aurais pas pu réserver un hôtel à Nice
– je n'aurais pas pu surprendre avec des cadeaux mes proches qui vivent très loin
Et, pour sûr, je n'aurais pas su qu'un jour Internet va mourir ;)

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site