Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Un jour de fête sous haute surveillance

C'est sous le regard attentif de la police anti-émeutes que les Iraniens ont célébré, mardi soir, Charshanbeh Soori, une fête qui précède le nouvel an persan, alors que l'Ayatollah Ali Khamenei, le chef de la République Islamique, avait déconseillé les festivités. Charshanbe Soori est un prélude au Norouz, le Nouvel An persan qui débute le 21 mars et marque l'arrivée du printemps.

Les Iraniens ont célébré la fête en allumant des feux de joie et en bondissant au-dessus des flammes, pour symboliser les espoirs de bonheur dans la nouvelle année [en anglais].

Nombre d'Iraniens ont filmé et raconté cet événement, au cours duquel il a pu arriver que des slogans politiques soient scandés contre le régime iranien. Ailleurs, les gens ont simplement fêté en dansant.

Affrontements avec la police dans le quartier de Haft Hoz à Téhéran

Slogans contre l'Ayatollah Khamenei dans la ville de Rasht, au nord

Danses à Bandar Anzali au nord de l'Iran

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site