Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La Chine fait ses adieux à Google

[les liens sont en anglais sauf mention contraire] Depuis la fermeture tôt ce matin mardi 23 mars du moteur de recherche Google en Chine continentale, Google.cn, redirigé maintenant vers sa filiale basée à Hong Kong, ses supporters chinois sont encore une fois descendus dans la rue [en français] tout au long de la journée et se sont rendus devant le siège de la société pour lui faire leurs adieux.

Alors que Google prépare son départ (partiel), un certain nombre de questions sérieuses demeurent sans réponse, aussi bien pour le gouvernement chinois , comme relevé par Bill Bishop de DigiCha, que pour Google lui même.

Gao Ming a profité du rassemblement des fans de Google (et de policiers en civil) pour demander aux premiers quels services locaux de Google leur manqueraient [en chinois].

Plus tard dans la soirée, un groupe estimé [en chinois] à une centaine de personnes a commencé à chanter la chanson du Cheval de l'herbe et de la boue [en français] jusqu'à ce que la police les disperse.  C.A. Yeung, blogueur de Under the Jacaranda Tree twittait [en anglais] à peu près au même moment que “plus de 10 activistes chinois des droits humains & de nombreux internautes se rassemblaient devant l'immeuble du siège de Google”.

Juste après 22 heure heure locale, l'avocat Teng Biao [en anglais] twittait [en chinois] que la foule commençait à se disperser ; une photo de Jason Ng montre que des fleurs et des tasses [Ndt : à l'heure de publication, le site est inaccessible… ] déposées sur le logo de Google devant l'immeuble avaient été enlevées.

outsidegooglecn

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site