Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Suède: Le Parlement reconnaît le génocide des Assyriens

[Les liens sont en anglais sauf mention contraire] Par un vote de 131 voix contre 130, le Parlement suédois a reconnu comme génocide les massacres des populations arméniennes, assyriennes et grecques pontiques qui ont eu lieu dans l'empire ottoman entre 1913 et 1920 – une période appelée “Seyfo” [en français] par la diaspora assyrienne. 1,5 million d'Arméniens, 250 000 Grecs pontiques et 250 000 Assyriens ont été tués [en français] entre 1913 et 1920, et des millions d'entre eux ont dû fuir ce qui est aujourd'hui la Turquie pour survivre. D'autres estimations avancent des chiffres de 750 000 Assyriens et 500 000 Grecs pour le nombre de victimes. Phillip Ohlund, dans le blog New Testament News, commente en disant:

Nous devrions bien sûr toujours condamner les génocides de millions d'innocents. L'holocauste des Juifs a été une chose terrible, de même que le génocide des Arméniens en 1915. Il est impossible de comprendre pourquoi qui que ce soit s'opposerait à la condamnation d'un génocide. La résolution fut finalement votée par une seule voix de majorité, grâce à quatre conservateurs qui ont voté avec l'opposition socialiste.
[…]
Personne ne rend la Turquie d'aujourd'hui responsable de ce qui s'est passé en 1915.
Mais le génocide de la plupart des Arméniens en Turquie en 1915 est un fait historique irréfutable.
Ce serait un signe de bonne volonté de la part de la Turquie de reconnaître officiellement que les Arméniens sont encore traumatisés aujourd'hui par le génocide de 1915.

Le Assyrian Genocide Center a publié une déclaration sur le vote, relevant que la décision, dans ce cas particulier, était plus politique qu'autre chose et que les politiques étaient tous convaincus que les massacres étaient un génocide:

Oui, la décision a été prise par 131 votes contre 130. Néanmoins, cette majorité d'une voix ne reflète pas la réalité et pourrait être mal interprétée. Le fait est que ceux qui ont voté contre la proposition ne niaient pas le génocide. Ils ont tous acquiescé que le génocide avait eu lieu, mais une majorité d'entre eux ont dit devoir être loyaux à la décision du gouvernement de coalition et d'autres craignaient que la décision ne compromette les relations avec la Turquie.

Volkan Kemal, sur le blog Adsiz Vesairenous dit que ce résultat avait provoqué de l'inquiétude dans le gouvernement turc et même chez certains ministres suédois:

L'Ambassadeur de Turquie en Suède a été immédiatement rappelé et le premier ministre turc Erdogan a annoncé l'annulation de son projet de visite en Suède la semaine prochaine. Le ministre des affaires étrangères suédois, Carl Bildt, qui est pro-turc, a été très contrarié par la décision du parlement et prédit qu'elle nuira aux relations Suède-Turquie puisque cette motion demande non seulement la reconnaissance du génocide assyrien par les Turcs mais aussi des génocides arménien et grec.

Le ministre des affaires étrangères suédois, Carl Bildt, est donc contre la résolution. Il a écrit sur son blog [en suédois – traduit par ordinateur]:

Vi anser att det är fel att politisera historien
[…]
Det skall noteras att beslutet gick emot utrikesutskottets betänkande, liksom att riksdagen inte var enig eftersom utfallet baserades på en enda rösts majoritet.
Riksdagens beslut kommer tyvärr inte att bidra positivt till den pågående normaliseringsprocessen mellan Turkiet och Armenien, inte minst upprättandet av en kommission med uppgift att bland annat utreda händelserna 1915.
“Nous croyons qu'il est faux de politiser l'histoire”
[…]
Il convient de noter que la décision allait à l'encontre du rapport de la commission des affaires étrangères, et que le Parlement n'a pas été unanime, car le résultat était fondé sur une majorité d'une seule voix.
La décision ne va malheureusement pas apporter une contribution positive au processus de normalisation en cours entre la Turquie et l'Arménie, et encore moins la création d'une commission chargée d'enquêter sur les événements de 1915.

Ramsen's Rambling résume le sentiment des Assyriens :  

 INCROYABLE NOUVELLE : 

Le génocide assyrien est officiellement reconnu par mon nouveau pays préféré : la Suède. La Suède est le premier pays qui reconnait les génocide des Assyriens, et reconnait aussi le génocide des Grecs pontiques et des Arméniens par les Turcs ottomans. C'est un jour important pour les Assyriens. Non seulement les âmes de tout les innocents qui ont été massacrés comme du bétail pourront être en paix, mais le monde prendra conscience du premier génocide du 20ème siècle.

Cette reconnaissance a lieu peu après celle votée par le Comité des Affaires Etrangères du Congrès Américain, comme résolution sans caractère obligatoire qui reconnaît les massacres de 1915 [en français] comme “le génocide arménien” par 23 votes contre 22.

Móndivers décrit pour nous [en catalan] la position du gouvernement turc suite à cette reconnaissance:

El primer ministre turc, Recep Tayyip Erdoğan, va advertir ahir en una entrevista al servei turc de la BBC que podria decidir deportar els 100.000 armenis que, segons ell, resideixen il·legalment a Turquia. Erdoğan va fer aquesta amenaça després de ser preguntat sobre la seva opinió al voltant de les recents votacions als Estats Units i a Suècia sobre el reconeixement dels genocidis d’armenis, assiris i grecs durant l’època final de l’Imperi otomà. El primer ministre turc va culpar la diàspora armènia als països occidentals del fet que s’estiguin produint votacions sobre el reconeixement d’aquest genocidi.

Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a prévenu hier dans un entretien avec le service Turquie de la BBC qu'il pourrait décider d'expulser les 100 000 Arméniens qui, selon lui, résident illégalement en Turquie. Erdoğan a proféré cette menace après avoir été interrogé sur son opinion sur les récents votes aux Etats-Unis et en Suède, de reconnaissance du génocide arménien, assyrien et grec à la fin de l'empire ottoman. Le premier ministre turc a blâmé la diaspora arménienne dans les pays occidentaux où ces votes ont été effectués.

Et maintenant le Forum turc annonce que la Bulgarie pourrait être le prochain pays à reconnaître les massacres comme génocide:

Sur la base des faits mentionnés, l'Assemblée Nationale de la République de Bulgarie, reconnaissant le bien-fondé des faits établissant l'extermination de 1 500 000 Arméniens par les autorités de l'empire ottoman en 1915-1917, considérant que la violence faite aux Arméniens durant la première guerre mondiale est reconnue comme génocide par le Parlement Européen et un nombre de membres de l'Union Européene – Belgique, Pays-Bas, Grèce, Italie, Lituanie, Pologne, Slovaquie, France,comme génocide, condamnant le génocide de la population arménienne,

Déclare:

1- Exprime son désaccord avec la position officielle du gouvernement de Turquie, orientée vers la négation de la violence délibérée commise en 1915-1917 contre la nation arménienne.

2- Presse la République de Turquie de reconsidérer sa position sur les réalités historiques de la première guerre mondiale.

3- Reconnaît comme Génocide le déplacement forcé et l'extermination du peuple arménien sous l'Empire Ottoman.

4- Annonce la nécessité d'un rapport obligatoire et non biaisé des événements historiques dans les documents, publications, discours publics de toutes les institutions de l'Etat, les organisations politiques, les mass média de la République de Bulgarie.

5. Reconnaît que les monuments qui font partie du patrimoine architectural et religieux bulgare et arménien et se trouvant sur le territoire turc devraient être inclus dans une politique plus large de préservation du patrimoine culturel de la civilisation européenne.

6. Demande à ce que durant les pourparlers sur l'adhésion de la Turquie à L'Union Européenne, la position du gouvernement bulgare soit conditionnée par la reconnaissance du génocide arménien par la Turquie.

La question finale est de savoir si une porte a été enfin ouverte.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site