Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Inde-Pakistan : Scandale et joie autour d'un mariage transfrontalier

Les relations  entre Inde et Pakistan sont caractérisées par la rivalité et les soupçons. De loin en loin arrive une histoire qui illustre ces relations tendues. Sania Mirza (24 ans), est une joueuse de tennis célèbre originaire d'Hyderabad en Inde et Shoaib Malik (28 ans) est un joueur de cricket pakistanais, ancien capitaine de l'équipe nationale du Pakistan.

Shoaib Malik and Sania Mirza. Image Courtesy 'Deadpan Thoughts'Shoaib Malik et Sania Mirza. Photo reproduite avec l'autorisation du blog ‘Deadpan Thoughts’

La nouvelle de leur futur mariage, qui aura lieu le 15 avril 2010, est un sujet brulant dans les médias indiens et pakistanais, sur la scène politique, ainsi que dans les deux blogosphères [les liens sont en anglais].

Les blogueurs indiens sont sceptiques et plutôt contre cette union. Greatbong sur le blog Random Thoughts of A Demented Mind (Pensées décousues d'un esprit dérangé) a annoncé la nouvelle avec son ton habituel :

L'heureux couple s'est présenté aujourd'hui devant les caméras et a informé le monde de son désir de s'installer ensemble à Dubaï, un lieu qui nous a en effet offert de nombreux ambassadeurs de l'unité indo-pakistanaise, comme le grand Monsieur D. (NdT : allusion à Don Daud Ibrahim, parrain de la mafia jouissant d'une grande influence tant en Inde qu'au Pakistan). Alors que les fans de Shoaib Malik se réjouissaient (les trois au grand complet) et que les admirateurs de Sania ôtaient à contrecœur ses photos “en pleine action” de leur fond d'écran, les experts matrimoniaux ont averti Sania de faire attention à son service et à son jeu de jambes. Elle risque maintenant d'être expulsée à la moindre triple faute.

Les mariages entre célébrités sont presque tous entourés de rumeurs et ragots. Cette fois-ci,  les médias indiens ont déterré une vieille histoire rocambolesque ;  Shoaib aurait déjà été marié à une Indienne en 2002, qu'il aurait ensuite quittée. Selon des parents de Shoaib, il serait tombé follement amoureux d'une certaine Ayesha d'Hyderabad en voyant ses photos. Il se serait aperçu plus tard qu'il ne s'agissait pas de la même personne. La famille d'Ayesha a produit la preuve de ce mariage, affirmant que les vœux avaient été échangés par téléphone mais que Shoaib l'avait plus tard abandonnée à cause de ses problèmes de poids. Sania, l'actuelle fiancée, a coupé court aux rumeurs en publiant depuis son compte Twitter un message où elle informe qu'elle et sa famille sont au courant de tout depuis le début.

Amit Verma sur Indian Uncut est sans pitié pour le parcours amoureux de Shoaib :

Allez comprendre. Ce type prétend qu'il est tombé amoureux d'une fille, qu'il voulait l'épouser, en voyant une simple photo. Et que la fille en question s'est révélée être quelqu'un d'autre. Le truc, c'est que si vous tombez amoureux d'une fichue photo, la vraie fille sera toujours quelqu'un d'autre.

On trouve quand même quelques voix pour soutenir la décision de Sania Mirza. Le blogueur indien Raj espère que l'Inde et le Pakistan prendront exemple sur l'amour des deux sportifs l'un pour l'autre. Il écrit :

Ce sont les ressortissants des deux nations qui peuvent changer les choses.

L'annonce de ce mariage a également provoqué des remous dans la politique indienne. Le chef du parti d'extrême-droite Shiv Sena Bal Thackeray, âgé de 84 ans, a écrit dans un éditorial dans le journal de son parti, Saamna : “Par ceci, Sania ne sera plus une indienne. Si son cœur avait vraiment été indien, il n'aurait jamais battu pour un Pakistanais. Si elle voulait jouer pour l'Inde, elle aurait du choisir un compagnon de vie indien.”

Prem Panicker sur le blog Smoke Signals reproche au parti Shiv Sena son double langage :

“Sur Twitter, on s'est beaucoup moqués du double langage de ce parti, en soulignant qu'il ne  peut pas en même temps continuer à prétendre que Sonia Gandhi est italienne, alors qu'elle a épousé un Indien et pris la nationalité indienne, tout en affirmant que Sania perd son droit à représenter l'Inde parce qu'elle va épouser un Pakistanais.”

Face aux protestations, le parti Shiv Sena a modifié son communiqué sur cette affaire, qui parle maintenant de l’ “affaire personnelle” de Sania.

Le journaliste et blogueur indien M. J. Akbar note sur son blog :

Sania croit toujours qu'elle peut continuer à être une citoyenne de l'Inde. C'est exact en théorie ; dans la pratique, c'est une autre affaire. L'Inde et le Pakistan ne permettent pas d'avoir la double nationalité. La loi pakistanaise stipule que si l'époux/se d'un citoyen pakistanais veut vivre dans ce pays, il ou elle doit devenir un(e) citoyen(ne) pakistanais(s).

Krishna Chaitanya parle des conséquences pour le sport :

La Fédération de tennis pakistanaise veut intégrer Sania et la Fédération indienne n'est pas prête a perdre sa joueuse prodige.

De leur côté, les internautes pakistanais parlent aussi  beaucoup du mariage.

Sikander Fayyaz Khan de Dulha Bhadera, au Pakistan, écrit :

La nouvelle a fait le même effet que les deux fêtes de l'Aïd conjuguées, et même beaucoup plus, aux Pakistanais, mais a déçu les Indiens, c'est le moins que l'on puisse dire. [..] Facebook, Orkut, twitter et tous les autres réseaux sociaux en ligne ont été inondés de messages d'auto-congratulation. Sania l'Indienne est soudain devenue ‘Bhabhi ji‘. Des gens se sont même réunis devant la résidence de Shoaib Malik pour fêter ça, et même plus, dans certaines villes, ils ont dansé dans les rues au son des   dhol. En Inde, au contraire, la tristesse a régné. L'annonce du mariage n'a pas été bien accueillie par la majorité des Indiens.

Waqarabro sur Rising blog souhaiterait que Shoaib obtienne un divorce en bonne et due forme de (sa première épouse) Ayesha et conclut :

Beaucoup de joueurs de cricket célèbres ont fait des choses tout aussi ridicules et ont gâché la vie de nombreuses femmes.

Hina Safdar sur le blog Chowrangi félicite le couple et remarque :

Grâce aux médias, à l'exagération et à la couverture totalement fanatique de l'affaire, ce moment très intime de leur vie a été transformé en reality show transfrontalier.

Le mariage de Shoaib et Sania peut-il être un petit pas vers paix et compréhension mutuelle entre l'Inde et le Pakistan ? Quoi qu'ils fassent, les Indiens et les Pakistanais ne semblent pas pouvoir s'ignorer.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site