Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Brésil : La blogosphère soutient un projet de loi contre la corruption

Au jour de la publication de la traduction de ce billet, plus de 1 747 000 personnes avaient déjà signé une pétition [en portugais] en faveur du projet de loi Ficha Limpa (Pas de Casier Judiciaire, en portugais), qui vise à empêcher les politiciens qui ont commis des délits graves et des crimes, comme le détournement de fonds publics, la corruption, le meurtre ou le trafic de drogue, de se présenter aux élections.

Les citoyens de certains autres pays ne comprennent peut-être pas la nécessité d'une telle loi, mais au Brésil, bon nombre de politiciens en fonction ont un casier judiciaire. Comme par exemple, le député fédéral Paulo Maluf, dont le nom figure depuis peu sur la liste des personnes recherchées par Interpol, pour conspiration et appropriation de fonds publics (les Brésiliens ont même inventé le néologisme Malufar pour dire « voler l'argent public »).

Le but de cette campagne, relayée par Avaaz.org [en portugais] ces dernières semaines, était de rassembler 2 millions de signatures avant le 7 avril 2010, jour où ce projet de loi doit être présenté au vote à la Chambre des Députés. S'il est approuvé, ce projet de loi doit ensuite être discuté et voté au Sénat.

Avec pour slogan « Un vote n'a pas de prix, il a des conséquences », la campagne Ficha Limpa a été lancée en avril 2008 par le Movimento de Combate à Corrupção Eleitoral (Mouvement Contre la Corruption Électorale [en portugais]), avec l'objectif d'avoir de meilleurs candidats se présentant aux fonctions électives au Brésil :

Para isso, foi elaborado um Projeto de Lei de iniciativa popular sobre a vida pregressa dos candidatos que pretende tornar mais rígidos os critérios de inelegibilidades, ou seja, de quem não pode se candidatar.
Pessoas condenadas em primeira ou única instância ou por meio de denúncia recebida em tribunal – no caso de políticos com foro privilegiado – em virtude de crimes graves como: racismo, homicídio, estupro, tráfico de drogas e desvio de verbas públicas. Essas pessoas devem ser preventivamente afastadas das eleições ate que resolvam seus problemas com a Justiça Criminal;

Dans ce but, un Projet de Loi d'initiative populaire a été rédigé sur les actions passées des candidats, qui veut rendre plus sévères les critères d'inéligibilité, c'est-à-dire des personnes qui ne peuvent pas se présenter aux élections.
Les personnes condamnées en première instance ou en instance unique ou par plainte reçue au tribunal (dans le cas de politiciens relevant d'une juridiction spéciale) pour des crimes ou délits graves tels que : racisme, homicide, viol, trafic de drogue et détournement de fonds publics. Ces personnes doivent être écartées à titre préventif des élections jusqu'à ce qu'elles règlent leurs problèmes avec la Justice Pénale.
Le Brésil a besoin de vous ! Faites votre devoir !

Un des visuels de la campagne

Outre les 1 600 000 signatures collectées auprès des citoyens par des militants et des groupes religieux, ce projet a gagné la sympathie de la blogosphère, qui a embrassé cette cause. En octobre 2009, Arthurius Maximus [en portugais] a publié le visuel ci-dessus, en invitant ses lecteurs à participer à la campagne et à dire qu'il est grand temps d'oublier leurs différences idéologiques et de mettre la pression sur les députés pour qu'ils approuvent ce projet de loi :

Esqueça […] as ofensas costumeiras do embate ideológico. Esqueça a Copa do Mundo, as Olimpíadas ou o BBB. Esqueça que seu time pode ser campeão ou ser rebaixado. Esqueça que seu professor é um chato ou que seu aluno não quer nada com estudo. Esqueça que seu chefe não te valoriza ou o empregado preguiçoso. Esqueça tudo… menos das vezes em que você se sentiu humilhado e traído ao ver um homicida, um traficante ou um corrupto notório e condenado em diversos processos (mas ainda “inocente até que se prove ao contrário”, em processos que se arrastam por décadas, levados por advogados espertalhões e pagos com o seu dinheiro suado, devidamente roubado dos cofres públicos).

Chegou a hora do “bom combate”. Chegou a hora de esquecer as diferenças ideológicas e de primar por uma nova era na política nacional. […]
Como é de se esperar (no Congresso Nacional, mais de um terço dos congressistas ficariam inelegíveis imediatamente caso o projeto fosse aprovado), os políticos se articulam para barrar, modificar ou tornar inócuo o projeto.

Oubliez […] les insultes habituelles du débat d'idées. Oubliez la Coupe du Monde, les Jeux Olympiques ou Big Brother Brésil [le « Secret Story » brésilien]. Oubliez que votre équipe de football peut devenir championne ou être reléguée. Oubliez que votre professeur est ennuyeux ou que vos élèves n'en ont rien à faire de leurs études. Oubliez votre chef qui ne reconnaît pas votre valeur ou votre employé paresseux. Oubliez tout… sauf les fois où vous vous êtes senti humilié et trahi en voyant un meurtrier, un trafiquant ou un corrompu notoire et condamné par plusieurs procès (mais toujours « innocent jusqu'à preuve du contraire », dans des procédures qui se traînent pendant des dizaines d'années, défendus par des avocats astucieux et payés avec votre argent durement gagné, dûment volé des coffres publics).

L'heure est venue du « juste combat ». L'heure est venue d'oublier les différences d'idées et de se distinguer pour une nouvelle ère dans la politique du pays. […]
Comme on peut s'y attendre (au sein du Congrès Fédéral, plus du tiers des parlementaires se retrouveraient immédiatement inéligibles au cas où le projet de loi serait approuvé), les politiciens s'entendent pour bloquer, modifier ou rendre inoffensif  ce projet de loi.

Banner criado por Renato Hirata

Visuel de Renato Hirata

Pedro Hutsch Balboni [en portugais], dont le blog ne traite habituellement pas de politique, a fait une exception pour promouvoir la pétition en ligne hébergée par Avaaz, même si les votes sur ce site ne sont pas réels :

É lógico que essa votação não é aberta ao público, para nós ficam causas muito importantes como o desarmamento ou não, enquanto a escolha de “se queremos políticos corruptos ou não” é feita somente por deputados (vejam só, são políticos!). Mas há também, no meio dessa sujeirada, bons deputados, que realmente estão interessados no futuro do país, e que são contrários a corrupção na política.

Il est logique que ce vote ne soit pas ouvert au public, il nous reste des causes très importantes comme le désarmement [le référendum de 2005 sur l'interdiction des armes], tandis que le choix de savoir « si nous voulons des politiciens corrompus ou non » n'est fait que par les députés (pouvez-vous le croire, ce sont les politiciens !). Mais il y a aussi, au milieu de cette boue, de bons députés, qui sont réellement intéressés par le devenir du pays, et qui sont opposés à la corruption dans la politique.

Tout le monde n'est pas optimiste quant à l'approbation du projet de loi Ficha Limpa. Fernandinho Brasileiro [en portugais] pense qu'un tel projet de loi dans un pays comme le Brésil ressemble encore à une plaisanterie de mauvais goût :

O MCCE tenta em vão aprovar esse projeto de lei que esbarra na própria constituição não desperta o menor interesse por parte dos políticos. Afinal de contas, o deputado do Castelo,o deputado que está se lixando para a opinião pública,os mensaleiros,os sanguessugas,estão totalmente contrários a esta lei,pois serão diretamente atingidos por ela. A lei ficha limpa não olha o sistema político e econômico que impera no país.

Le MCCE [Mouvement Contre la Corruption Électorale] tente en vain de faire approuver ce projet de loi qui se heurte à la constitution elle-même et ne suscite pas le moindre intérêt de la part des politiciens. En fin de compte, le « député au Château » [en anglais], le député qui n'a rien à faire de l'opinion publique, les corrompus, les suceurs de sang, sont totalement opposés à cette loi, puisqu'ils seront directement touchés par elle. La loi Ficha Limpa ne prend pas en compte le système politique et économique qui règne dans le pays.

D'autres blogueurs s'interrogent sur la possibilité de faire fonctionner dans la réalité un tel projet. Ricardo RicBrSp [en portugais] affirme que l'idée n'est pas trop mauvaise, mais comme il pense qu'elle ne fonctionnera pas, mais qu'elle provoquera au contraire des problèmes, il préfère faire campagne pour le vote nul :

Se isto vier a acontecer o Brasil todo vai ficar sem rumo, sem chefia, sem poder executivo, pois ele só consegue operar nas condições atuais, movido a corrupção.

Si cela [cette loi] venait à s'appliquer, tout le Brésil se retrouverait sans direction, sans chef, sans pouvoir exécutif, parce qu'il n'arrive à fonctionner que dans les conditions actuelles, alimenté par la corruption.

Le buzz

Malgré le pessimisme de certains, à l'approche du vote à la Chambre des Députés, ce projet de loi a créé le buzz, circulant de façon virale sur les listes de diffusion, et ayant même été plusieurs fois en tête du classement des tendances des sujet sur Twitter concernant le Brésil [en anglais, réactions en portugais]. Beaucoup de tweets ont fait la promotion de la pétition en ligne sur Avaaz, et Tico Santa Cruz [en portugais] souligne, quant à lui, les contradictions de la loi brésilienne, qui ne permet pas aux personnes ayant un casier judiciaire de devenir des fonctionnaires :

@Ticostacruz: Ñ pode fazer concurso Público qm Ñ tem Ficha LIMPA então a lógica é a mesma p qm quer ser Polítco http://bit.ly/b2SVXu – ASSINE! Já assinei

@Ticostacruz : Ceux qui n'ont pas un casier judiciaire vierge ne peuvent pas se présenter aux concours de la fonction publique, la logique est par conséquent la même pour ceux qui veulent faire de la politique. http://bit.ly/b2SVXu. Signe ! Comme moi !

Beaucoup, toutefois, n'ont aucun espoir que ce projet devienne loi. @jrkbza est l'une de ces personnes [en portugais] :

@jrkbza: será que estão acreditando que essa Lei Ficha Limpa será aprovada pelos deputados? eu espero que sim, mas sei que não.

@jrkbza : Croient-il sérieusement que ce projet de loi Ficha Limpa sera voté par les députés ? Je l'espère, mais je ne crois pas qu'il le sera.

Même les parlementaires ne sont pas optimistes. Le député Chico Alencar [en portugais], qui soutient le projet de loi, en appelle à l'attention de la population :

@depchicoalencar: ‘Ficha limpa’ esta semana na Câmara. Fiquem atento(a)s: vão tentar “aprimorar”(= tornar inócuo) o PL, ou adiar a votação…

@depchicoalencar : « Ficha limpa » cette semaine à la Chambre. Faites attention : ils vont tenter « d'améliorer » (= de rendre inoffensif) le projet de loi, ou d'ajourner le vote…

Toutefois, étant soutenu dans une certaine mesure par à la fois des partis de gauche et de droite, certaines personnes sont optimistes quant à ce projet de loi, comme Adriana Cristina [en portugais], qui  croit que les gens peuvent changer le pays grâce à leur vote :

@adryanacristina: Vamos pressionar os deputados conseguindo 2 milhões d assinaturas p mostrar que se eles não votarem pela “Ficha Limpa” não votaremos neles!

@adryanacristina : Faisons pression sur les députés en obtenant les 2 millions de signatures pour montrer que s'ils ne votent pas pour « Ficha Limpa » nous ne voterons pas pour eux !

1 commentaire

  • La blogosphère est devenu un élément très important d’expression des masses. On se demande d’ailleurs comment cela se passait quand les blogs n’existaient pas encore!

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site