Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Sommet Global Voices 2010 à Santiago : Le compte à rebours a commencé

Afrique du Sud, Angola, Argentine, Arménie, Australie, Bahreïn, Bangladesh, Bhoutan, Bolivie, Brésil, Cambodge, Canada, Chili, Chine, Colombie, Danemark,  Egypte, Espagne, France, Guadeloupe, Guatemala, Haïti, Hong Kong, Inde, Iran, Italie, Japon, Kazakhstan, Kenya, Liberia, Macédoine, Madagascar, Malawi, Mexique, Mongolie, Maroc, Nigeria, Ouzbékistan, Pakistan, Pays-Bas, Paraguay, Pérou, Philippines, Pologne, Portugal, Porto Rico, République Dominicaine, Royaume-Uni, Russie, Serbie, Sri Lanka, Suède, Suisse, Syrie, Taiwan, Tanzanie, Trinidad et Tobago, Ukraine, Uruguay, USA,Venezuela, Yémen.

Cette énumération, ce sont les quelque 60 pays—et la liste n'est pas close—qui seront représentés au Sommet Global Voices des médias citoyens 2010 [en anglais et espagnol].

    

La Bibliothèque de Santiago, où se tiendra le Sommet Global Voices des médias citoyens 2010. Photo publiée avec l'aimable autorisation de Biblioteca de Santiago

Dans 24 jours, le 6 mai 2010, plus de 200 personnes des quatre coins de la planète se rassembleront à la Bibiloteca de Santiago à Santiago du Chili, pour le Sommet Global Voices des médias citoyens 2010. Déplacer tout ce monde à travers le globe n'est pas une mince affaire, et pour l'équipe organisatrice, ces derniers mois se sont passés à réfléchir comment on peut amener les gens depuis des villes comme Lilongwe, Colombo, Port-au-Prince et Oulan Bator jusqu'à Santiago, réserver des chambres d'hôtel, résoudre des demandes de visa, et, par-dessus tout, élaborer et peaufiner le format et le programme. Le mettre et remettre sur le métier.

Au programme de cette année, des discussions plénières, des tables rondes  thématiques, des sessions ouvertes style “non-conférence” et des ateliers de formation active. Des présentations en dix minutes de projets remarquables de médias citoyens émailleront l'ensemble de la manifestation. Nous faciliterons l'interactivité en ligne et en temps réel, et nous enregistrerons, traduirons et publierons les savoirs et discussions découlant de la réunion comme partie intégrante de la méthode.

Nous nous réjouissons aussi d'annoncer les résultats du premier Prix Google/Global Voices Breaking Borders, qui seront proclamés le soir du premier jour du Sommet, le 6 mai. Cette récompense reconnaît les initiatives en ligne d'exception pour promouvoir la liberté d'expression, et les lauréats viendront à Santiago assister à la fois au Sommet et à la cérémonie de remise des prix.

Si vous avez envie de nous rejoindre à Santiago, il reste de la place. Vous pouvez vous inscrire sur le site internet du sommet, (en anglais et en espagnol. Les frais d'inscriptions sont de $75, couvrant l'entrée aux deux journées de la manifestation, avec un tarif spécial de US$40 (CPL$22,500) pour les résidents chiliens.

Si vous désirez vous joindre à nous, mais n'en avez pas la possibilité, nous diffuserons des portions du programme en direct et en streaming les 6 et 7 mai. Vous pourrez aussi lire les billets de blogs des membres de Global Voices et de nos intervenants invités sur le site internet du Sommet et nous suivre sur Twitter et Facebook.

A très bientôt pour de nouveaux détails !

Le Sommet Global Voices des médias citoyens 2010 est rendu possible par Google, la Fondation MacArthur, l'Open Society Institute, la Fondation Knight, Hivos, la Fondation Bill & Melinda Gates et Yahoo, avec le soutien de la Fundacion Ciudadano Inteligente et de l’Observatorio de Comunicaciones Digitales.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site