Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

USA : L'affaire McMillen, ou le droit d'être lesbienne au bal du lycée

A LOL cat shared by Feministing blog

Un lolcat offert par le blog Feministing

Constance McMillen est une jeune fille de 18 ans du Mississippi qui, comme beaucoup d'adolescents américains, espérait participer cette année au bal de fin d'année [tous les liens sont en anglais] de son lycée. Melle McMillen, qui est lesbienne, avait prévu de s'y rendre en smoking accompagnée de sa petite amie. Mais son école a décidé que c'était contraire aux règles.

Constance McMillen a contacté l'Union Américaine des Libertés Civiles (ACLU), qui a envoyé à l'académie de son lycée un courrier réclamant l'annulation de la décision. En réponse, l'école a préféré annuler la fête prévue le 2 avril dernier plutôt que se plier à la demande, comme elle l'explique dans ce communiqué daté du 10 mars : ” Suite aux perturbations dans le programme scolaire causées par les récents événements, l'académie du comté d'Itawamba a décidé de ne pas organiser de bal de fin d'année au lycée agricole d'Itawamba cette année.”

La blogueuse lesbienne Navy Wife a raconté sa propre expérience du bal de fin d'année, faisant le lien avec son actuelle expérience d'épouse “cachée” d'une femme officier de la Marine américaine :

Alors que d'habitude j'aurai exprimé ma colère concernant l'administration de son école, je n'éprouve que de l'Espoir. Constance nous apporte de l'Espoir dans ce pays dément qui nous refuse le droit de nous marier, de servir dans l'armée de notre pays ouvertement, de partager les bénéfices [d'une société] avec notre épouse, d'adopter des enfants. Constance, si jeune, a fait le choix d'être elle-même, sans crainte du jugement. Elle me donne l'Espoir que dans un proche futur nous vivrons dans un monde où chacun pourra aller au bal de fin d'année avec celui/celle qu'il/elle souhaite, habillé comme il/elle le désire.

J'aimerai pouvoir me battre comme elle courageusement. Désormais, je sourirai avec le savoir elliptique que cette jeune femme existe, changeant le monde pour nous tous. Et je me déhancherai sur la musique de mon iPod à fond, entourée des autres militaires qui m'acceptent comme n'importe quelle épouse de marin.

Avec le soutien de l'ACLU, Melle McMillen a porté l'affaire devant la justice. Le 23 mars, un juge du Mississippi a considéré que l'école avait violé les droits de Constance McMillen, mais n'a pas obligé l'école à organiser la fête.

Suite à cette annulation, un groupe de parents d'élèves et des citoyens ont proposé d'organiser plus tôt en avril une fête en remplacement ; toutefois, Constance McMillen a été conviée à une fausse adresse et c'est donc à un faux bal qu'elle s'est rendue, où seuls quelques étudiants étaient présents. Pendant ce temps, le reste de l'école faisait la fête au vrai bal.

De nombreux blogueurs ont approuvé l'exclusion de Constance McMillen, tandis que d'autres tout aussi nombreux ont farouchement soutenu ses droits. Joe. My. God., blogueur et lauréat d'un concours récompensant le meilleur blog LGBT [N.d.T : il s'agit de l'acronyme de Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transexuels] a été parmi les premiers blogueurs à parler sur son blog du subterfuge du faux bal, déclarant :

Constance McMillen a confirmé qu'un important bal costumé secret se tenait de l'autre côté de la ville tandis qu'elle et des étudiants “spéciaux” participaient à ce qu'ils croyaient être le bal “officiel”.

Marriage Tales, une blogueuse qui avoue parler rarement de politique, a écrit une lettre ouverte à l'attention des parents et des administrateurs du lycée qui ont trompé Melle McMillen :

J'espère qu'un jour vous réaliserez qu'au lieu de vous définir comme la norme et d'agir de manière aussi démoniaque et haineuse comme vous l'avez fait, vous aviez l'occasion de soutenir quelqu'un, de faire la différence et d'être [les acteurs du] changement. A la place, vous allez grandir et vous direz peut-être un jour à vos enfants que oui, vous êtes allés au bal du lycée comme tout le monde et vous pourrez ou non vous souvenir de ce que vous portiez ou ce que vous aviez fait ou avec qui vous y étiez allés et tout cela restera anodin. Mais vous auriez pu grandir et dire à vos enfants que vous vous êtes battus pour quelqu'un, quelqu'un qui a eu le courage d'être soi-même, même si elle était différente, et qui s'est battue pour ses droits. Vous auriez pu être cette personne, enseigner cette leçon de vie à vos enfants, au lieu d'être celle qui ment, mêlée à la foule et qui refuse de se battre pour quelqu'un d'autre. Félicitations.

Pam's House Blend, une autre blogueuse lauréate de la blogosphère LGBT, appelle Constance McMillen une héroïne, mais se demande si elle ne ferait pas mieux de quitter sa petite ville et invite ses lecteurs à donner leur opinion.

Dans un autre billet lié à cette affaire, la blogueuse a publié des photos que les participants du bal réservé aux hétérosexuels ont mis sur Facebook et Flickr.

Le 24 mars, le blog Feministing a publié le lien d'un article du site de CNN qui explique que l'animatrice télé Elle DeGeneres, lesbienne, a aidé à obtenir de Tonic.com, une société spécialisées dans les médias numériques, une bourse pour Melle McMillen . L'auteur de Silence is Betrayal: A Feminist Blog (“Le silence est une trahison : un blog féministe” en français) se demande comment tant de personnes ont pu comploter contre Constance McMillen :

Personne ne s'est élevé contre cela? Personne du corps étudiant n'a voulu avouer à Constance McMillen  et aux autres cinq étudiants où se tenait le vrai bal ? Et personne de la communauté organisant l'événement ne s'est rendu compte de la cruauté de leur acte ?
Cette ville semble être exemplaire des pires stéréotypes du Mississippi : réacs, bigots et haineux. J'espère que Melle McMillen acceptera la bourse et ira dans une école dans une communauté mixte et accueillante. Elle mérite bien mieux.
Agissez : Le site Human Rights Campaign a mis en ligne une pétition pour condamner l'école. Signez ici.

Un groupe parodique sur Facebook intitulé “Constance quit yer cryin” (“Constance, arrête de pleurer” en français) a été créé pour soutenir Constance et partager des infos sur sa situation. Un membre du groupe partage une nouvelle bien plus porteuse d'espoir : Constance McMillen a été choisie pour être la meneuse du défilé de la Marche des Fiertés (Gay Pride) de New York le 27 juin prochain. Selon le même article, elle a été invitée à participer à un bal réservé aux lesbiennes à San Francisco plus tard dans l'année.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site