Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Philippines : Les disques durs des cyber-cafés devront-ils être déclarés ?

[Les liens sont en anglais] Le Philippine Optical Media Board (OMB) a récemment suggéré d'imposer aux opérateurs de cyber-cafés de déclarer les disques durs des ordinateurs mis à disposition dans leurs locaux. Selon cette instance, la présence de composants électromagnétiques dans les disques durs des ordinateurs les placent sous le contrôle de l'OMB, selon une loi de 2003, le Optical Media Act.

Une association de propriétaires de cyber-cafés aux Phillipines s'oppose à cette proposition d'enregistrement obligatoire des disques durs en avançant que “cela ramènera tout le secteur des technologies de l'information à l'âge de glace.”

JC John Sese Cuneta, dans un commentaire sur le blog Azrael's Maryland, écrit que la proposition de loi est stupide, et relève le besoin de repérer les politiciens qui comprennent quelque chose aux nouvelles technologie lors des élections nationales :

[Ceci] nous montre le besoin de connaitre qui parmi les candidats est initié aux nouvelles technologies et à l'Internet, pour que nous puissions voter pour lui ou elle. C'est une réaction en chaine : si nous votons pour des candidats qui ne connaissent rien aux nouvelles technologies et au Net, les postes seront attribués vraisemblablement à des gens qui n'y connaissent rien.

Dans le même fil de discussion, Ka_fredo critique la proposition de loi qu'il considère comme une manière de créer une nouvelle taxe pour générer des revenus pour le gouvernement :

Une nouvelle politique mal fichue de nos estimés fonctionnaires nommés par le président qui ne comprennent rien à la tech…C'est une autre façon pour eux de traire les propriétaires des petits cafés. Au lieu de trouver des moyens de mettre la main sur les fraudeurs, ils veulent créer de nouvelles sources de revenus qui seront potentiellement de nouvelles sources de corruption.

Le député philippin (qui est aussi l'éditeur pour la région de Global Voices) Mong Palatino, a également objecté que la proposition de loi “pourrait être utilisée pour violer le droit à la vie privé des internautes et leurs droits devant des enquêtes et des saisies illégales.”

“La seule idée que l'instance de l'OMB aura accès à des disques durs possédés par des personnes privées est de toute évidence une violation de notre constitution. C'est un peu comme soumettre vos placards à la surveillance du gouvernement” a dit Mong Palatino.

La possibilité pour l'OMB de vérifier les contenus de tous les supports de stockage mettra à sa disposition tous les fichiers privés du propriétaire de l'ordinateur, a ajouté Mong Palatino.

Cette proposition de loi ne soulève d'autres questions pour le blog professionnel Owning a Cafe (Être propriétaire d'un café) :

Pour ceux qui utilisent des graveurs de CD et de DVD dans leurs cyber-cafés, la déclaration obligatoire de ces outils auprès de l'OMB est déjà un gros souci, car il ne peut être effectué qu'auprès de leurs bureaux à Quezon City, près de Manille. Je me demande ce qui est prévu pour l'enregistrement des disques durs ? Une autre question : comment les décrets d'applications vont-ils se débrouiller pour justifier l'enregistrement des disques durs uniquement pour les cyber-cafés  ? Et les autres entreprises et bureaux, qui utilisent aussi des ordinateurs avec des disques durs à l'intérieur ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site