Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Qui contourne la censure d'Internet en Chine ?

Article original publié en anglais par Oiwan Lam

Jason Ng sur le blog Kenengba [en chinois] a achevé la collecte de données d'une étude sur le profil des internautes chinois qui utilisent un logiciel ou des techniques pour contourner la censure d'Internet, surnommée la Grande muraille de pare-feux [en français]. Il a réussi à réunir 5300 données en 10 jours, via Twitter, 163 micro blogs, ainsi que via les plateformes de micro-blogging Tencen, Renren.com ainsi que sur son propre blog. Voici ses premiers résultats :

1. Sexe: 92% sont des hommes et seulement 8% des femmes

survey1

2. Niveau d'études : la majorité a une éducation supérieure.  73% ont un diplôme d'université, 11% un Master, 2% un doctorat, 9% l'équivalent chinois du baccalauréat, 4% une éducation primaire et 2% sont allés jusqu'au lycée.

survey2

3. Age : 77% ont entre 19 et 28 ans.

survey3

4. Profession : la plupart sont des étudiants (49.34%) suivis par des personnes travaillant dans l'informatique et l'Internet (environ 20%) puis le secteur de la finance (3.55%) et des indépendants (3.11%).

survey4

5. Outils utilisés pour contourner la censure d'Internet : la majorité  (70%) utilise des outils web spécialisés comme Freegate, Puff et Ultra Surf, suivi par l'utilisation de serveurs proxy, du protocole SSH et des réseaux privés virtuels (VPN). 15% utilisent d'autres méthodes, comme GAppProxy.

6. Fréquence d'utilisation : 2/3 des utilisateurs contournent quotidiennement les filtres de la censure, 17%  1 à 3 fois par semaine,  8% une fois tous les deux jours.

7. Investissement : 88% dépensent moins de 10 yuan en outils web pour contourner la censure,  10% investissent entre 10 et 50 Yuan.

8. Historique : 52% des utilisateurs ont moins de trois ans de pratique des outils de contournement de la censure en ligne, 2.24% ont 9 ans d'expérience, ce qui signifie qu'ils ont pu connaitre le premier projet “Bouclier d'or” de censure de l'Internet [en français ], lancé en 1998.

9. Motivation : 80% veulent avoir accès à des services de base sur Internet tels que le moteur de recherches Google. 75% veulent accéder à des réseaux sociaux en ligne comme Twitter. 72% le font pour avoir accès aux sites des médias étrangers. 60% visitent des sites de divertissement tels que Youtube et 30% pour accéder à des sites pour adultes.

10. Dissémination : 85% ont appris à leurs amis à utiliser des outils web pour contourner la censure.

11. Attitude envers la censure du web chinois : 38% pensent que la grande muraille virtuelle de pare-feux devraient être supprimée et environ  50% souhaitent une règlementation plus transparente et claire de la censure d'Internet en Chine.

12. Comment ont-ils été informés de l'existence de la censure d'Internet : 37% ont obtenu les information via un blog,  28% par des moteurs de recherche et 19% par des forums en ligne de discussion.

Pour consulter le rapport complet en chinois, visitez Kenengba.

Source  : https://advocacy.globalvoicesonline.org/2010/04/30/china-over-the-gfw/ 

3 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site