Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : qui vole les statues de bronze ?

L'Iran est une terre de surprises, et elles sont apparemment sans fin. Les médias tant iraniens qu'étrangers  écrivent que les vols récents de onze statues de bronze de héros iraniens ont été commis pour des motifs religieux.

Parmi les statues volées figurent celle de Mohammad Moin, un éminent linguiste (photo de droite, sur le site Mehr news), et celle de Sattar Khan, une figure clé de la Révolution constitutionnelle iranienne, (photo de gauche, du même site). Elles ont été dérobées dans les jardins publics de la capitale iranienne.

Mokhtasatehonar, commente [en farsi] ironiquement :

Voler des statues en nombre est devenu une chose ordinaire et les gens commencent à s'y habituer…Les responsables de la mairie, au lieu de faire cesser ces vols, expliquent aux médias et aux journalistes qu'il s'agit d'une équipe de voleurs très habiles et hautement organisés…comme si les Iraniens ne pouvaient pas deviner que voler une statue de 400 kg en plein jour n'est pas à la portée de n'importe quel voleur.

Un autre blogueur, Ebhamlink, a publié les photos des statues qui n'ont pas encore été volées.

Et Noghrei Nevesht écrit [en farsi] :

Ces statues n'ont probablement pas été volées mais un dirigeant religieux a ordonné qu'elles soient enlevées des lieux publics. S'ils l'avaient fait ouvertement, les gens auraient protesté probablement et auraient manifesté. Maintenant, c'est fait au nom du vol.

Le blogueur se demande s'il s'agit de vols ou si les statues ont volontairement “disparu.” Que ce soit l'un ou l'autre, c'est triste.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site