Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Niger : sauver des vies avec des SMS

Le Niger traverse en ce moment une crise alimentaire qui touche qui touche plus de la moitié des 15 millions d'habitants que compte le pays. Les Nations Unies en appellent à une action humanitaire d’urgence (en anglais, comme tous les autres liens, sauf mention contraire). Amanda McClelland blogueuse sur le site de l’ONG américaine Concern US parle d’un nouveau programme utilisant des SMS pour distribuer de l’argent en urgence aux femmes les plus vulnérables dans 160 différents villages du pays.

Quelques informations sur cette crise alimentaire (en guise de rappel) :

Le Niger est à deux doigts de ce qui pourrait devenir une catastrophe majeure si la communauté internationale n’agit pas dans l’immédiat. En tant que membre de l’équipe d’aide d’urgence de Concern USA, je suis habituée aux crises : c’est la raison pour laquelle j’ai été envoyée au Niger le 10 janvier, juste deux jours avant le séisme en Haïti

Le mil est la céréale la plus consommée ici. La majorité des 15,2 millions de personnes que compte le pays vivent d’activités agricoles et pastorales. Alors, sans la pluie, ils ne gagnent plus assez pour s’en sortir et ne produisent plus assez de nourriture pour leur propre consommation.

L’année dernière, les pluies ont été assez erratiques, quand il y en a eu. Cela a entrainé la pertes massives de nombreuses cultures et aujourd’hui 60 % de la population fait face à la faim. Si rien n’est fait dans l’immédiat, près de 378 000 enfants souffriront de malnutrition.

Le programme de transfert d’argent par téléphone nécessite un code, envoyé par SMS à chaque destinataire, qui peut l’échanger contre des espèces auprès de revendeurs de cartes téléphoniques, une organisation mise en place par la compagnie de téléphonie mobile ZAIN. C’est la première fois qu’un tel service est proposé dans un  pays d’Afrique francophone :

Concern US a déjà lancé une opération d'aide d'urgence, dont un programme innovant qui permet d’utiliser des textos pour distribuer de l’argent aux femmes les plus vulnérables dans 160 villages dans le pays. Concern US effectue également des dons d'argent de la main à la main pour mener une étude comparative destinée à évaluer l’efficacité de chaque méthode.

C’est quelque chose d’inédit, c'est la première qu’un tel service de transfert d’argent par téléphone mobile est utilisé au Niger, ainsi que dans toute l’Afrique francophone. Un code est envoyé par SMS à chaque destinataire qui peut l’échanger contre des espèces auprès d'un détaillant de cartes de téléphonie mobile, un système mis au point par la compagnie de téléphonie mobile ZAIN, avec leur toute nouvelle technologie de transfert d’argent par téléphone mobile, appelée ZAP.

Le programme comprend également l’établissement d’une carte d’identification pour chaque femme, pour des questions de sécurité.

Aujourd'hui, nous avons distribué des cartes d’identification spéciales à chacune des 13 000 femmes devant bénéficier de notre programme de transfert d’argent. Elle n’ont aucun papier d’identité officiel (je garde l’histoire sur la manière dont nous avons pris 13000 photos dans des villages reculés pour mon prochain billet !). Chaque femme a également reçu 20 000 Francs CFA (environ 30,50 euros), ce qui est assez pour nourrir une famille moyenne pendant un mois.

Les femmes ont acceptées l’argent et les cartes d’identité avec des sourires et des remerciements mais elles semblaient légèrement déçues, ce qui m’a intriguée. Ceci était censé faire la différence entre manger et ne pas manger le mois prochain. J’arrêtais pas de me poser des questions : peut-être l’argent n’était-il pas assez, peut-être que nous avions choisis les mauvaises personnes, peut-être que toutes les estimations que nous avions faites au bureau étaient erronées ?

Vous pouvez voir ici la crise alimentaire nigérienne en images et une analyse de l’IRIN, le site du bureau des Nations Unies pour la Coordination des affaires humanitaires, du mot « famine » : est-ce que la crise alimentaire au Niger peut être considérée comme une famine ? Et si vous vous demandez pourquoi le Niger ne fait pas à la une de l’actualité en dépit de cette crise, lisez notre billet : Niger : pas assez sexy pour les gros titres [en français].

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site