Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chili : à propos du séisme et de la reconstruction

A l'occasion du Sommet Global Voices des Médias Citoyens 2010 [en anglais], les blogueurs chiliens ont été sollicités pour un concours de blogs [en espagnol] organisé en collaboration avec l'association OCD Iberoamérica [en espagnol]. Lors de la première journée plénière du Sommet, les cinq blogueurs chiliens finalistes ont été récompensés, parmi lesquels le lauréat du grand prix.

Ce concours avait pour but d'encourager les blogueurs chiliens à exprimer leurs idées et partager leurs opinions concernant la situation sociale actuelle, en ces temps de reconstruction du pays après le séisme qui l'a frappé [page spéciale où certains liens peuvent être en français]. Deux auteurs de Global Voices, Silvia Viñas et Felipe Cordero, ont participé au jury de ce concours. Voici une présentation des quatre finalistes :

Le blogueur Marcelo Aliaga décrit ici son expérience au beau milieu du séisme [liens en espagnol] :

El terremoto me encontró en Santiago. El edificio en el que vivo, el caos, las sirenas, la oscuridad, el lobby lleno y la vigilia siguen en mi mente. También la caminata zombie por la mañana para ver cómo había quedado la ciudad, la moneda, la plaza, la polvareda, pero no fue ahí cuando la magnitud del daño fue asimilada.

Durant le séisme, j'étais à Santiago. Le bâtiment dans lequel je vis, le chaos, les sirènes, l'obscurité, l'entrée bondée et le veilleur peuplent mes pensées. J'y vois aussi la sortie au matin tel un zombie pour constater ce qui restait de la ville, la Moneda (le palais présidentiel), la Plaza, la poussière, mais ce n'est pas à ce moment-là que j'ai compris l'importance des dégâts.

Carolina Castro expose de la situation délicate dans laquelle se trouvent certaines villes :

Constitución es hoy una ciudad estancada en el tiempo. No parece que el maremoto haya pasado hace cuatro semanas, pues su rutina parece ser la de un eterno domingo. A diferencia de otras localidades asoladas por el terremoto en menor intensidad, aquí jamás ha sido lunes. El comercio no ha vuelto a funcionar y las personas no han vuelto a trabajar. El silencio de la gente es la característica reinante del lugar. Los adultos no cruzan más que un breve saludo y los niños no salen a jugar a las calles. Silencio al caminar, silencio al comer y muchos silencios al hablar.

Aujourd'hui, la ville de Constitución est suspendue dans le temps. Rien ne laisse entrevoir le passage du tsunami il y a quatre semaines de cela, en ce dimanche comme tous les autres. La différence avec d'autres endroits touchés par le séisme est moindre en terme d'intensité, ici, on n'est jamais passé à lundi. Le commerce n'a pas repris et les gens ne sont pas retournés au travail. Le silence dans la population est un des éléments marquants. Les adultes n'échangent plus qu'un bref salut quand ils se croisent et les enfants ne jouent plus dans la rue. Tout se fait dans le silence, marcher, manger et plus encore, parler.

Malgré tout, le pays est en pleine reconstruction et Cécilia Monge écrit ceci de l'état d'esprit des Chiliens

Y finalmente la reconstrucción. Comenzamos a dejar de sentir el miedo y empezamos a sólo a recordarlo. La emoción fue reemplazada por el deber moral y nos impusimos cuotas diversas de sacrificio personal, una donación, un trabajo voluntario, unas lágrimas frente al reportaje humano de un canal de televisión.

Et voilà enfin la reconstruction. Nous venons de commencer à ne plus avoir peur mais à seulement se rappeler de la peur. Ce sentiment de crainte a été remplacé par le devoir moral et nous nous sommes contraints à un minimum de sacrifice personnel, de dons en nature, de bénévolat et de larmes devant le reportage à la télévision.

Pour finir, Pablo Ramírez a ces quelques mots de soutien à l'attention de ses compatriotes :

Quiero seguir las palabras de Oscar Guillermo Garretón: Chile saldrá adelante. Siempre lo ha hecho. Será más fácil si lo hacemos juntos. Me apasiona soñar en un mañana mejor. Más bello, seguro y amable gracias a todos nosotros.

Je souhaiterais m'inspirer des propos d'Oscar Guillermo Garretón (membre du Congrès) : le Chili va en sortir la tête haute, comme il l'a toujours fait. Il sera plus facile de le faire ensemble. Je rêve passionnément de lendemains meilleurs. Plus beaux, plus sûrs, et plus humains grâce à chacun d'entre nous.

Nous présenterons le blogueur gagnant du concours très bientôt sur Global Voices.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site