- Global Voices en Français - https://fr.globalvoices.org -

Vue d’ensemble de la blogosphère russe en 2009-2010

Catégories: Europe Centrale et de l'Est, Russie, Développement, Droit, Gouvernance, Liberté d'expression, Média et journalisme, Médias citoyens, Politique, Sciences, Technologie, RuNet Echo

Ce billet est composé des informations rassemblées pour une présentation donnée lors du Sommet des médias citoyens 2010 de Global Voices.

Présentation donnée par Alexey Sidorenko lors du Global Voices Summit à Santiago. Photo de Gregory Asmolov

Introduction

Avec près de 40 millions d’internautes [1] [en russe] en 2009, la Russie a atteint une pénétration d’Internet de 38 % . Si la plate-forme de blog la plus populaire du pays reste Livejournal.com, celles de blogs.mail.ru et liveinternet.ru sont également importantes [2] [en russe] et influentes. En Russie, le prix de l’accès à Internet varie d’une ville à l’autre,  de 10 à 50 USD pour le même service [3] [en anglais]. Le blogging est une activité fortement centralisée : en effet, 50 % des internautes se trouvent à Moscou ou à Saint-Pétersbourg et 67 % des principaux blogueurs viennent de la capitale [4] [en russe]. Les données relatives aux utilisateurs sont comparables aux chiffres internationaux : la majorité des blogueurs ont entre 15 et 30 ans et les jeunes filles sont plus présentes que les jeunes hommes.

Principales tendances 2009-2010

Les succès de la blogosphère russe

Dans les affaires délicates, les blogueurs sont les premiers à collecter l’information, à la transmettre et à en faire un suivi actif. Les blogs et les nouveaux médias ont joué un rôle essentiel dans la couverture des attentats de Moscou [7] [français], du Nevsky Express [8] [anglais, comme les liens suivants], du drame de Perm [9] et d’autres catastrophes. Parfois, les campagnes menées sur des blogs ont donné lieu à des résultats sur le terrain, comme ce fût le cas pour la « barrière humaine [10] », le touriste russe dont la vie était en danger [11] en Indonésie, le passeport refusé à Oleg Kozlovsky [12] et bien d'autres. Toutefois, la situation est loin d'être rose et la majorité des campagnes de mobilisation menées sur les blogs ne débouchent pas sur de tels succès.

Blogosphère et société russe

Influence du gouvernement dans la blogosphère

Le gouvernement est toujours plus présent sur le web en langue russe. Voici quelques unes des formes que prennent son intervention.

Intervention négative :

Intervention positive :

En conclusion, le web russe devient plus politisé et plus régulé. Étant considéré comme des sources d’informations de confiance et bénéficiant d'un nombre croissant de lecteurs, les blogueurs ont attiré sur eux l’attention des autorités. Quant à sa structure, la blogosphère tend à reproduire celle de la vie réelle, avec ses partis pris et sa hiérarchie.