- Global Voices en Français - https://fr.globalvoices.org -

Egypte-USA : la nouvelle Miss USA est musulmane. Et alors ?

Catégories: Amérique du Nord, Moyen-Orient et Afrique du Nord, Egypte, Etats-Unis, Israël, Liban, Arts et Culture, Ethnicité et racisme, Femmes et genre, Média et journalisme, Médias citoyens

Rima Fakih [1], une jeune fille arabe immigrée aux États-Unis, de religion musulmane, a remporté le concours de beauté Miss USA Pageant. Il y a ceux qui applaudissent sa couronne comme un trophée pour le monde arabe, ceux qui trouvent qu'elle discrédite la religion musulmane, et ceux qui ont enquêté sur son passé…

[2]

En faisant un jeu de mot sur son nom (Fakih signifie homme de loi religieux en arabe), Hassan El Helali la surnomme [3]

أجمل فقيه في الكون
Le plus beau fakih de l'univers

Il ajoute :

كده أنا ممكن أغير رأيي في الفقهاء
دانا يمكن كمان أوافق على موضوع ولاية الفقيه
بس يكون ريما، مش حد من الدجالين إياهم
Si c'est le cas, il se pourrait que je change d'opinion sur les religieux. Je pourrais même aller jusqu'à reconnaitre leur autorité, mais uniquement si Rima devient le fakih officiel, pas un de ces imposteurs qu'on a.

Zeinobia a publié [4] un billet sur Rima Fakih [les liens sont en anglais, sauf mention contraire] :

Je ne sais pas si c'est la conséquence de l'effet Obama ou de la controverse sur la loi de l'Arizona, mais il faut [aussi] considérer qu'en 2002, peu après le 11 septembre, nous avons eu Azra Akin comme Miss Monde [5], et Hammasa Kohistani [6]comme Miss Angleterre après les attentats du métro de Londres du 7 juillet. Nous devrions aussi nous souvenir de la controverse autour de Miss California et de Miss USA (Carrie Prejean) [7] l'an dernier. Je m'attends à beaucoup de réactions et à ce que les médias suivent de près Rima Fakih. Déjà, TMZ a décidé de lui accorder un petit peu de son traitement privilégié [8]. Les commentaires, dans les informations et sur les blogs, sont pleins de remarques racistes négatives sur ses origines et sa religion. “Je suis impatient de voir les réaction de Fox TV et compagnie !!”

Cela ne me surprend pas qu'une jeune fille arabe et même une musulmane participe à un concours de beauté ; comme toutes les communautés et sociétés, nous avons des approches différentes et différents visages. Évidemment, je ne compte pas sur une fille qui dépend de sa beauté physique et de son corps fabuleux pour parvenir à changer les fichus préjugés sur les arabes et les musulmans, mais qu'elle fasse des strip-teases sur un podium ou qu'elle déclare souhaiter la paix dans le monde, cette jeune fille est devenue une nouvelle icône arabo-américaine.

Pamela Geller du blog Atlas Shrugs partage des photos d'un strip-tease de Rima [9] et ce commentaire :

Voilà un symbole de l'aube de la modernité dans le monde musulman. Elle incarne tout ce que la charia et les islamistes réprouvent : les femmes libres. Brulez vos burqas, les filles, et sautez à l'eau, elle est délicieuse.

Pour répondre aux commentaires et e-mails que j'ai reçus, il semble nécessaire de préciser que je ne pense pas que Miss USA est un modèle pour les filles américaines, ou pour les filles de culture américaine. Ce que je trouve positif, avec Rima Fakih, c'est qu'elle va contre tout ce que les musulmans veulent que les femmes soient. Et si l'on pense à toutes les façons dont l'islam oppresse les femmes, la liberté, les femmes libres, les gens libres, qu'est-ce qu'il y a de mal à ça ?

Yusra du blog Muslimah Media Watch écrit, Il va y avoir de la haine : la réaction contre Miss USA [10].

Elle a battu quatre blondes et a déclenché une tempête médiatique, à cause de son passé de   strip-teaseuse [11] et de sa confession chiite [12].

Du côté des réactions positives, un idéaliste la compare à Barack Obama [13]. Un autre est allé jusqu'à dire que sa victoire montre “le vrai visage des arabes-américains, pas les idées fausses dont on nous abreuve.” Eh oui, pas la burqa, le bikini ! Échanger un cliché contre un autre n'est pas très progressiste, mais bon.

Dans la communauté arabe-américaine, et chez les musulmans américains, beaucoup  soutiennent Rima Fakih [14]. Même si certains musulmans émettent des réserves sur le message envoyé, c'est, ironiquement, la droite chrétienne américaine qui se déchaine.

La blogueuse du Parti conservateur Debbie Schlussel [15]la surnomme Miss Hezbollah [15] et écrit que des terroristes ont payé pour qu'elle remporte le titre. Elle déroule ensuite cette incroyable histoire, appelle [l'organisateur du concours de beauté] Donald Trump un “dhimmi [16] [en français] et affirme que la concurrente Miss Oklahoma a été injustement piégée par les libéraux, [17] qui ne savent pas ce qui est bon pour l'Amérique.

Ahmed Rehab, le directeur exécutif du Council of American-Islamic Relations à Chicago, pose une question plus judicieuse : pourquoi la religion d'une personne musulmane surgit dès que celle-ci devient connue, pour quelle raison que ce soit [18] ? Le comique Dean Obeidallah a proposé une explication sobre au site The Huffington Post : Certains, à l'extrême-droite, adore nous détester, plus qu'ils n'aiment les idéaux de ce pays [19].