Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Inde : Verdict dans la tragédie de Bhopal, trop peu, trop tard ?

Women protesters in Bhopal

Women protesters in Bhopal – Image by Flickr user obbino, used under a Creative Commons License

Dans la nuit du 2 au 3 décembre 1984, l'Inde a été secouée par la pire catastrophe industrielle de son histoire, lorsque des tonnes d'un gaz mortel, l'isocyanate de méthyle (MIC) et d'autres toxiques se sont échappés d'une usine de de pesticides d’Union Carbide (UCIL) à Bhopal, dans le Madhya Pradesh, provoquant une exposition à grande échelle de la population, qui a fait des milliers de morts et handicapé à vie un nombre encore plus grand de personnes [les liens sont en anglais].

Plus d'un quart de siècle plus tard, un tribunal de Bhopal a prononcé un verdict de culpabilité contre la filiale indienne de Union Carbide et a aussi jugé 8 anciens responsables d'UCIL (tous Indiens) coupables selon les sections 304-A (homicide par imprudence), 304-II (homicide involontaire), 336, 337 et 338 (négligence grave) du code pénal indien. Ils ont été condamnés chacun à 2 ans d'emprisonnement et à une amende de 100.000 roupies (1.787 €). UCIL s'est vu infliger une amende de 500.000 roupies (8933 €).

Cependant, le verdict ne faisait aucune mention de Warren Anderson, le président d'alors de Union Carbide Corporation qui esquiva la caution, décampa du pays et fut déclaré fugitif après qu'il eut refusé de quitter les Etats-Unis pour passer en justice en Inde.

Il y avait eu beaucoup de conjectures et d'anticipations dès le matin, alors qu'on attendait un verdict que la plupart des Indiens estiment venir trop tard pour aider les victimes de la tragédie de Bhopal à tourner la page. Twitter a été en effervescence pour refléter les humeurs, qui allaient de l'espoir au scepticisme.

viral_gandhi11 : Ohh jugement de la tragédie de Bhopal le 2e jour ! J'espère que mon ami qui y a perdu son père obtiendra un peu de justice, bien qu'il soit trop tard maintenant !

senthilkumarc :Tragédie de Bhopal … Aujourd'hui, le jugement. Espère que le verdict prononcé apportera la justice complète bien que la CBI ait déjà amoindri l'affaire.

chaitannya : Après 26 ans… le jour du verdict est arrivé dans la tragédie de Bhopal. Comme d'habitude les gros poissons ont échappé au procès

Divyeshn : Délai de justice, déni de justice. @verdict tragédie de Bhopal.

rameshsrivats : Un verdict après 26 ans. La vraie tragédie de Bhopal c'est le vent dans le système judiciaire.

Des internautes n'ont pas tardé à faire un parallèle entre l'interminable saga de Bhopal et la célérité avec laquelle est traitée l'actuelle marée noire de Deepwater d'un puits de pétrole de BP dans le Golfe du Mexique.

shahhameed : tragédie de Bhopal : le gouvt indien devrait tenir Union Carbide responsable tout comme les USA pour BP avec la tragédie pétrolière

Les réactions au verdict ont déjà commencé à affluer. La population locale et les militants qui luttent depuis 25 ans pour la cause des victimes ont le sentiment que le gouvernement, l'agence d'enquête et le pouvoir judiciaire ont non seulement abandonné les habitants de Bhopal à leur sort, mais ont établi un précédent malsain pour la manière dont opèrent les sociétés étrangères qui montent des industries dans le pays, c'est-à-dire sans guère rendre de comptes.

Le blogueur Guhan Saravanan écrit :

Il a fallu 25 ans pour déclarer coupables huit personnes et les jeter derrière les barreaux pour seulement deux années. En Inde, cela n'étonne personne – les choses prennent du temps. Et quand c'est pour une catastrophe industrielle de l'ampleur de celle de Bhopal, quoi de plus naturel, car le gouvernement de l'Inde est impliqué. Tandis que le gouvernement et l'industrie chicanaient pour savoir à qui incombe la faute, quelle était l'indemnisation suffisante et comment elle serait déboursée, les victimes continuaient à souffrir et n'ont pas été dûment indemnisées jusqu'à ce jour. Les demandes de rééducation et de soins médicaux sont tombées dans l'oreille de sourds tout comme le passage en revue de leurs problèmes.
La tragédie de Bhopal s'est avérée un cas d'école du contraste entre humanité et droits humains.

Voici des tweets en réaction au verdict :

Mohit_Panwar : Verdict aujourd'hui sur la tragédie de bhopal. peine maximale 2 ans. Ça revient à tuer ces 15000 innocents une deuxième fois. Je m'élève contre cela. Et vous ?

parthi_trends : Ce verdict de la cour peut être considéré comme une tragédie de #Bhopal N° 2..

Supriya1310 : Huit coupables de l'affaire de la fuite de gaz de Bhopal reçoivent deux ans de prison après 25 ans.. c'est une blague ??

jeyaganesh: Scandaleux ! Les coupables de la fuite de gaz de Bhopal sortis d'affaire

shekharkapur: Si ‘Bhopal’ était arrivé aux USA, la compagnie et tous les assureurs auraient été balayés par la somme nécessaire pour payer les indemnités

savvysliver: Le Tribunal indien déclare 7 coupables dans la catastrophe de Bhopal, ils ont tué des milliers et partent avec une tape sur les doigts

AdvaitBorate: Trop peu trop tard dans la Tragédie de Bhopal :(

Questionné sur sa réaction au verdict, Union Carbide s'en est lavé les mains, en disant que c'était UCIL et non pas eux (c'est-à-dire Union Carbide ou ses dirigeants) qui étaient responsables et partie à ce procès / sous la juridiction des tribunaux indiens.

Alors que l'opposition parlementaire s'appuie à présent sur l'affaire de Bhopal pour obtenir une révison du projet controversé de loi sur la responsabilité nucléaire, l'éditorialiste et journaliste Madhavan Narayanan donne peut-être la meilleure formulation du besoin de l'heure dans ce tweet :

Déplaçons le paradigme de la CSR à la CSA : de la responsabilité sociale d'entreprise à l'obligation sociale d'entreprise de rendre des comptes.

Crédit photo : obbino sur Flickr

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site