Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tanzanie : La Tanzanie contre le Brésil, un match amical très coûteux

En Tanzanie, les supporters de football étaient impatients de voir le Brésil, cinq fois champions de la Coupe du Monde de la FIFA, affronter l'équipe nationale de Tanzanie le 7 juin 2010, au Stade National de Dar es Salaam. Le match amical international entre les cinq fois champions du monde et l'équipe nationale tanzanienne a eu lieu dans le cadre de la préparation du Brésil pour la Coupe du Monde avant le match d'ouverture le 11 juin en Afrique du Sud [les liens sont en anglais, sauf mention contraire].

Le match était diffusé en direct dans plus de 160 pays et certains anticipaient que les 90 minutes d'attention seraient une vitrine de l'image de la Tanzanie à l'étranger. En plus de générer de la publicité pour le pays, c'était une occasion unique pour les fans du football locaux de voir les Brésiliens évoluer sur le sol tanzanien.

Un débat a émergé avant le match dans la blogosphère tanzanienne sur la somme d'argent dépensée dans ce contrat et sur ses bénéfices pour la Tanzanie. Chahali a lancé la polémique avec un billet intitulé Toutes les mauvaises raisons pour lesquelles l'information du match les Etoiles de Taifa contre le Brésil est paru dans Métro où il reproduit un paragraphe de l'article du journal Métro paru au Royaume-Uni :

La Fédération de Football tanzanien admet  avoir payé plusieurs millions de dollars pour persuader le Brésil d'affronter les Etoiles de Taifa mais le président Leodgar Tenga assure que chaque centime en vaudra la peine.

Bien que la Fédération de football ait refusé de divulguer la somme versée aux Brésiliens pour les recevoir en Tanzanie, les lecteurs du blog de Michuzi se sont emparés de cette actualité. Ankal kamau qui se déclare du Kenya écrit :

Après avoir lu cet article, “La Tanzanie Paie le Brésil au Prix Fort” de la BBC, j'ai décidé d'écrire quelques commentaires pour mes voisins tanzaniens. Alors que ce pays est en bas de l'échelle des pays les plus pauvres du monde, j'étais choqué de cette initiative et a eut une pensée pour ce peuple. Comment est-il possible que la Tanzanie paye un tel prix pour faire venir jouer le Brésil en Tanzanie, alors que des femmes meurent en couche dans les hopitaux parce qu'elle ne reçoivent pas de soins appropriés. Ils auraient pu utiliser cet argent pour moderniser l'aéroport et en faire le plus moderne en Afrique de l'Est.

Certains lecteurs semble adhérer au propos d'Ankal Kamau :

Soyons sérieux, cette somme est astronomique. Le gouvernement aurait dû au moins investir dans la construction d'écoles et d'hôpitaux plutôt que d'amener le Brésil. C'est honteux de voir les étudiants assis par terre dans les écoles alors que le gouvernement  gaspille de l'argent…

Alors que le billet de Kamau mentionne les cotés négatifs de cette affaire, dans un autre billet [en swahili], les lecteurs sont plus positifs au sujet de ce match et en cite les bénéfices pour le secteur du tourisme tanzanien. L'un d'eux pressait le gouvernement de saisir cette opportunité pour promouvoir la Tanzanie :

Kwa upande mwingine, vipi kuhusu utalii. Tafadhali, wahusika (nawanyooshea vidole watu wa Wizara ya Utalii) mtumie hii fursa ipasavyo. Brazil itakuja na wanahabari kutoka kila kona ya dunia.

D'un autre coté, n'oublions pas le tourisme. Je vous prie (je m'adresse ici à ceux du ministère du Tourisme) d'utiliser cette opportunité de manière adéquate. Le Brésil viendra avec des journalistes du monde entier.

Un autre lecteur du billet d'Ankal Kamau remet en question l'argument de la promotion du tourisme pour justifier de telles dépenses :

Ça me rend malade et je suis fatigué d'entendre les gens utiliser le tourisme comme une justification pour un tel acte de disgrâce de la part du gouvernement. Nous n'avons pas encore infrastructures nécessaires pour satisfaire les besoins en eau et électricité, sans même parler des écoles et des hopitaux. Personnellement, je suis vraiment perplexe. Comment pouvons-nous promouvoir le tourisme en accueillant l'équipe brésilienne de football ? Quelqu'un pourrait-il m'expliquer comment cela est possible ? Quand allons-nous réaliser que cela suffit et que l'on nous ment. Réveillons-nous sérieusement…

Les supporters locaux se plaignaient des tarifs d'entrée excessifs pour assister au match de lundi (200 000 TShillings contre 140 dollars US) alors que le tarif le plus bas est l'équivalent du salaire minimum moyen de 30 000 TShillings (soit 21 dollars US), mais les billets ont tous été vendus. Des philanthropes, des sociétés et institutions ont acheté des billets pour ensuite en faire don aux supporters.

Le blog Faustine’s Barazapublié depuis l'Afrique du Su,  a plus d'information sur la Coupe du Monde en langue kiswahili et en anglais ici et ici.

La Coupe du Monde 2010 est l'un des sujets principaux du Vijana FM blog. D'autres billets ici et ici [en swahili].

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site