Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les blogueurs kurdes dénoncent l'hypocrisie pro-turque

Alors que monte le soutien pour la Turquie et la Palestine dans le sillage de l'assaut israélien contre la flottille de la liberté pour Gaza, les blogueurs kurdes mettent en garde contre le soutien à un pays dont le bilan en matière de droits de l'homme laisse beaucoup à désirer.

Esra'a, qui blogue sur MidEast Youth lance la discussion [les liens sont en anglais] :

Je veux d'abord faire savoir que je sympathise complètement avec la lutte des Palestiniens pour la justice et la libération de l'oppression israélienne. Il est vital que tous unissent leurs forces pour faire connaître les crimes et les abus systématiques d'Israël. Mais je refuse de me tenir aux côtés d'autres gouvernements meurtriers juste parce qu'ils partagent soudain cette sympathie. L'Iran et la Turquie sont omniprésents dans les médias arabes, traités en héros, les drapeaux turcs et iraniens brandis bien haut dans presque toutes les manifestations pour la flottille. C'est perturbant pour moi et je suis sûr que ce l'est encore plus pour les millions d'individus qui ont souffert et continuent de souffrir sous ces régimes.

N'oublions pas les quantités de gens en Iran et en Turquie qui luttent eux aussi pour la justice et les droits humains, autrement dit les minorités ethniques et religieuses qui sont en butte depuis des décennies aux meurtres, enlèvements, à la torture et à l'oppression, par ceux-là même qui sont actuellement idolâtrés comme “militants pacifiques.” A qui le gouvernement turc fait-il allusion quand Erdogan dit “droits humains pour tous” et “tu ne tueras pas ?” A qui ? A ses nains de jardin ? Ou à des individus réels qui souffrent en son nom ?

Aro du blog Kurdistan Commentary relève l'hyprocrisie du soutien de la Turquie au Hamas :

Malgré tout cela, qu'on pourrait appeler de l'hypocrisie, la Turquie maintient son attitude hostile envers Israël tout en ignorant commodément ses propres problèmes intérieurs. Ils se font les champions d'un groupe militant, le Hamas, et nient pourtant qu'ils combattent leur groupe domestique, le PKK.

Aro poursuit en soulignant que “tandis que le terroriste de l'un est le combattant de la liberté de l'autre”,

la Turquie réagit par l'accusation de “terrorisme d'Etat” contre Israël qui a arraisonné un navire et neutralisé des membres d'équipage hostiles, en laissant 9 morts. Et l'oppression ininterrompue des Kurdes ? La politique la plus choquante poursuivie par la Turquie ces dernières années a été l'emprisonnement d'enfants en application des lois anti-terrorisme. Des enfants de 14 et 15 ans sont emprisonnés pour avoir jeté des pierres sur les policiers turcs et scandé des slogans en faveur du PKK, un crime selon les lois anti-terrorisme turques. Et pourtant la Turquie se plaint qu'Israël abatte des activistes violents qui soutiennent le Hamas.

Le Moyen-Orient en général s'est attiré beaucoup de colère pour son soutien aux Turcs, rapporte Behar qui blogue sur MidEast Youth:

Selon le mot de Martin Luther King, une injustice quelque part est une injustice de partout, et comme l'a dit un jour Edmund Burke lui-même, “Pour triompher le mal n'a besoin que de l'inaction des gens de bien.” Peut-on être homme de bien si on condamne un acte criminel et pas un autre ?

Je peux comprendre que ce soit l'Etat hypocrite de Turquie qui ait ces prétentions ridicules à la justice et aux droits humains, mais quand les citoyens—et en particulier ceux du Moyen-Orient—sont tout excités devant l'héroïsme de la Turquie et ne se donnent même pas la peine de reconnaître les souffrances de leurs frères et soeurs kurdes à côté de chez eux… qu'est-ce que cela dit de l'état de l'humanité ? Notre humanité est-elle tombée si bas que nous condamnions certains actes de cruauté et d'oppression et pas d'autres ? N'est-ce pas notre devoir d'êtres humains d'au minimum manifester un intérêt de pure forme à une injustice que nous voyons se produire, en la condamnant en paroles et en la détestant en nos coeurs, même si nous ne pouvons pas la changer matériellement de nos mains, comme l'a dit autrefois le Prophète Muhammad (la paix soit sur lui) ? S'il vivait… si tant de grands maîtres vivaient, comme François d'Assise ou même Saladin, je ne crois pas qu'ils accepteraient cela un instant de plus. Je crois qu'ils parleraient haut et fort contre toutes les injustices partout et tout le temps jusqu'à ce que le changement finisse par arriver pour ces gens.

KB de Kurdistan Commentary note, sur la même ligne :

Pourquoi ne pas faire usage d'un peu de cette indignation pour la façon dont la Turquie maltraite les Kurdes ? Certes, les Gazans sont dans une situation désespérée et ce qui est arrivé à la flottille est atroce. Mais pourquoi vous n'envoyez pas d'aide aux Kurdes ? Cela aussi, c'est ‘inhumain.’

1 commentaire

  • lalala

    En même temps c’est pas pire que soutenir Israël.
    Mais je comprends cette réaction kurde, comme je comprends le soutien aux turques. Tout est question d’histoire et de point de vue. :)

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site