Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Colombie : l'armée libère quatre otages détenus par les FARC depuis 1998

[Les liens sont en espagnol sauf mention contraire] Le dimanche 13 juin, vers midi, alors que la plupart des Colombiens étaient prêts à regarder le match Allemagne-Australie de la Coupe du monde de football, le scoop arriva : quelques minutes plus tôt, le président Uribe avait annoncé la libération du général Luis Mendieta et du colonel Enrique Murillo, deux officiers de la police nationale capturés par les FARC le 1er novembre 1998 durant le siège de Mitú, en Amazonie, dans le Vaupé, un département du sud-est. Quelques heures plus tard, les autorités confirmaient que le sergent de l'armée Arbey Delgado Argote kidnappé le 3 aout 1998 à Miraflores (département de Gaviaire) avait été libéré, lui aussi, et que le colonel William Donato (enlevé avec Delgado) s'était évadé. Lundi matin, Donato était retrouvé sain et sauf par l'armée (tout ces hommes libérés ont été promus au grade supérieur, en application d'une loi votée par le Congrès en 2008).

La libération qui a eu lieu à Calamar, Guaviare, a été surnommée un remake de l'Opération Caméléon réalisée par le ministre de la défense Gabriel Silva en 2008 qui permit la libération d'Ingrid Betancourt avec 14 autres otages.

Manifestation avec une banderole en juillet 2008 « les FARC et leurs otages sont une honte pour notre pays ». image de l'utilisateur Flickr Pattoncito sous licence Créative Commons

A la publication de la nouvelle, les utilisateurs colombiens de Twitter – pendant qu'ils faisaient leurs paris pour le match de la Coupe du Monde – ont réagi à cette nouvelle, la plupart d'entre eux avec joie, mais, certains avec suspicion en considérant le ‘timing’ de cette opération, une semaine après le premier tour de l'élection présidentielle [en français] opposant Juan Manuel Santos (ex ministre de la défense) et Antanas Mockus (le second tour aura lieu le dimanche 20 juin).

@kaops19852:

Gracias @AlvaroUribeVel por demostrarles a los amigos de las Farc y a ese grupo que hasta el ultimo día de su mandato los ataca con fuerza

Merci @Alvaro Uribe Vel de montrer aux Farc et à leurs amis que vous les combattrez jusqu'au dernier jour de votre mandat

@adrianitaca:

No puedo creer que algunos en vez de alegrarse digan estupideces

Je ne peux croire que certaines personnes au lieu de se réjouir disent de telles idioties

@MaisAngel:

La alegría de un rescatado y el grandioso trabajo de las FFAA no deben nublar el análisis.

La joie suscitée par cette libération et l'excellent travail des militaires ne doivent pas embrumer notre esprit critique.

@sergioand:

No importa si usted es liberal, conservador, Uribista, verde o del PIN. Es un secuestrado menos¡¡¡¡¡¡

Que vous soyez libéral, conservateur, uribista, vert ou du PIN, ça fait des otages en moins!!

@AlfonsoRicoT:

Mejor gol, de #Mundial, anotado por el #Ejército al rescatar a #Mendieta y #Murillo #PiedadCórdoba #Secuestrados #FARC http://bit.ly/9bp4n5

Le meilleur but de la coupe du monde marqué par l'Armée en libérant #Mendieta et #Mutillo#Piedad Cordoba#Kidnappés by#FARChttp:/bit.ly9bp4n5

@simonwilchesc (1, 2):

Si hubiera una diferencia más clara entre Gobierno y Estado. Lo de Mendieta no causaría reacciones encontradas y sospechas entre la gente. Y este gobierno ha preferido beneficiar a individuos sobre las instituciones, Es natural que exista la sospecha. No se hagan y no se quejen.

S'il y avait une différence très claire entre gouvernement et nation, la libération de Mendieta ne   provoquerait pas des réactions contradictoires, éveillant les soupçon parmi la population, Comme cette administration a privilégié les intérêts personnels avant les institutions, il est naturel que ce soupçon existe, Ne soyez pas aveugles et ne vous plaignez pas…

@Tefa :

Sinceramente creo en la buena fe de la gente. No sean hijueputas, si Uribe los hubiera podido rescatar a todos, lo hubiera hecho.

Franchement je crois en la bonne foi des gens. Ne soyez pas des « enc… de ta mère », si Uribe pouvait les libérer, il devait le faire.

@klawdy:

Que viva Colombia carajo, viva nuestro glorioso Ejército Nacional!!! Ojalá la maldita “Corte Suprema de Justicia” no los juzgue en 20 años.

Vive la Colombie, vive notre glorieuse armée !! J'espère que cette saleté de Cour suprême ne les trainera pas en procès dans 20 ans.

@stultaviro:

Si hay un falso positivo, la culpa es de Uribe. Si hay una operación exitosa contra la subversión, es oportunismo de Uribe. Lógica mamerta.

Si c'est un “faux positif“, la faute en revient à Uribe. S'il y a une opération réussie contre la subversion, c'est de l'opportunisme de la part d'Uribe. C'est la logique des ‘cocos’.

@juanmurs:

De todo corazón me alegro por la liberación de los secuestrados,pero no sabia que cuando hay rescate militar si se permite el show mediatico

Je suis heureux de tout mon cœur pour la libération des otages, mais j'ignorais que lors des opérations militaires, le show médiatique était autorisé.

@JoseGregorio:

Se necesita un fanatismo inmenso para recibir con odio cualquier logro de Uribe. Me impresionan.

Un énorme fanatisme est nécessaire pour ne pas se réjouir n'importe quel succès de Uribe. Vous m'impressionnez.

@NiaEsco:

A mi me parece triste que siempre rescaten a los más conocidos. ¿y el resto qué?

Je trouve que c'est triste qu'ils libèrent toujours les otages les plus connus. Et les autres ?

@MauricioJaramil:

Qué tontería sugerir que rescate tiene propósitos electorales. El riesgo de una operación fallida era mucho mayor.

C'est ridicule de suggérer que cette libération a un objectif électoral. Le risque d'un échec était trop grand.

@arttesano:

¿ si hemos de estar de algun lado no ha de ser del lado de los secuestrados ? . . .

Si nous devons choisir un côté, ce ne devrait pas être celui des otages ?

@egolaxista:

Lo verdaderamente ridículo es que aquí acusen a alguien de no estar contento porque rescataron a un secuestrado.

La chose la plus ridicule ici est qu'ils reprochent à certains de n'être pas heureux de la libération des otages.

@jrinconh:

Quienes están contrariados con el rescate porque creen que favorece al candidato del gobierno, harían bien en disimilar un poquito.

Ces gens excédés par cette libération  parce qu'ils pensent qu'elle favorise le candidat du gouvernement feraient bien de garder ça pour eux.

@DanielitoBang:

De incoherencias y otras bondades: Malo el show cuando liberaron a Moncayo. Formidable ahora cuando rescataron a Mendieta. ¿Es así?

Incohérence et autres gentillesses : le spectacle était mauvais quand Moncayo a été libéré. Formidable quand Mendieta est libéré. Est-ce ainsi ?

Lundi matin, les otages libérés ont été transportés à Bogotá pour retrouver leur famille, et passer un examen médical. Quelques utilisateurs de Twitter critiquent la façon dont les médias ont couvert l'arrivée des otages  libérés et la conférence de presse qui a suivi, aussi bien le fait qu'excepté Mendieta, les ex otages portaient encore leurs chaines :

@Tefa_:

¿Y esas cadenas que van a mostrar cuántos votos darán? ¿no podían quitárselas o es otra estrategia de JJ?

Et ces chaines que la Tv va montrer, combien de votes vont-elles rapporter ? On ne pouvait pas leur retirer, ou est-ce une autre stratégie du conseiller particulier en communication JJ [Rendón] ?

@juanmurs:

Empezó el show en Catam, me acuerdo cuando dijeron que quitarle las cadenas a Moncayo era una payasada

Le spectacle a commencé à Catam [aéroport militaire], je me rappelle quand ils disaient qu'il était ridicule d'avoir retiré les chaines de Moncayo.

@kloscorrea:

Parece que algunos periodistas y fotografos quisieran que no estuvieran los familiares estorbando

Il semble que quelques journalistes auraient préféré que les famille des otages ne les gênent pas dans leur travail.

@hyperconectado:

Deberíamos ser expertos en ruedas de prensa para secuestrados. Pero no.

Nous devrions être des experts en matière de conférence de presse d'ex otages. Mais non.

@programator

¿Sí es necesaria esa música apocalíptica para una noticia? Está bien que pasen los testimonios, pero la banda sonora no.

Est-ce que cette bande son apocalyptique était vraiment nécessaire pour accompagner cette information ?  C'est bien qu'ils passent les témoignages, pas la bande son.

@_wap_:

Tenian una motosierra para la liberacion, y no tenian una hijueputa segueta o unas pinzas para quitarles esas cadenas? #Libertad

L'armée avait une scie pour la libération et elle n'avait pas une ‘putain’ de scie pour débarrasser de leur chaine les libérés ? freedom

@pcastano

Las últimas liberaciones me han tocado con visitantes estadounidenses en mi casa. Hoy Josh hace preguntas sobre todo este circo…

la dernière libération d'otages s'est produite pendant que j'avais un invité américain à la maison. Aujourd'hui Josh me pose des questions à propos de tout ce cirque…

@AlejitaO:

La libertad de estos colombianos no tiene nada que ver con un color político, todos repudiamos a las Farc, en eso todos nos parecemos.

La libération de ces Colombiens n'a rien à voir avec une couleur politique, nous condamnons tous les FARC, nous sommes tous pareils à ce sujet.

Avec la libération de ces 4 otages,  17 officiers tant de l'armée que de la police restent otages des FARC qui ont tenté de les échanger contre des guérilleros emprisonnés ; il y a aussi des centaines centaines d'otages anonymes retenus en captivité en Colombie.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site