Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Algérie : Encore de l’espoir, et un pigeon porte-bonheur

Après la défaite contre la Slovénie, les Algériens ont repris leurs forces vendredi 18 juin contre les Anglais pourtant sûrs de leur victoire. En réalisant un nul contre une grande équipe, l’équipe algérienne a redonné espoir aux millions de supporters algériens qui espèrent voir les Verts se qualifier au prochain tour.

Un blogueur algérien commente dans un billet intitulé Un nul équitable :

L’Algérie et l'Angleterre se quittent dos à dos après 90 minutes où les Verts ont produit une prestation honorable, en faisant jeu égal avec les Anglais, en tous les cas, rien à avoir avec celle contre la Slovénie.

Et d’ajouter :

Alors qu'une défaite contre les Anglais lui aurait coûté une élimination du Mondial, l'équipe d'Algérie prolonge son sursis et, pour prétendre à une qualification historique au 8e, ce qui est jouable, doit arracher une victoire contre les USA lors de sa troisième rencontre (…).

Rachida, une Algérienne vivant en France, exprime son admiration pour l’équipe algérienne :

Tenir tête durant plus de 90 minutes, non pas à la meilleure équipe, mais aux meilleurs joueurs au monde, relève d'un défi et ils l'ont fait. Chapeau bas à l'équipe algérienne!!!

Commentant le résultat du match, Espérance écrit sur un forum de discussions :

Ils ont bien joué contre la Slovénie mais là c'était mieux, beaucoup mieux. Il n'y avait pas d'erreurs fatales heureusement et je suis sûre qu'il peuvent faire encore mieux.

Tout en reconnaissant qu’elle ne s’y connaît pas en football, Espérance prodigue ce conseil :

le joueur Abdounne devrait pas remplacer Ziani, certes blessé, lors du prochain match.

Capture d'écran durant la retransmission du match


Par ailleurs, une image qui a marqué le match et alimenté les discussions en Algérie reste ce pigeon perché sur les bois du gardien algérien. Une scène que commente avec ironie Djamel sur Facebook :

Le pigeon porteur de message de guerre pour l'Algérie était en fait un grigri concocté par le duo Defoe-Heskey. C'était là la tactique de Capello ! Les Anglais nous ont pris pour des pigeons. Mboulhi (gardien algérien) volait plus haut que ce Columba et s'est avéré plus puissant que ce dopage aérien.

Les Algériens n'ont pas perdu espoir et croient dur comme fer que leur équipe battra l’équipe américaine. Le pigeon sera-t-il encore là ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site