Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Australiens contestent l'engagement militaire en Afghanistan

Les blogueurs australiens n'ont pas attendu le limogeage par Barack Obama du général McCrystal pour remettre en question l'engagement de leurs troupes dans la guerre d'Afghanistan. La mort de cinq soldats ces deux dernières semaines n'a fait qu'amplifier la tendance [les liens sont en anglais].

Le Ministre de la défense John Faulkner a exhorté les Australiens à maintenir leur soutien à la guerre en Afghanistan après la mort de cinq soldats en l'espace de deux semaines.

…”Il est absolument crucial pour la sécurité et la sûreté des Australiens et de l'Australie d'aider à empêcher l'Afghanistan de redevenir un terrain d'entraînement et une base arrière pour les terroristes internationaux.”
Faulkner plaide pour la guerre afghane

Cette politique a l'appui des principaux partis à l'exception des Verts.

Leo Shanahan sur le Punch, un site de blogs de News Limited, a analysé le soutien bipartisan, qu'il semble approuver :

dans le cas de la guerre en Afghanistan, tous deux sont de la sincère opinion majoritaire que c'est ce qu'il faut faire. La crainte (fondée) est que se retirer maintenant d'Afghanistan serait effectivement abandonner le pays aux talibans et à leur soutien de l'extrémisme et du terrorisme dans la région et en occident.
Rudd doit-il nous retirer d'Afghanistan?

Bernard Keane du blog Crikey tire d'un sondage d'opinion un argument pour le retrait :

La plupart des Australiens veulent que nous sortions de la guerre en Afghanistan.

Peu importent leur âge, leurs habitudes de vote, ou leurs revenus. Voilà ce qu'a trouvé Essential Research à la suite du sondage effectué la semaine dernière.

Le soutien à une augmentation de notre engagement (la politique de la Coalition) n'était qu'à un chiffre. Celui au maintien au même niveau était d'environ un quart des réponses. Le soutien au retrait a dépassé 60%.

…La cause en est la combinaison néfaste d'un goutte-à-goutte lent et persistant de victimes avec l'impression de n'arriver à rien.
Pourquoi nous voulons sortir d'Afghanistan

Le souci s'est fait jour qu'il était anti-patriotique et déstabilisant pour nos soldats de s'en prendre à notre engagement dans le contexte de ces morts.

Le blogueur politicalowl y réfléchit :

Personne ne veut paraître déloyal aux troupes qui risquent leurs vies, alors tout le discours politique hormis les Verts consiste à maintenir le cap pour la grande cause du combat contre le terrorisme. Les hommes politiques comme Bob Brown qui sont prêts à dire que nous ne devrions pas y être du tout sont à court, et le resteront jusqu'à ce que l'un de nos responsables soit prêt à dire à notre  contingent que nous avons eu tort de l'envoyer et encore plus de l'y maintenir aussi longtemps.
Pour ne pas paraître déloyal aux troupes

Pip Hinman du blog de l'hebdomadaire GreenLeft a pris une position anti-guerre radicale :

C'est une tragédie que trois soldats australiens de plus aient été tués dans cette guerre de presque dix ans, mais ce sont les simples civils d'Afghanistan et du Pakistan qui ont été les plus grandes victimes dans cette guerre.

La mal-nommée “guerre contre la terreur” est plutôt une guerre de terreur contre les gens ordinaires et démunis en Afghanistan, et elle sert actuellement à soutenir le régime fantoche corrompu et despotique de Hamid Karzai.
Nouveau sondage : la majorité veut le retrait des troupe d'Afghanistan

Sur Public Opinion, l'opposition de Gary Sauer-Thompson pour être moins véhémente, reprenait les mêmes objections:

…ce que disent les politiques du progrès constant (peignant le tableau en rose) n'a souvent guère de ressemblance avec ce qui se passe sur le terrain en Afghanistan. http://afpak.foreignpolicy.com/posts/2010/06/15/helmand_anatomy_of_a_disaster

La justification essentielle à l'engagement de l'Australie dans cette guerre est que les talibans offrent un havre aux terroristes, Al Qaida et la menace d'un sanctuaire et d'une base pour le terrorisme international, et le fait que le conflit met à présent en jeu la stabilité future du Pakistan.

Cette justification tient à peine puisqu'aucun groupe terroriste ne menace l'Australie et qu'al-Qaida se trouve maintenant en grande partie au Pakistan.
Afghanistan : un marché de dupes

John Passant sur En Passant, un membre actif de Socialist Alternative, a tiré l'inévitable comparaison avec la guerre du Vietnam :

Tout ce qu'on entend de nos responsables au sujet de l'Afghanistan est un mensonge dans le style du Vietnam. Nous ne gagnons pas. Nous n'apportons pas la démocratie, ni ne libérons les femmes ni ne combattons le terrorisme.

L'Australie est en Afghanistan pour soutenir les Etats-Unis, notre protecteur impérialiste.
Pourquoi donc sommes-nous en Afghanistan?

Même avec le changement soudain de Premier Ministre en Australie, l'engagement est peu susceptible de changer. La stratégie et le calendrier du retrait seront peut-être au centre de tous les débats lors des élections prévues cette année.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site