Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Corée du Sud : Haro sur la réforme du système de protection sociale

Alors que le gouvernement sud-coréen avance à grandes enjambées vers une réforme du système de protection sociale, les blogueurs s’insurgent sur la toile, critiquant vivement la tentative de réforme qui semble être ni efficace, ni égalitaire.

L’assurance-maladie de la Corée du Sud offre une soi-disant couverture médicale universelle à tous les citoyens, qui sont automatiquement assurés dès la naissance. Comme le gouvernement a connu une période de vaches maigres après la crise financière internationale en 2008, les institutions provoquant des déficits budgétaires sont devenus moins ambitieuses, parmi lesquels la couverture d’assurance-maladie. Les blogueurs sud-coréens ont compris que l'intention est de privatiser le secteur de la santé publique et recommandent vivement au gouvernement de conserver le système de santé en l’état.


Une photo d’un hôpital sud-coréen.

La blogueuse Ahimsa 93 est mère d’un enfant et est ressortissante sud-coréenne mais vit actuellement aux États-Unis. Elle exprime son inquiétude sur les changements du système de protection sociale sud-coréen, priant pour qu’il ne s’inspire pas du “célèbre” modèle  américain.

미국의 의료 보험이라는 게..정말 별로라는 것을 대한민국 사람들도 좀 알아야 합니다. 미국에 처음 와서 제일 열심히 공부해야 했던 것 중의 하나가 의료보험이었다는 기억이 납니다…홈페이지를 뒤지든지 병원마다 전화를 걸어서 너네 이 보험 받니? 라고 일일이 물어봐야 되는 거죠. 제가 바로 지난 주에 아기 손에 난 두드러기 때문에 한 맨 처음 일입니다. 그냥 아무 병원이나 갔다가 보험 거절당하면 그냥 손 한번 들여다보고 약 처방 하나 해주는데 약 100불은 훌렁 깨지는 거죠. (미국 경우는)진짜 한숨 납니다. 대한민국 보험은 어찌되려는지.

Les coréens doivent savoir que le système d’assurance-maladie américain est vraiment mauvais. Une des choses les plus compliquées que j’ai dû « apprendre » aux État-Unis était (comment obtenir et faire une demande de) l’assurance-maladie… Je dois consulter plusieurs pages d’accueil d’hôpitaux et appeler chacun d’entre eux pour demander s’ils acceptent mon assurance. C’est ce que j’ai fait pour la première fois la semaine dernière pour soigner les rougeurs sur la main de mon bébé. Si je vais dans un hôpital au hasard qui n’accepte pas mon assurance, le docteur jettera seulement un coup d’œil rapide sur la main du bébé et prescrira un comprimé ; ce simple examen coûtera pas moins de 100 dollars. (commentant le système de santé américain) C’est simplement lamentable. Je ne sais pas ce que peut devenir le système de protection sociale coréen.

Beaucoup de sud-coréens expriment leur anxiété sur les répercussions que va apporter la réforme de l’assurance-maladie avec la privatisation. Sur la plateforme Tistory, le blogueur Avoidance 25 affirme que la réforme va éventuellement pousser les gens à se tourner vers les assurances privées.

어제 저도 몸이 안 좋아서 병원을 다녀왔는데 5일치 약값이 총 4100원 나왔거든요. 약봉지에 영수증해서 (이렇게) 나왔더군요. 약제비 총액: 13,770원, 보험자 부담금: 9670원 본인 부담금: 4100원…그렇다면 민영화가 되었다(하면). 민간의료보험에 가입되지 않은 사람의 경우 13,700원을 5일치 약값으로 전부 본인부담으로 내야합니다…(그렇게 되면) 민간의료보험을 가입을 할거에요.

Hier, je suis allée à l’hôpital car je me sentais mal, et les cachets qui m’ont été prescrit pour cinq jours m’ont coûté 2100 wons (environ 2€80) au total. Le reçu montrait la chose suivante. Total des frais médicaux : 13770 wons (9€30), prise en charge par l’assurance : 9670 wons (6€60), prise en charge par le client : 4100 wons (2€80) ; si la privatisation du système de protection sociale aboutit, une personne n’ayant pas souscrit à une assurance-maladie privée devra payer de sa poche 13700 wons… (et éventuellement par la suite) les gens devront contracter une assurance-maladie privée.

Un autre problème avec les assureurs privés est l’ensemble des critères discriminatoires sur lesquels les compagnies d’assurance vont s’appuyer pour réduire le nombre de bénéficiaires. Le blogueur Mim prédit que les assureurs vont refuser les plus démunis.

국민건강보험은 국가가 법률에 따라 운영하는 사회제도이므로 국민 누구나 건강보험에 가입합니다. 예전에 어떤 질병을 앓았더라도, 아무리 중한 질병을 가지고 있더라도 차별하지 않고 당연히 가입하여 건강보험의 혜택을 누릴 수 있습니다. 그러나 민간의료보험은 그렇지 못합니다. 영화 ‘식코’에서 보신 바와 같이, 예전에 어떤 질병을 앓았던 적이 있으면 민간의료보험에 가입하려 해도 보험사로부터 거절당하게 됩니다. 희귀난치질환 환자나 장애인은 말할 것도 없습니다. 심지어 부모의 질병에 따라서는 자식이 민간의료보험 가입이 거절되는 경우도 있습니다.

L’assurance-maladie publique est un système d’aide sociale régi par les lois coréennes et qui incorpore tous les citoyens. Peu importe qu’une personne ait eu telle ou telle maladie ou souffre d'une maladie grave, elle sera acceptée et bénéficiera de soins sans discrimination. D’autre part, concernant l’assurance-maladie privée, on peut être refusé par les compagnies d’assurance à cause de ses antécédents médicaux comme on peut le voir dans le film Sicko. Les personnes qui souffrent de maladies rares et incurables et les handicapés seront assurément discriminés. De plus, dans certains cas, les personnes ne sont pas prises en charge par les compagnies d’assurance privées à cause des antécédents médicaux de leurs parents.

Même lorsqu’une personne est acceptée par l’assureur privé, l’augmentation exponentielle des frais médicaux restent à la charge de l’assuré. Le blogueur Wise 21 Sky exprime son inquiétude vis-à-vis de l’augmentation soudaine des frais médicaux, citant l’exemple d’une endoscopie chirurgicale.

지금도 병원 다녀오시면 비싸다고 하시는 분 많으십니다. 그러나 의료보험이 민영화 되고 당연 지정제가 붕괴되면 위내시경 4만원 하던 것이 미국처럼 100만원으로 올라갈 수 있습니다. 의료 보험 민영화로 누가 가장 이득을 보게 될까요? 가장 이득은 영리 병원들의 기업이 될 것이고 가장 큰 피해자는 돈 없는 서민이 될 것입니다.

Aujourd’hui, il y a encore des personnes qui se plaignent des frais médicaux après être revenu de l’hôpital, mais si le secteur de l’assurance-maladie se privatise, si le système de prise en charge automatique s’effondre, une endoscopie chirurgicale, qui coûte actuellement 40000 wons (27€), va coûter 1 million de wons (682€) au particulier, comme aux États-Unis. Qui va tirer profit de la privatisation de l’assurance-maladie ? Les grands bénéficiaires seront les groupes hospitaliers privés et le grand perdant sera le citoyen ordinaire.

Un autre blogueur, Mo, énumère les possibles bénéfices de la privatisation et liste les avantages et les inconvénients de la réforme.

의료보험 민영화의 목적은 갈수록 늘어만 가는 건강보험의 재정 부담을 지는 것이 작은 정부를 지향하는 정부 입장에서는 부담이 되고 또한 보험료 인상이라는 국민적 지지를 얻기에는 더더욱 어려운 상황이기에 당연지정제를 폐지하고 민간의료보험을 도입함으로써 건강보험의 재정적 안정화를 이루려는데 있다…이렇게 의료가 경쟁산업으로 변모하게 된다는 것은 그만큼 의료 기술의 수준 또한 높아질 수 있을 것이라 전망할 수 있다. 따라서 의료 서비스를 제공받는 수혜자들은 보다 양질의 고급화 된 의료 서비스를 제공받을 수 있을 것이다.

Le but de la privatisation des soins médicaux est le suivant : la couverture médicale universelle est un gouffre financier pour le gouvernement qui a pour objectif de devenir un État minimal. Il est plus compliqué d’obtenir l’adhésion du peuple pour la couverture médicale universelle à cause de l’augmentation des frais médicaux. Pour garantir la stabilité financière du plan de protection sociale, il est préférable d’abolir le système de prise en charge automatique et d’adopter le modèle d’assurance privée… La concurrence dans l’industrie médicale va améliorer le niveau global de l’industrie (technologie) médicale sud-coréenne. Le bénéficiaire (consommateur) pourra jouir d’un service de qualité supérieur grâce à cela.

Le gouvernement coréen a momentanément fait marche arrière sur une privatisation complète du système de protection sociale, limitant la privatisation aux seuls groupes hospitaliers privés dans un petit nombre d’endroits bien déterminés. La Cheong Wa Dae – la maison bleue, la résidence présidentielle – a publié un bulletin sur sa page d’accueil répondant à la question sur la privatisation. On y lit que le récent changement de position du gouvernement n’a pas pour but la privatisation, mais plutôt la rénovation de l’ancien système en modèle plus compétitif.

지난 4월 6일 국무회의에서 의결된 의료법 일부 개정 법률(안)의 주요 내용은 원격진료 허용, 의료법인 부대사업 확대, 의료법인간 합병근거 마련 등이며, 일부에서 우려하는 소위 의료보험 민영화 관련 내용 (당연지정제 폐지, 대체형 의료보험 도입 등)은 전혀 반영하고 있지 않습니다.

La proposition de loi sur la réforme de la protection sociale passée lors d’un Conseil des ministres le 6 avril octroie des permissions pour des traitements médicaux à distance, une extension des infrastructures des compagnies d’assurance, et l’établissement d’un cadre juridique pour de futures fusions entre compagnies d’assurance. Néanmoins, cela n’inclut ni les pratiques découlant de la privatisation comme l’abandon du système de prise en charge automatique, ni la mise en application de systèmes de protection sociale alternatifs pour lesquels la population s’inquiète.

Le blogueur Know_blog analyse que même si le but premier de la réforme du système de protection sociale repose sur des bases solides, la façon dont cela va évoluer la réforme est imprévisible en Corée du Sud. Au pire, il avertit que les choses peuvent devenir incontrôlables.

왜냐하면 일단 현재의 정부 쪽은 영리병원 건립은 추진하겠지만 의료보험 당연지정제는 유지하도록 하겠다고 했기 때문입니다. 관세 제도를 유지하며 예외적인 관세 특구를 지정하듯, 의료보험 당연지정제를 유지하면서 예외적인 병원을 일부 지역에 건립 허가 하겠다는 게 주요 골자입니다. 의료산업 활성화가 주요 목적이며 이를 통한 질 좋은 의료서비스를 제공하겠다는 것 역시 중요 포인트이죠. 사실 정부가 이를 통해 제대로 통제만 해준다면 나쁘지는 않은 선택일 수 있습니다…하지만 분명 건립되면… 각 대형 병원들이 영리병원을 추진하기 위해 경주할 것이 뻔해 보이긴 합니다. 만약 거기서 정부가 제대로 억제를 하지 못하고 하나 둘 풀어주면 대형 병원은 영리병원으로 국민건강의료보험에 적용되지 않아 치료비가 비싸지고, 작은 병원들은 현행 상태로 남게 될 겁니다. 그럼 감기 치료비는 싼데 암 치료비는 지금보다 수배 수십 배 비싸게 될 수도 있습니다. 최악으로는 이걸 빌미로 국민건강보험은 허울만 남게 될 수도 있습니다. 너무 안 좋게만 보았나요?

Récemment le gouvernement sud-coréen a annoncé que, malgré l’ouverture du marché aux groupes d’hôpitaux privés, le système de prise en charge automatique demeure. Comme un gouvernement conserve ses droits de douanes alors qu’il définit dans le même temps une zone hors-taxe sur son territoire, il peut y avoir des exceptions pour certains hôpitaux installés dans des zones spécifiques tandis que le système de prise en charge automatique reste intacte. Le gouvernement espère un changement pour faire participer l’industrie médicale et pour offrir au peuple des services médicaux de qualité. Si cela se passe comme espéré et si cela est contrôlé comme le gouvernement l’a prévu, ce changement s’avèrera être une bonne décision. Cependant, une fois les groupes d’hôpitaux privés établis, tous les grands hôpitaux vont évidemment faire en sorte de devenir des groupes d’hôpitaux privés… Si le gouvernement se laisse dépasser par cette situation en permettant à ces hôpitaux de passer en hôpital privé l’un après l’autre, les frais médicaux s’en verront considérablement accrus puisqu’une fois qu’un hôpital est privatisé, il n’est plus possible d’être couvert par l’assurance-maladie publique. Mais les petits hôpitaux restent tels quels pour le moment. Par la suite, ils seront touchés par cette « rénovation ». Il en découlera des situations abracadabrantes : il coûtera bientôt aussi cher de soigner un rhume, qui est une maladie récurrente, que de soigner un cancer qui coûte vingt fois plus cher. Et cela va provoquer de facto la destruction du système de protection sociale. Je n’ai pas l’air trop pessimiste ?

L’ironie de l’histoire est que la Corée du Sud pousse le secteur medical à s’ouvrir aux marchés tandis que les Etats-Unis volent au secours du système en le sauvant de la jungle du capitalisme. La controverse sur les négociations de la réforme du système de protection sociale va certainement perdurer car le gouvernement coréen et la population doivent toujours trouver un point d'équilibre entre deux extrêmes.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site