Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Jamaïque : ‘Dudus’ le baron de la drogue a été arrêté, et ensuite ?

[Tous les liens renvoient à des pages en anglais] La nouvelle est tombée le 24 juin 2010 : l'homme le plus recherché de Jamaïque, le baron de la drogue Christopher ‘Dudus’ Coke a été finalement appréhendé. La question de son extradition en suspens vers les États-Unis, pour répondre de trafic de drogues et d'armes, avait précipité la Jamaïque dans l'état d'urgence à la suite de la guerre que se sont livrés des criminels et la police.

Il y a apparemment eu débat pour savoir si Coke avait été arrêté ou s'il s'était rendu sous les conseils du Révérend Al Miller, qui est depuis considéré comme un “suspect”. Jamaica Salt commente ainsi cette actualité :

Ainsi Christopher Coke est en garde à vue depuis qu'il a été reconnu et arrêté au poste de contrôle de l'autoroute Nelson Mandela, en compagnie du Révérend Al Miller.

Les négociations relatives à sa reddition ont été rendues publiques avant les affrontements mortels de Tivoli Gardens, qui ont fait 74 morts (Seaga indique le chiffre de 150).

Désormais, la police veut que Al Miller se rende lui aussi, toute vexée qu'elle est à l'idée qu'elle aurait pu rater leur arrestation. Il semble en effet que Dudus était à Kingston et ses environs pendant tout ce temps, de même que sa famille. La police n'a pas pu l'arrêter, bien que les services tentent d'avancer que ce sont des “informations” qui ont mené à l'arrestation du baron de la drogue. Le fait est qu'il a bien été arrêté alors qu'il allait se rendre. Kingston n'est tout de même pas si vaste.

Aujourd'hui, M. Ellington, de la police jamaïcaine, veut le Révérend Miller ; pourtant la police l'a laissé partir au début ; il a eu de nombreuses occasions de l'interroger après la reddition du frère et de la sœur de Coke, alors pourquoi ne l'a-t-il pas fait à ce moment-là ?

Le blogueur jamaïcain Mad Bull, qui réside aux Iles Cayman,  se pose aussi des questions :

Je me demande si ‘Dudus’ tentait de s'échapper afin de se cacher ailleurs ou si le bon Révérend l'emmenait vraiment à l'Ambassade des États-Unis. Je me demande à quel jeu joue vraiment le Révérend. Comment peut-il être aussi proche de criminels, de barons de la drogue etc…

Après tout, n'a-t-il pas déclaré publiquement avoir conseillé à Dudus de se rendre depuis un moment ? Comment peut-il communiquer si facilement avec Dudus alors que le gouvernement jamaïcain ne peut pas lui mettre la main dessus? Pourquoi n'a-t-il pas collaboré avec le gouvernement afin qu'il soit traduit en justice? L'ironie est que c'est le même Révérend qui a permis la reddition de la sœur et du frère de Coke par le passé.

Labrish indique que la police a “relevé le niveau d'alerte de violences criminelles contre les forces de la police Jamaïcaine (Jamaica Constabulary Force) au niveau rouge, ce qui signifie que des attaques sont imminentes”, tandis que la blogueuse Girl With a Purpose apporte des informations complémentaires:

Dudus a été conduit en garde à vue à Ferry, tout près de la communauté Scolaire de Hydel à la limite entre Saint Catherine et St. Andrew, il y a moins d'une heure, à la suite d'un contrôle de police dans la région.

Visiblement M. Coke se dirigeait vers l'Ambassade américaine de Liguanea, à St. Andrew, pour se rendre aux autorités américaines.

Le Parlement doit voter ce soir pour savoir si l'état d'urgence sera prolongé jusqu'au 22 juillet 2010 ou non.

Le Cabinet a déjà donné son accord pour cette prolongation (l'opposition parlementaire a aussi exprimé son accord verbalement…le vote n'est donc qu'une formalité).

Il y aura aussi une situation d'état d'urgence spécifique à la paroisse de Ste Catherine, due à une augmentation inquiétante de la criminalité dans cette zone.

L'état d'urgence débutera à Ste Catherine, à minuit ce soir et se terminera à la même heure, le 22 juillet 2010.

Jamaica Salt réussit à faire preuve d'humour, dans un contexte plutôt sérieux :

La touche d'humour dans toute cette histoire est que la police dit l'avoir arrêté avec un déguisement composé d'une perruque et de fausses lunettes de vue. Il est amusant qu'un homme supposé être le cerveau d'un gang pesant des millions de dollars choisisse un déguisement si insignifiant.  Alors que certains auraient choisi de s'envoler vers l'Amérique du Sud pour y faire faire de la chirurgie esthétique, Dudus est resté à Kingston, déguisé comme un Suisse.

Salt ainsi que d'autres blogueurs ne peuvent s'empêcher de spéculer sur la suite de cette histoire:

Dudus risque la prison à vie aux États-Unis s'il est reconnu coupable de trafic de drogues et d'armes qui pèsent contre lui. Il sera intéressant de voir ce qu'il dira lorsqu'il arrivera là-bas: va-t-il cracher le morceau sur le Premier Ministre Bruce Golding ?

The Wickedest Time pose plus de questions qu'il ne propose de réponses:

La grande question est que se passera-t-il ensuite ?? Son destin sera-t-il similaire à celui de son père, mort brûlé dans la prison jamaïcaine où il attendait son extradition vers les Etats-Unis ?? Qui recevra la récompense de 60 000 dollars américains/ 5 millions de dollars jamaïcains promise à celui qui trouverait Christopher ‘Dudus’ Coke ?? Quand retrouvera-t-il la liberté ??

La crise d'un mois, qui a plongé la Jamaïque dans l'état d'urgence, a coûté la vie à un soldat et 73 civils…alors, aujourd'hui qu'il a été appréhendé, les citoyens verront-ils un retour à la normale dans leur vie ?

Chez Hsia conclut ainsi :

Dudus a été conduit au commissariat de police de Spanish Town, puis à la prison de la ville avant d'être transporté par avion vers  Kingston, où il attendra la date de sa comparution devant la justice qui apparemment tombera sous peu.

Selon moi, le gouvernement jamaïcain va utiliser ce délai afin de l'accuser d'un crime, à partir d'informations réunies lors de sa détention et de leur enquête. Ils refuseront alors de l'extrader aux États-Unis en prétextant qu'il doit être d'abord juger dans son pays. Il sera intéressant dans les prochains jours de voir comment la situation se dénoue…par exemple si les États-Unis forceront la main au gouvernement pour que Dudus leur soit livré ou si on leur demandera, au nom de la diplomatie, de respecter l'autonomie du peuple jamaïcain de juger un de ses citoyens, même s'il s'agit juste d'un stratagème pour empêcher que des dirigeants jamaïcains ne soient impliqués dans des activités criminelles. La suite au prochain épisode…

La photo utilisée en médaillon dans ce billet,  “Le caïd bien connu, Dudus, fait les gros titres en Jamaïque”, provient de bbcworldservice et a été utilisée sous licence Creative Commons. Vous pouvez découvrir le compte Flickr de bbcworldservice ici.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site