Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Banglasdesh : le Hartal est de retour

Protests in Dhaka. Image from Flickr by Vipez. CC BY-NC-ND

Manifestations à Dhaka. Image de Vipez sur Flickr. licence CC BY-NC-ND

Après trois ans de répit, le Hartal (en anglais), une forme de mouvement de grève en Asie du Sud, est de retour au Bangladesh.

Le parti de l'opposition du Bangladesh a lancé un appel au Hartal (en anglais) le dimanche 27 juin pour revendiquer l'application de leur liste de revendications qui contient 11 points, y compris une solution au problème de la crise de l'énergie, de la manipulation financière, de la persécution des responsables du parti de l'opposition et des travailleurs, etc…

La situation s'est enflammée à la veille de la journée de Harta. D'après les dernières informations de smaedi (en anglais), des voitures et des bus auraient été incendiés dans différents quartiers de la capitale Dhaka, des passagers auraient été sérieusement brûlés.

Nazmul Hasan Babu du blog Prothom Alo explique les origines (en bengali) de la culture du Harta dans le pays :

গুজরাটী শব্দ “হরতাল” কে বাংলাদেশের রাজনৈতিক দলগুলো যেভাবে ব্যবহার করেছেন তা বোধ হয় বিশ্বের কোন দেশই করতে পারেন নি। [..] আর হরতালের আভিধানিক অর্থ যা ই থাকুক না কেন বাংলাদেশের প্রেক্ষাপটে হরতালের সংজ্ঞা হচ্ছে- এদেশ আমার বাপ-দাদার, চাইলেই বন্ধ করে দেব সবকিছু।

বাংলাদেশের মানুষেরও আত্মার সাথে মিশে গেছে হরতাল। হরতাল আমাদের সংস্কৃতির ও একটা অংশ। হরতালের তারিখ নির্ধারণ মানেই হচ্ছে- আজকে আমার দোকানটা বন্ধ থাকবে, না হয় লুট হবে। আজকে আমার কষ্টার্জিত উপার্জনে কেনা সখের গাড়িটা ভেঙ্গে টুকরো টুকরো হবে। হরতাল মানেই হচ্ছে আজকে আমার কাজে যাওয়া হবে না। বড় কর্তার বকুনি। নয়তো ছেলেমেয়ে নিয়ে না খেয়ে থাকা।

এসবই পুরনো কথা। দীর্ঘ প্রায় আড়াই তিন বছর পর আবার শুরু হচ্ছে হরতাল। এ আড়াই তিন বছরে বাংলাদেশের জনগন বোধহয় ভুলেই গিয়েছিলেন হরতাল শব্দটি। এরই ফলে তারা হয়তো আর হরতাল চায় না। কিন্তু তারা না চাইলেই কি হবে, নেতারা তো চান! [..]

মাননীয় বিরোধী দলীয় নেত্রী কি ভেবে দেখেছেন, হরতাল হলে দেশের একদিনে ক্ষতি কত হবে? কত মানুষের ভোগান্তি হবে? অবশ্য এসব আপনাদের ভাববার কথা নয়, কারণ আপনারা জনগন দিয়ে রাজনীতি করেন জনগণের জন্য নয়। তাই জনগনের কি ক্ষতি হলো তা ভাববার মতো সময় আপনার কোথায়?

Les partis politiques du Banglasdesh utilisent le terme de la langue goujarati [en français] “Hartal” d'une façon qui n'a jamais été employée par aucun autre pays du monde. […] Ignorez la définition universelle du Hartal : dans l'optique du Bangladesh, il signifie que le pays est notre propriété privée, que nous pouvons tout fermer si nous le souhaitons.

Le Hartal est gravé dans l'esprit des Bangladais. Il fait partie de notre culture. L'annonce d'une journée de Hartal signifie que mon magasin sera fermé ou pillé. Ce jour-là, ma chère voiture sera détruite par des grévistes. Hartal signifie que je ne pourrai pas me rendre au travail et que je serai réprimandé par mon responsable. Par conséquent, je ne serai pas payé et j'aurai faim avec mes enfants.

Ce sont des faits connus. Après une pause de presque trois ans le Hartal est de retour au Bangladesh. Beaucoup de Bangladais avaient oublié ce cauchemar. Donc, ils ne souhaiteront certainement pas son retour. Mais leur opinion ne compte pas, parce que les responsables politiques souhaitent son retour.

Responsables de l'opposition respectés, avez-vous songé à la perte que le pays endurera en une journée, à cause de la grève ? Combien de vies en pâtiront ? Bien sûr, vous n'avez pas besoin d'y penser, parce que votre politique est construite par les gens, et non pour les gens. Vous n'avez donc pas le temps de penser aux problèmes et aux soucis des citoyens.

Habib du Blog Amar écrit (en bengali) :

হরতাল বল্লেই প্রথমে তা সম্পর্কে মনে আসে যে হরতাল করলে দেশের ক্ষতি। এবং রাজনৈতিক দলগুলো বিরোধীদলে থাকলে হরতাল জায়েজ, আর সরকারীদলে থাকলে নাজায়েজ ।”

দেশে অরাজকতা তৈরী করে সরকারকে বিপদে ফেলার একটা কায়দা হল – হরতাল।

La première chose qui me vient à l'esprit lorsque je parle du Hartal est qu'il engendre une perte immense pour le pays. Si un parti politique fait partie de l'opposition, le hartal ne représente pas de problème pour eux, mais s'ils sont le parti au pouvoir, ils sont bien sûr contre le Hartal.

Parce que le Hartal est un moyen de mettre le gouvernement dans une situation difficile en créant l'anarchie.

Aminul Haque Bachchu du blog Pothom Alo explique le Hartal avec un poème (en bengali) :

লাঠি হাতে মাঠে চল
এলো ঐ বিপক্ষ দল
হরতাল হরতাল ।

গরীব মারার নয়া কল
রাজনীতির এক মাত্র বল
হরতাল হরতাল ।

মানুষ ক্ষ্যাপানোর কৌশল
ক্ষমতায় যাওয়ার ছল
হরতাল হরতাল ।

পকেটে পিস্তল, হাতে মশাল
গাড়ী ভাঙ্গতে রাস্তায় চল
হরতাল হরতাল ।

Sur le champs avec des bâtons en action

Ici vient l'opposition

Hartal Hartal

Un nouveau stratagème pour tuer les pauvres

La seule balle des hommes politiques

Hartal Hartal

C'est un outil pour provoquer les citoyens

C'est une ruse pour prendre le pouvoir

Hartal Hartal

Une lampe dans la main, des revolvers dans la poche

Envahissons la rue et détruisons les voitures

Hartal Hartal

Cependant, certains internautes soutiennent le Hartal. Le blogueur Dhibor de Somewhereinblog.net estime que la grève a un sens (en bengali) :

আগামীকাল আঃ লিগে দুঃশাসনের বিরুদ্ধে প্রতিবাদ জানাতে যে হরতালের উদ্যোগ নেয়া হয়েছে, সেখানেও কঠোর অবস্থানের কোন বিকল্প নেই। কেননা আওয়ামী লিগ ভদ্র ভাষা বোঝে না। তারা যেমন নীতিতে কর্মে সন্ত্রাসি, সেরকম শক্ত প্রতিরোধ না গড়তে পারলে, ওরা পুলিশকে সাথে নিয়ে পেটোয়াবাহিনি লেলিয়ে দেবেই। ইতিমধ্যে কিছু কিছু আলামত স্পস্ট হয়েছে।

তাই মার খেয়ে পালানোর কোন সুযোগ নেই। যে কাজ অনেক অনেক দিন আগেই করা উচিত ছিল, (যদিও ইস্যুর তো কোন অভাবই ছিল না), সেটা এতদিন পরে হলেও যে করা হচ্ছে, সেজন্য মৃদু ধন্যবাদ বিরোধী দল পেতে পারে।

Il n'existe pas d'autre façon de tenir tête que par le Hartal déclaré, pour protester contre les répressions de la ligue Awami (parti au pouvoir). Parce que la ligue Awami ne comprend pas le dialogue pacifique. Etant donné qu'ils ont une attitude dominante dans le travail et dans la politique, si la résistance n'est pas assez forte, ils vont nous envoyer la police pour nous battre. Certains symptômes ont déjà été dévoilés.

S'échapper après avoir été battu est inutile. L'opposition aurait dû faire ça il y a longtemps (les problèmes existaient) et ils ont finalement décidé de le faire, ils doivent recevoir des remerciements de ma part.
La déclaration ci-dessus illustre l'ambiance conflictuelle de la politique au Bangladesh.

Les utilisateurs de Twitter ont également réagi ainsi :

Dear Hartal, long time no see. But believe me, we didn't miss you at all...

Cher Hartal, cela faisait longtemps qu'on ne t'avait pas vu. Mais crois-moi, tu ne nous a pas manqué.

abhilashn: Opposition bandh in dhaka it seems. Much eating, sleeping, TV viewing in store tomorrow. *happy sigh*

Il semblerait que l'opposition se trouve à Dhaka. Beaucoup de repas, sommeil, télé au programme demain. *Soupir de bonheur*.

Banglar Manchitro de Somewherein s'interroge (en bengali) :

বিরোধীদলতো হরতাল বাদে অন্য যেকোন কর্মসূচি দিতে পারতো। তারা লংমার্চ, অবস্থান কর্মসূচি, অনশন করতে পারতো। তাহলে তারা কেন এই ক্ষতিকর হরতাল দিল।

আমাদের দেশের জন্য আমরা কি এই হরতাল সর্মথন করি?????

L'opposition pourrait adopter d'autres moyens de protestation que le Hartal. Elle pourrait organiser de longues marches, des sit-in de protestation, les grèves de la faim, etc… Donc pourquoi ont-ils déclaré ce Hartal destructeur ?

Soutenons-nous réellement le Hartal pour le bien de notre pays ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site