Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Australie : réactions à la chute du premier ministre Kevin Rudd au fil des blogs

Former Prime Minister Kevin Rudd

[Les liens sont en anglais] Ce fut rapide et secret. Kevin Rudd a été remplacé comme premier ministre d'Australie par son vice-premier ministre, Julia Gillard. Elle est la première femme à devenir Premier Ministre (PM) du pays. La nouvelle du challenge était annoncée mercredi soir et Kevin Rudd rendait son tablier le lendemain matin.  Vous pouvez trouver des informations sur les événements qui ont abouti au dramatique déclin en popularité de Kevin puis sa chute sur mon blog.

Ce billet fait un tour d'horizon des réactions des autres blogueurs à ce qui a été qualifié d'”assassinat politique” ou pire par certains commentateurs.  Ce sont les voix de personnes qui s'expriment rarement sur la politique ou ne font pas partie des commentateurs traditionnels.

Rorybaust dans ses ” bavardages d'une personne perplexe” n'était pas fan du PM mais ne cache pas son amertume sur la façon dont il a été déposé :

Je compatis avec Kevin Rudd simplement parce qu'il a été trahi si publiquement, humilié comme personne ne le mérite, surtout pas un homme qui n'aspirait qu'à servir son, mon, notre pays.   Peut-être qu'il a échoué comme dirigeant et qu'il aurait du démissionner mais la façon dont il a été déposé est tellement dénuée de respect pour la fonction la plus importante de notre pays que je doute de l'intégrité de ceux qui ont orchestré ces événements.

Comme beaucoup d'autres, il ne s'est pas braqué contre le nouveau dirigeant mais garde un esprit ouvert :

Julia Gillard pourrait se montrer une bonne dirigeante pour notre pays, elle pourrait prouver qu'elle est un bon premier ministre elle-même, je pense juste que ceci est une tâche indélébile sur sa réputation.
Voir son billet : “Et si le fait de se débarrasser des déchets laissait un goût désagréable”

Bill Kerr, sur le blog qui porte son nom, blâme les dirigeants de l'ombre du Parti Travailliste australien pour la fin de Kevin Rudd :

Il y a peu de différence entre l'ex PM Rudd et le nouveau PM Gillard.  La principale raison derrière ce changement est que les chefs de factions du Parti Travailliste ont saisi l'opportunité de se débarrasser de Rudd qui avait refusé de jouer leur jeu et les avait ignorés en comptant sur sa popularité auprès des électeurs (qui s'est affaiblie après qu'il ait renoncé à ses plans pour l'équilibre climatique).
Voir son billet : “Démocratie australienne”

Comme le pieux ex-PM, Cath Swan de New Day, est une chrétienne avouée.  Elle a exprimé son empathie pour sa mise à pied exceptionnelle :

Pour différentes raisons, l'auréole brillante qui accompagnait Kevin Rudd pendant son ascension vers la gloire en 2007 a perdu de son éclat en 2010.  Ses nombreux supporters et alliés politiques ont rapidement retourné leur veste pour mettre la touche finale à sa défaite.  Être démis de son poste par une femme doit être un coup de grâce humiliant pour n'importe quel homme au sang chaud et chargé de testostérone.

Cela semble injuste, mal et très humiliant pour lui.
Voir son billet : “Quel coup ça a été !!”

Comme le titre de son billet l'annonce,  Bushfire Bill sur le blog Political Sword semble déchiré entre son soutien à Gillard et son admiration pour les réussites de Kevin Rudd :

Bon, après une bonne nuit de sommeil et un peu de réflexion, comptez moi dans le camp de Julia.

Il semble que Rudi se soit isolé et ait traité l'électorat et le cabinet avec une apparente indifférence.

Pourquoi est-ce le cas, je ne sais pas.

Cela pourrait-il avoir été l'expression de sa vraie nature ?

Après une analyse approfondie des forces et des faiblesses de Kevin Rudd, il conclut :

Son erreur a été de trop s'accrocher, trop longtemps.  Quant à moi, je peux facilement lui pardonner et lui dire, affectueusement, ” Beau travail, Kevin”.  C'est à lui de nous pardonner maintenant.
Voir sonbillet : “Merci Kevin”

Peter sur le blog Holties House, dans ‘Tout pour l'Australie, le pays que j'aime’, a résumé ce qu'il voit comme les réussites de Kevin Rudd :

Même si après 31 mois de mandat de Premier Ministre, “Kevin 07″ a vu sa popularité s'effondrer de 70% à un bouleversant 37%,  cette brève période a eu des moments mémorables, il est le PM qui a présenté des excuses à la population indigène pour les “générations volées”, il nous a guidé pendant la crise financière mondiale en évitant au pays de tomber dans la récession, et il s'est battu honorablement pour un plan sur l'émission de gaz à effets de serre pour gérer les problèmes climatiques.
Voir son billet : “Un nouveau premier ministre”

Same Same’ est le site gay et lesbien numéro un en Australie.  Ils ont demandé à leurs lecteurs de commenter ce changement de leadership.

Michael Rolik pense que :

Le gouvernement de Rudd a commencé à mettre en place des réformes majeures pour l'égalité des gays et lesbiennes pendant son premier mandat.  Nous sommes impatients de voir le gouvernement de Gillard continuer ce processus.

Tim Wilson n'est pas si convaincu :

Le gouvernement de Rudd était fort dans le symbolisme mais pas dans les résultats.  Il faut que Gillard casse cette dynamique et soutienne ce qui est juste et ensuite l'exécute.

Voir le billet : “Nos espoirs pour Julia Gillard”

M. ‘Lorenzo’ Warby, sur le blog Thinking Out Aloud, écrit surtout sur les livres et les films, pas sur la politique.  Ces événements exceptionnels ont inspiré son clavier :

Il se trouve que Julia tient régulièrement des propos avec lesquels je suis d'accord alors que je trouve Kevin énervant, mais ce n'est pas la question.  Le problème avec Kevin Rudd comme PM était simple : c'est un maniaque qui a besoin de tout contrôler et vous ne pouvez pas réussir comme PM dans une démocratie moderne si vous êtes un maniaque du contrôle.  Vous devez être capable d'écouter, de prendre les suggestions en considération parce que les sociétés modernes sont simplement trop complexes pour qu'une seule personne ou une clique puisse comprendre toutes les ramifications des actions et décisions.  En particulier, il faut être capable d'écouter si vous voulez être persuasif.
Voir son billet : “Les sondages doivent avoir été diaboliques : le boss aux cheveux en pointe n'est plus PM”

Dans ‘Ranting and Ravings Against Neoliberalism’ sur le blog Vile Maximaw, le Dr Marko Beljac voit la défaite du premier ministre comme une victoire pour les intérêts des mineurs, qui s'opposaient à son impôt sur  les profits exceptionnels faits sur les ressources minérales :

L'industrie minière avait décidé de détruire Rudd, et ils l'ont détruit.  L'alternance a été encensée par tous les groupes d'affaires australiens. L'ascension de Julia Gillard est accompagnée de la promesse qu'ils seront plus “consultés”, comme si ils ne l'avaient pas été déjà assez avant.
Voir son billet : “Une illusion de grandeur: Kevin Rudd en politique

Alexis Ituarte, un élève de terminale, publie ses billets sur Lex-icology.  Il résume ce que beaucoup ont ressenti en voyant le discours d'un Kevin Rudd très ému après sa chute :

Je ne suis pas certain de ce que je pense de la politique ou de Rudd (ou même de Gillard en fait) mais la chose la plus importante à retenir aujourd'hui est que Kevin est une personne comme nous tous, avec une conscience, avec des passions et peut être parfois de bonnes intentions.
Voir son billet : “Kevin Rudd – un être humain ?”

Rhiannon Hart écrit généralement sur ‘'les livres pour jeunes adultes et l'écriture, sur les mondes imaginaires et le paranormal’ d'après son blog. Elle fait partie de ceux qui étaient heureux de voir pour la première fois une femme occuper cette position :

En Australie nous nous remettons encore de la nouvelle que K-Rudd (le premier ministre Kevin Rudd) s'est fait éjecter /a démissionné de son poste de PM hier matin (c'est selon ce que vous pensez), et Julia Gillard a pris le gouvernail…une femme !  Notre toute première femme PM en fait.

Il y a beaucoup de grincements de dents, mais aussi des célébrations.  Quant à moi, je pense que c'est fabuleusement fantastique qu'après une longue lignée d'hommes blancs grisonnants nous ayons une femme (et une ‘ranga'! – rousse) qui amène un peu de diversité à la galerie de portraits du parlement.
Premier Ministre Julia Gillard: Quelque chose à célébrer

Enfin, Patricia qui écrit des poèmes sur le blog POLYPOMES a écrit ceci dans les commentaires d'un de mes billets :

J'écris souvent des poèmes sur la politique avec ironie. Je crois que cette fois j'ai écrit avec sympathie :

Mutatis Mutandis

Nous avions une haute opinion de notre leader,
Avons assisté impuissants aux attaques quotidiennes
Des médias et de l'opposition déchainés
Avec des coups bas et sans retenue.
Et quand finalement il gisait par terre,
Victime de l'acharnement de la presse,
Oui, nous l'avons tué parce que nous savions
Qu'il était presque mort, si couvert de blessures
Et blessé qu'il ne se relèverait jamais.
Sa réputation si ternie
Que notre cause, qui lui était si chère, semblait perdue.
Pas d'autre choix que de voir la vieille garde prétorienne
Prendre contrôle de la situation et mettre fin à une farce tragique.
Ce n'était pas un assassinat.
C'était la fin d'une agonie ; le coup de grâce.

Le premier sondage depuis le ‘coup’ montre un rebond de popularité pour le gouvernement.  Mon prochain billet traitera de la réponse de la blogosphère à la première semaine du premier ministre Julia Gillard à ce poste “sous pression”.

1 commentaire

  • […] Julia Gillard pourrait se montrer une bonne dirigeante pour notre pays, elle pourrait prouver qu’elle est un bon premier ministre elle-même, je pense juste que ceci est une tâche indélébile sur sa réputation.” actual article here […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site