Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : un site web de recherche d'emploi fermé pour soutien à la grève chez Honda

Cet article a été publié en anglais sur notre site Advocacy par Oiwan Lam

Le jour (8 juin) où le Conseil d'état chinois a publié son document sur la politique en matière d'Internet, soulignant l'importance de l'opinion publique en ligne pour le contrôle du travail du gouvernement, un site de recherche d'emplois(zggr.cn) a été obligé de fermer pour avoir mis en ligne un “contenu inapproprié”.

Le contenu en question était une déclaration signée par 11 universitaires chinois et des intellectuels étrangers pour soutenir la grève des travailleurs chinois de l'usine Honda (version anglaise de la déclaration).

Selon la lettre ouverte publiée par le site web, les responsables du site ont écrit aux autorités de Pékin le 12 juin pour demander la réouverture du site web ; cependant, il n'ont reçu aucune réponse au jour de la publication. Ils ont aussi appelé le bureau local de direction d'Internet, mais celui-ci a évité de donner une réponse claire.

Le site web, appelé au début Travail en Chine (zggr.org), a été fondé le 1er mai 2005 et a été enregistré dans les formes auprès de la direction locale de l'Internet.  En 2006, le site web a été forcé de fermer pour avoir publié une déclaration des travailleurs d'entreprises publiques, adressée au Congrès du peuple. La fermeture selon les autorités auraient été due au fait que le site web exerçait de façon illégale car il n'avait pas payé 10 millions de RMB, somme due pour l'enregistrement d'un site comme portail d'informations. Les responsables du site ont été alors contraints de transformer le site web en blog de recherche d'emploi. Aujourd'hui, la nouvelle fermeture est due à la publication “de contenus inappropriés sans permission.”

La lettre ouverte, qui a circulé par email, était adressée au chef du Bureau des affaires d'Internet du Conseil d'état et critiquait son hostilité envers un site web qui défend la classe ouvrière.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site