Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Rouspéter en ligne puni par un an de rééducation par le travail

Cet article a été publié en anglais sur notre site Advocacy par Oiwan Lam.

Tang Lin a rejoint le groupe des ” Parents de bébés avec des calculs rénaux” en 2008 parce qu'il soupçonnait que le décès de son enfant était dû à la contamination à la mélanine du lait en poudre pour nourrissons [en anglais]. Depuis il rendait visite régulièrement aux autorités chinoises pour se plaindre mais n'obtenait aucune réponse.

Selon nddaily.com (avec maintenant un message ‘page n'existe plus’ 163.com [en chinois]), le 17 mai 2010 Tang a écrit sur le mur du groupe ” Incident du lait Sanlu” qu'il allait prendre “des mesures extrêmes” qui “seraient mentionnées dans les journaux”. La police de Chongqing l'a arrêté le 19 mai au motif que le son discours avait pour but de “répandre une information terrorisant le public et créant une atmosphère de terreur.”  Les membres du groupe en ligne disent que Tang était émotif  mais que ces propos n'étaient pas à prendre au sérieux : “Comment peuvent-ils tourner des récriminations en crime ?”

Le Comité de Rééducation par le Travail de la ville de Chongqing a décidé de prendre une mesure administrative et de condamner Tang Lin à un an de rééducation par le travail.

Son message en ligne a été effacé et il n'y a aucun moyen pour le public de savoir exactement en quoi ce qu'il disait pouvait “terroriser la population”.

Le petit garçon de Tang était né en mars 2007. En janvier 2008, les parents avaient commencé à lui donner du lait en poudre Sanlu et le bébé était mort en juin de la même année. Quatre jours avant son décès, il ne pouvait plus uriner. En septembre 2008, les média avaient révélé le problème du lait en poudre Sanlu mais le cas de Tang avait été rejeté par le bureau de la santé car la famille ne pouvait pas présenter les résultats des ultra-sons montrant les calculs rénaux de l'enfant qui avait déjà été enterré.

Il y a quelques mois, le fondateur du groupe “bébés avec des calculs rénaux”, Zhao Lianhai, a lui aussi été arrêté pour avoir provoqué un incident [en anglais].  Son procès a eu lieu le 30 mars mais le verdict n'a pas encore été annoncé.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site