Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Australiens veulent mieux que des slogans électoraux

Julia Gillard caricature

(Julia Gillard – digital. © 2010, Andy Dolphin)

Vingt-trois jours à peine après avoir déposé Kevin Rudd, notre ranga (rouquine) de Premier Ministre Julia Gillard a convoqué des élections générales pour le 21 août. La blogosphère d'Oz est à la recherche de substance dans cette campagne, au lieu de simples effets de manches.

Guy Beres espère dans son blog éponyme que la campagne ne se réduira pas aux petites phrases et slogans [les liens sont en anglais] :

Dans sa conférence de presse de midi annonçant la date des élections, Julia Gillard s'est montrée organisée, précise dans son expression, et confiante. Elle avait une attitude et un comportement de Premier Ministre. Elle était convaincante, mais sa réitération bêtifiante du mantra électoral travailliste du jour (en français dans le texte), “aller de l'avant”, semblait forcée et était vraiment grinçante.
La partie est lancée pour le 21 août

Sur le phonétique The Orstrahyun, Darryl Mason craignait lui aussi l'ennui d'une campagne creuse :

C'est une formule galvaudée qui fait déjà grincer les dents, moins de 24 heures après l'annonce de la date des élections pour le 21 août.

Mais il est davantage préoccupé par le rôle des médias traditionnels dans le soutien à la domination du bipartisme en Australie :

Ce qu'il y a, c'est que Gillard & Abbott font tout leur possible pour empêcher Les Verts d'obtenir l'équilibrage du pouvoir au sénat australien, et de saper complètement le système qui a servi si fidèlement les Australiens les plus riches pendant de nombreuses décennies. Le Parti Travailliste et la coalition des Libéraux et Nationaux ont donc la chance de pouvoir s'appuyer sur le plein soutien de la presse Murdoch qui fait tout ce qu'elle peut pour dissuader par la peur les gens de voter pour Les Verts.
Se lever, aller de l'avant et s'endormir

Derek Barry du blog Wooly Days‘ (‘Jours laineux’) s'inquiète lui aussi du rôle des médias dans le débat politique:

Le problème du journalisme, c'est que la plupart des journalistes sont salariés par les entreprises de médias. La plus e grosse menace individualisée contre la démocratie est l'entreprise de presse elle-même avec sa motivation par le profit qui englobe toutes les autres au détriment fatal du corps politique. Cela veut dire des flopées de lobbyistes, de communicants et de juristes travaillant dans le seul but de faire gagner plus d'argent à leur entreprise. Des gens qui ne pensent pas société, mais consommateurs.
Une élection sans personne ?

D'autres blogueurs se sont inquiétés de ce que les questions de personnes puissent parasiter celles des programmes.

Mia Freedman de Mamamia blogue sur ‘la culture pop, la politique, l'image corporelle, l'alimentation, la maternité, le féminisme, la mode et la célébrité’. Elle a d'autres préoccupations sur la manière dont la Premier ministre pourrait être présentée dans les média :

Il n'a fallu que quelques jours pour que la principale éditorialiste conservatrice tire la sonnette d'alarme : parents, enfermez vos filles. Nous avons une Premier Ministre qui vit dans le péché et elle va contaminer les gosses.
Ah, vraiment ?
La Premier Ministre Julia Gillard a une mauvaise influence parce qu'elle vit en concubinage. Sommes-nous en 2010?

Il a aussi été suggéré que l'athéisme de Mme Gillard pourrait intervenir dans l'élection, mais jusqu'à présent peu de blogueurs se sont attaqués de front à cet aspect.

@laepingjudas – unhinged and uncensored a brossé l'impact potentiel de la vie privée de la Premier Ministre :

Je me fous pas mal qu'elle soit une femme (ou, plus encore, une ranga), célibataire et sans enfants – comment tout ça aurait-il un effet sur la capacité de quelqu'un à se comporter selon le meilleur intérêt de la nation?

Il n'y en a pas, mais nous allons évidemment voir la majorité non-pensante, et surtout ceux qui penchent vers le conservatisme, dévider à l'infini les vieux clichés fatigués qui tournent autour de ces questions.
Julia Gillard – une ranga athée Premier Ministre… qu'est-ce que ça peut faire ?

Kellie, à Brisbane, sur Gen X Journey, a souligné la fixation des médias traditionnels sur la mode et la coiffure :

Cette pauvre vieille Julia s'est pointée à une réception en portant ce que les critiques ont appelé un couvre-lit de motel bon marché. Même si ce n'était pas de mon goût, est-ce une façon de démolir une fille. Elle a fait un essai, l'a manqué, et à présent on bat le rappel de tous les consultants de mode du pays pour lui donner des conseils.
Que porte Julia aujourd'hui ? Qu'est-ce que ça peut nous faire ? Il va y avoir des élections, bon sang !

Le fait qu'elle soit la première femme à être Premier Ministre en Australie n'a pas manqué d'être soulevée, comme l'indique le billet précédent Australie : réactions à la chute du premier ministre Kevin Rudd au fil des blogs.

Un blogueur mécontent a essayé d'expliquer à sa petite fille pourquoi l'ancien Premier Ministre a disparu des écrans de télévision :

Bear, 3 ans et demi : ‘Où est Kevin Rudd?’

Je sèche. Je veux lui donner un sentiment neutre, lui faire comprendre tout ce qu'il y a de positif à voir une femme dans une situation de pouvoir. Malgré ma déception devant la trahison qu'elle représente désormais, elle et les Travaillistes…
La politique à 3 ans : ‘Où est Kevin Rudd ?’

Paradise Feeds a salué la nouvelle des élections par ce commentaire quelque peu cynique :

Ces élections en 30 jours, c'est plutôt pour me plaire – pas besoin comme ça d'écouter des mensonges pendant deux ans
floridagold

Grog’s Gamut a montré le même cynisme sur la communication politique et les slogans rabâchés de la Premier Ministre dans son analyse du discours où elle annonce les élections :

Ça n'a pas grand intérêt d'analyser les mots – c'est de la camelote de réunions de consommateurs. Comme tous les discours de la sorte.

Profitez-bien des 5 prochaines semaines ; mais ne vous attendez pas à ce que la logique et le courage politique y jouent un grand rôle.
Election 2010 : Jour 1 (testons sur un groupe de consommateurs – c'est peut-être Jour Zéro)

Pour ceux qui sont allergiques aux slogans, il y a un tag twitter leur permettant de dire leur mot : #mofo

L'artiste paysager Andy Dolphin s'est servi de son blog artistique My Week in Art pour nous livrer sa caricature de la nouvelle Premier Ministre :

J'ai essayé pendant plusieurs semaines de la saisir dans une caricature sans tomber dans le banal croquis de profil centré sur le nez exagéré. En dépit de ce que cet article peut laisser entendre, Mme Gillard ne se réduit pas à son nez.
Julia Gillard: Digital caricature

La caricature figure au début de ce billet.

Il reste à espérer que la campagne dépassera rapidement le stade du “en avant!”.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site