Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Maroc : une jeune blogueuse salue le monde

Salma avait tout juste 6 ans lorsqu’elle a commencé à tenir un blog [en arabe] en 2008, ce qui fait probablement d'elle la cadette de la blogosphère marocaine. Elle s’est alors présentée au monde par ces mots :

مرحبا يا أصدقاء بكم في مدونتي

أنا اسمي سلمى

عمري ست سنوات ونصف

أدرس بالقسم الأول بمدرسة الجاحظ

أنشأ لي أبي مدونة هنا

لأكتب فيها اسمي والعنوان وأعرفكم بعمري

وأعرفكم باسم معلمي

وإذا كتبت كتابة ورسمت رسما

سوف أعملهم في المدونة

Bonjour mes amis!

Bienvenue sur mon blog.

Je m’appelle Salma.

J’ai six ans et demi.

Je suis en CP à l’école “Al Jahed”.

Mon père a créé ce blog pour moi, pour que je puisse écrire mon nom, mon âge et mon adresse et vous présenter mon professeur.

Quand j’écrirai ou je dessinerai quelque chose, je le mettrai sur mon blog.

Bien que Salma ne soit pas une blogueuse régulière, de temps en temps, sous la supervision de ses parents, elle met en ligne de petites histoires ou bien des photos de son école et de ses enseignants:

Salma recevant un prix à l’école

Après une longue interruption, Salma a retrouvé l’inspiration en avril dernier et partage ses tracas quotidiens à l’école. Elle écrit :

زميلتي التي تجلس إلى جانبي في قسم اللغة العربية تحب نفسها كثيرا وتظن أنني ضعيفة وهي قوية لقد أصبحت أكره قسم اللغة العربية بسبب مضايقتها لي وهي تدفعني عند قراءة النص وتلدغني بأظافرها فلا أركز مع أستاذي الذي لايهتم بمشكلتي فأنا أشتكي له وهولا يعاقبها ولم ينقلها من قربي ولهذا قررت إذا لدغتني ألدغها و إذا دفعتني أدفعها ولن أسمح لها بمضايقتي مرة أخرى.

Ma voisine de classe du cours d’arabe a une haute opinion d’elle-même, elle pense que je suis faible et qu’elle est forte. J’ai commencé à détester le cours d’arabe parce qu’elle n’arrête pas de m’embêter. Elle me pousse et me pince à chaque fois que je lis un texte. Je ne peux pas me concentrer, avec le professeur qui se fiche de mon problème. Je lui en ai parlé, mais il ne l’a même pas punie, et il ne lui a pas demandé de s’asseoir ailleurs. C’est pour ça que j’ai décidé qu’à partir de maintenant, si elle me pince je la pincerai aussi, et si elle me pousse je la pousserai aussi, je ne la laisserai plus m’embêter.

Nous ne savons pas combien il y a d’enfants dans la blogosphère marocaine, et certains se demanderont certainement à partir de quel âge un enfant doit pouvoir tenir un blog, mais une chose est sûre : l’écriture sincère et simple de Salma font de son blog une lecture unique et très intéressante. Elle mérite d'être suivie et encouragée.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site