Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Philippines : Non à l'augmentation des prix du métro

Photo de pictures.wayn.com

Les usagers du métro de Manille (Metro Rail Transit-MRT) vont subir une hausse des tarifs du fait des projets du gouvernement philippin d'abandonner son engagement à subventionner les transports en commun à cause des coûts croissants de fonctionnement et de maintenance. Une proposition qui prend l'opinion publique à rebrousse-poil [les liens sont en anglais sauf mention contraire].

La hausse des prix signifie pour A Commuter's Life qu'il devra se lever plus tôt .

Il paraît maintenant que les tarifs du MRT vont augmenter. C'est une mauvaise nouvelle pour les usagers. De l'autre côté, cela sera une bonne nouvelle pour les compagnies de bus. En outre, cela signifierait aussi  se lever ou quitter la maison une heure plus tôt afin d'éviter les embouteillages si les gens ne peuvent plus se payer un ticket de métro.

Tine réfléchit aux conséquences de l'augmentation des tarifs pour les salariés ordinaires [en filipino].

Malaking bagay din kahit gawing 25pesos sya. Parang maliit pero malaki ang epekto nito sa budget nating lahat. Parang dodoble ang bayad sa MRT. At ang isang stored value card ko, apat na sakay na lang? Que horror!

Paano na ang mga minimum wage earner? Eh iyong mga mas mababa pa sa minimum wage ang natatanggap? Pag tinaasan nila, mag-bubus na lang ang mga tao at lalong magkakabuhol-buhol ang traffic. Mas lalong ma-lalate ang mga tao sa trabaho, sa eskwela…

C'est déjà beaucoup même si ce n'est que 25 pesos. Ça n'a pas l'air énorme, mais l'impact sur le budget de tout le monde sera douloureux. C'est comme si les tarifs du MRT doublaient. Et avec un simple passe, on pourra se payer seulement 4 trajets ? Quelle horreur !
Que va-t-il arriver aux petits salaires ? Et ceux qui gagnent moins que le salaire minimum ? Si ils augmentent, les gens prendront le bus et engorgeront encore plus le trafic. Les gens seront souvent en retard au travail, à l'école…

Un Munchkin heureux!!! pense que le projet est déraisonnable et injuste.

Où les étudiants vont-ils trouver l'argent pour cette dépense supplémentaire ? De leurs parents bien sûr, qui donc auront des frais additionnels en plus de l'électricité, facture de téléphone, eau, nourriture, et leurs propres taxes. Deuxièmement, des millions de passagers utilisent le MRT et le LRT (Light Rail Transit) chaque jour. Si vous me demandez pourquoi j'emprunte le LRT2 pour me rendre à l'école ? C'est simplement parce que y aller en Jeep n'est plus valable dans mon cas. Je voyage de Marikina à Pureza et j'ai classe a 7:30, le LRT m'y conduit en 20 minutes alors que la Jeep me ferait perdre des heures assis dans la pollution (sans compter le trafic).

Un responsable étudiant a dit que c'est la responsabilité du gouvernement de subventionner les transports de masse comme un service public.

Ridon a dit que les dépenses de transport sont comprises dans le coût croissant de l'ebseignement dans le pays, à côté des frais de scolarité annuels, et autres honoraires, les manuels chers, la pension et le logement.

Il a dit aussi que c'est une obligation du gouvernement de subventionner le LRT et le MRT, surtout à l'heure où le pays fait face à des déboires économiques continus et où les coûts de l'enseignement ont plus que doublé durant la dernière décennie.

A Radical's Nut montre que les contribuables ne subventionnent pas seulement les coûts de transports actuels, mais aussi “garantissent les remboursements de la dette et les profits des banques internationales et des entreprises compradores qui ont repris le projet MRT à travers un Partenariat Publique et Privé (PPP)”.

Les contribuables subventionnent la dette générée par le consortium privé qui a construit le MRT – la Metro Rail Transit Corp. (MRTC). A part garantir le paiement de la dette, le gouvernement garantit également 15 pour cent de retour sur investissement par an pour le MRTC pendant les 25 ans que dure le bail souscrit en 1997 par le DOTC.

Ainsi, les bien nommées “subventions” vont à l'Import-Export Banque du Japon, la Sumitomo Bank, et autres banques japonaises et tchèque, mais aussi à certaines banques locales comme la Bank of Philippine Islands (BPI). Ce qui rend l'affaire plus onéreuse financièrement, c'est que les propriétaires de ces établissements ont fourni un crédit de 462.5 millions de dollars U.S en 1998 et sont aussi propriétaires de la firme privée qui a construit le MRT.

Photo de Frances Elaine Belicario Trazo

Pendant ce temps, le porte-parole d'une association de jeunesse a dit que les arguments du gouvernement pour justifier l'augmentation reflètent une vision à court-terme.

“Les bénéfices des transports de masse l'emportent sur l'économie primitive citée par le DOTC. Non seulement ils réduisent le coût des transports pour beaucoup de Philippins, mais ils aident aussi à diminuer le nombre de véhicules sur les routes. Ce qui mène a un allègement du trafic, de la pollution de l'air le long des grands axes et de la quantité de carburant utilisé”.

Le dirigeant étudiant a cité une étude réalisée par la Brookings Institution américaine, indiquant que les véhicules publics utilisaient deux fois moins de carburant que les voitures, les 4×4 et les camionnettes. La même étude dit aussi que pour chaque kilomètre parcouru, les véhicules privés produisent 95% de monoxyde de carbone et 50% de dioxyde de carbone de plus que les véhicules publics.

Dans une autre étude, au Japon cette fois, il a été calculé que le chemin de fer consomme l'équivalent de 6 kilo watts par heure (Kwh) pour 100 kilomètres (km), alors que les bus consomment 19 Kwh, et les voitures 68 Kwh pour 100 kms.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site