Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Campagne contre les “trois obscénités”

Pékin a récemment lancé une nouvelle campagne anti-obscénités pour assainir le contenu d’internet. Le 3 août, le journal China Daily et people.com.cn ont conjointement organisé un séminaire pour « boycotter la banalité, les clichés et la dégradation de la culture, améliorer la qualité culturelle des nouveaux médias », pour poser les bases et mettre en place les stratégies de la nouvelle campagne de moralité. Ci-dessous, un résumé du compte rendu du Quotidien du Peuple [en chinois] pour ce séminaire.

Définition de l’obscénité

Le professeur Yin Hong (尹鴻)de l’Ecole de Journalisme et de Communication de l’Université Tsinghua définit l'obscénité comme un jugement moral et esthétique situé en dessous du dénominateur commun du public. Il propose deux principes pour défendre les bases de la morale :

1. Protéger les enfants et les jeunes, plus vulnérables à la pollution morale, des informations nuisibles;

2. Une information est dite nuisible si elle viole les droits humains ou les valeurs essentielles et les consensus de la société.

Le professeur Xiong Chengyu(熊澄宇)de la même Ecole de Journalisme et de Communication de l’Université Tsinghua attire notre attention sur la pluralité des aspects que peut revêtir l’obscénité. « Contenu illégal », « contenu non réglementé », « contenu immoral », « contenu inapproprié », ne peuvent être traités de la même manière.

Nouveaux médias et obscénité

Pour le professeur Huang Chuanwu(黃傳武)de l’Université des Postes et Télécommunications de Pékin, la propagation de l’obscénité est due à un manque de réglementation dans les médias en ligne.

Le professeur Kang Wenbo (匡文波)du département de journalisme de l’Université Renmin fait remarquer qu’Internet est un reflet du monde, et que cette campagne ne devrait pas être orientée seulement vers le monde virtuel, mais s’appliquer également dans la vie publique des jeunes.

Le système de gouvernance d’internet

Pour Cheng Binhuo(程炳皓), PDG de Kaixin.com, le gouvernement devrait éviter les interventions de type “campagne” et mettre en place des mécanismes actifs sur le long terme pour réguler internet.

Le professeur Xiong de Tsinghua approuve cette idée qu’un système de gouvernance d’Internet doit remplacer les “règlementations gouvernementales” existantes. Au lieu d’une intervention administrative, le système de gouvernance d’Internet devrait inclure une participation du gouvernement, des entreprises, de représentants des utilisateurs, de groupes de parents voire même d’enfants.

Pour beaucoup d’internautes, la campagne contre les trois obscenités est la continuation et l’extension de la campagne anti-obscénités de 2009 [en anglais].

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site