Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Afghanistan : les blogs de photos, au-delà de la guerre et de l'affaire Wikileaks

Les photo-blogueurs afghans présentent un  Afghanistan bien éloigné de la guerre et de l'affaire des fuites sur Wikileaks en publiant des photos d'aspects différents de leur pays.

Nasim Fekrat, un blogueur afghan lauréat d'un prix, nous offre tout à la fois le “beau” côté de l'Afghanistan – la beauté des paysages – et son “mauvais” côté, la pauvreté.

Les beautés de l'Afghanistan

Band-e Amir Lake, photo is copyright Nasim Fekrat (use only with permission)

Lac Band-e Amir, photo sous copyright de Nasim Fekrat (reproduite avec son autorisation)

Nasim écrit :

Band-e Amir devait devenir le premier parc naturel de l'Afghanistan dans les années 60, mais à cause de l'instabilité du gouvernement de Kaboul, à l'époque, cela n'a pas pu avoir lieu. En  2004, Band-e Amir a été proposé comme site du patrimoine universel de l'humanité. En 2008, Band-e Amir a enfin été officiellement déclaré parc naturel, le premier en Afghanistan.

Il donne aussi à voir les difficultés des pauvres :


Grim picture of life, near the giant Buddhas of Bamiyan, a rare archaeological site. Photo copyright Nasim Fekrat (used with permission)

Photo d'une vie dure, près du site des Bouddhas géant de Bamian. Photo sous copyright de Nasim Fekrat (reproduite avec autorisation)

Le blogueur écrit :

Beaucoup de familles maintenant pauvres vivent dans des grottes, car ils sont trop pauvres pour vivre ailleurs, même si le gouvernement estime qu'ils causent des dégâts au site, près des Bouddhas de Bamian, qui est un site archéologique rare. Tous sont des réfugiés qui ont fui les zones de combats durant l'ère des Talibans, et qui sont maintenant rentrés des autres régions d'Afghanistan. Ceux qui vivent dans les grottes sont tous des hazaras, qui sont d'une religion et d'une ethnie à part, et qui ont survécu aux persécutions intenses des Talibans.

Asadollah Habibzadeh, un photo-blogueur et journaliste, basé à Herat en Afghanistan partage plusieurs photos d’Herat.

Une exposition de peintures dans la bibliothèque d'Herat :

Les photos nous font voyager dans l'Afghanistan, depuis la récolte du miel d'abeilles à Herat aux réunions de femmes dans les villes.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site