Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie : Quand un chanteur crie “Vive Netanyahu”

Une des nombreuses pages Facebook créées pour dénoncer Sherif

La diffusion d'une vidéo montrant le chanteur tunisien Mohsen Sherif crier “Vive Bibi Netanyahu!” et invitant les Juifs à venir en foule dans l'île de Djerba pour le pèlerinage  d’El Ghariba a déclenché parmi les Tunisiens une vague d'indignation et de dépit. En langage geek, la vidéo propagée sur Facebook a maintenant créé un buzz.

Ce qui en ressort, c'est que Sherif, accompagné d'autres musiciens tunisiens, se sont produits en Israël, qui n'a pas de relations diplomatiques avec leur pays.

Sans tarder, de nombreux groupes Facebook se sont créés pour dénoncer les agissements de Sherif. Entre autres, celui-ci [en arabe], qui appelle à déchoir le chanteur de sa nationalité française.

Les blogueurs eux aussi ont été prompts à réagir à la vidéo. Mais leurs opinions étaient divisées. Les uns, comme stupidity zone start, disent que libre aux chanteurs de crier ce qu'ils veulent. Il écrit :

Ces derniers jours,une vague de haine envers deux artistes locales inonde le net Tunisien …ces deux artistes sont Mohsen Echrif et Noureddine El Kahléoui !!!
Alors le motif de cette campagne me semble absurde mais pour mes concitoyens c'est suffisant pour être traité de tous les noms …Mohsen Echrif dans un mariage organisé par des Juifs dis dans son micro je cite “Ya7ya Bibi Netanyéhou”

Zizou de Djerba a écrit :

Pour moi, Le chanteur en question n'a fait que caresser tout le monde dans le sens du poil (son boulot en qlq sorte) puisqu'on peut voir clairement dans la vidéo qu'il faisait un peu de politique dans le but de raffermir les liens des tunes avec la Tunisie et de les convaincre de venir plus nombreux en Tunisie (leurs pays) pour le pèlerinage de la Ghriba.

D'autres blogueurs ont considéré ce qui s'est passé comme un acte de normalisation avec Israël, et ont appelé le gouvernement à réagir. Bassam Bounenni écrit :

C'est dans cette ambiance que survient la diffusion sur la toile d'une vidéo du chanteur, Mohsen Cherif, scandant le slogan “Vive Ben Ali … Vive Netenyahu”. Les réactions officielles se font toujours attendre, en dépit d'une grande colère populaire qui s'est étendue au niveau des syndicats. Paradoxalement, les partis d'obédience nationaliste optent, là aussi, pour le mutisme. Laissant la grogne aux masses … virtuelles. Les mêmes masses qui se sont toujours tues quand la normalisation allaient de pair avec un choix gouvernemental ou est l'oeuvre, tout simplement, d'un membre du gouvernement.

Si c'est sur le web que l'affaire a débuté, elle agite désormais l'opinion publique. La presse nationale tunisienne en parle et les gens en discutent à tout bout de champ comme l'indique Zizou de Djerba dans son blog:

L'affaire est celle qui occupe l'opinion publique tunisienne en ce moment. Les discussions au boulot, a la plage et ailleurs tournent autour de cette bande de chanteurs tunisiens partis en Israel pour animer une soiree tunisienne. Meme si cette initiative peut surprendre, ce qui a choque une majorite de tunisien est le fait qu'un chanteur ( Mohsen Cherif) a prononce des viva pour le premier ministre israelien.

L'affaire chiffonne toujours les Tunisiens, qui demandent comment les musiciens ont pu se rendre en Israël et s'y produire.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site