Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Bulgarie : Reliques de Saint Jean Baptiste et scandale politique

Une émission sur Jean le Baptiste à la télévision bulgare.

Le 1er août, la presse et la télévision bulgare ont annoncé [en bulgare] que les restes de Jean le Baptiste avaient été découverts à proximité de la ville côtière bulgare de Sozopol. Sans surprise, cette découverte de l'archéologue Kazimir Popkonstantinov [en anglais] a allumé un débat enflammé parmi les Bulgares.

Quelques jours après la découverte et l'annonce qu'il s'agissait bien des reliques du saint, beaucoup ont dit à haute voix que ce n'était, en réalité, qu'un mensonge. Bojidar Dimitrov, ministre sans portefeuille, et jusque récemment, directeur du Musée national d'histoire de Sofia, a pris la défense de la découverte. Cependant, les termes qu'il a utilisés pour s'adresser à l'opinion bulgare ont provoqué une vive réaction. Il a qualifié la société bulgare de “foutue” à cause de son incrédulité à reconnaître les reliques de Jean le Baptiste. Les leaders de l'opposition ont répliqué à ces dures paroles en réclamant la démission de Dimitrov. Les représentants de la jeunesse socialiste de Bulgarie ont créé un site où protester en ligne et poster ses appels à la démission de Dimitrov : azprotestiram.com.

Les blogs bulgares font paraître une multitude d'opinions sur les faits, mais en général ils condamnent les propos du ministre.

Boiana MG écrit [en bulgare]:

Fin juillet de cette année, la cité ancienne de Sozopol a été le théâtre d'une découverte unique d'une grande valeur historique. Sur l'île voisine de St. Ivan, une équipe d'archéologues, dirigée par le professeur Kazimir Popkonstantinov, a découvert les reliques de St. Jean le Baptiste ! Après les fouilles dans l'île, une dent et des fragments d'une main et d'une mâchoire ont été trouvées à l'intérieur d'un authentique reliquaire d'albâtre, scellé de mortier rouge. Les reliques du saint ont été trouvées parmi les autels d'un ancien monastère qui a existé pendant 12 siècles et a été abandonné par les moines en 1620. Les médias généraux comme CNN et National Geographic cherchent en ce moment à faire un film sur la découverte.

Rumi Borisova écrit [en bulgare]:

Depuis maintenant plusieurs jours les forums Internet sont inondés de commentaires sur la déclaration du ministre sans portefeuille Bojidar Dimitrov, qui est chargé au Conseil des Ministres des Bulgares à l'étranger ainsi que du Département des Affaires Religieuses. Pour s'adresser au peuple bulgare, le ministre en question a fait usage d'un certain épithète à ne pas répéter. Cela s'est produit pendant une conversation avec un journaliste, au cours de laquelle le ministre, qui se présente comme un historien et est même titulaire d'un diplôme universitaire dans cette matière, donnait des explications sur les fragments de reliques de St. Jean Baptiste, trouvés dans les fouilles d'un sanctuaire des débuts de l'ère chrétienne.

Le blog Neverojatno a publié l'opinion suivante [en bulgare]:

Des miracles ont commencé à se produire dans notre pays à la suite de la découverte archéologique des antiques reliques de St. Jean le Baptiste. Des milliers de personnes ont cessé de payer leurs primes d'assurance maladie et le nombre des non-assurés à enflé jusqu'à atteindre le nombre impressionnant d'1,7 million. Les incroyants se sont remis à croire au pouvoir des saints et ont conclu que les chances de survie sont plus grandes si on prie devant une pile de vieux os que si on fait confiance à la science ou au médecins de Bulgarie. Les Bulgares se sont aperçus que la foi dans le divin n'exige aucun sacrifice financier, seulement des prières, alors que la foi dans les hommes politiques s'achète par des impôts en échange de promesses multiples et souvent creuses.

Une opinion intéressante et très critique est parue sur le blog Blogmasa [en bulgare]:

Dans cet ordre d'idées il n'est pas faux de dire que M. le Ministre est un ministre “foutu”. Une tempête d'indignation s'est déversée sur lui comme un tourbillon à la suite de son message mal interprété. Certes, le “peuple foutu” ne pourrait de toute façon guère comprendre un message aussi positif qu'on lui jette à la figure. Comme déjà expliqué, le “ministre foutu” en question a fait tout ce qu'il a pu pour rendre son peuple “foutu” un peu plus fier en en faisant le fier possesseur des “composants” de St. Jean le Baptiste et a par ce moyen étendu la saison touristique sur la Mer Noire.

Dimiter Atanassov fait état d'un avis différent sur son blog [en bulgare]:

Nous assistons à un nouvel été chaud pour l'archéologie bulgare ! – Voilà ce que serait la tonalité générale, insipide et vulgaire, du cliché journalistique, élaboré à fins de sensationnalisme à bon marché. Après tout, les surprises chères sont une denrée bourgeoise qui n'est pas à la portée de tous. Savoir si les reliques qui viennent d'être découvertes appartiennent à St. Jean le Baptiste, ou à un Jean inconnu qui vivait sur la côte orientale de la Mer Noire, est une question qui laisse le sceptique, malgré tout son respect pour les valeurs de la tradition, assez indifférent. Pour ce genre de personne, accepter ou rejeter le sacrement n'a guère d'importance puisqu'il lui est étranger de toute façon – un choix qui n'est pas moins valable ni honorable que celui du croyant. C'est pourquoi les seuls vraiment concernés par le “jeu” avec les ossements de ce saint homme, sont les croyants. Ceux qui confient leurs vies de laïques non aux politiques, mais à l'église.

1 commentaire

  • Rayve

    un documentaire sur les reliques de St-Jean Baptiste découverte en Bulgarie sera diffusé ce dimanche 29 juillet 2012 sur la chaine National Géographic Channel.

    A ce jour a-ton prouvé à 100% qu’il s’agit bien des restes de St-Jean Baptiste? Quelles preuves existent-ils à ce sujet?

    Documentaire à voir mais je crois que ce documentaire date de la même période de la découverte donc éventuellement aucunes autres recherches depuis la découverte ont été effectué. A confirmer?

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site