Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Protestations internationales contre la lapidation

Sakineh Ashtyanieh Mohammadi

Les condamnés à la lapidation en Iran ont maintenant un visage dans les médias internationaux, celui de Sakineh Mohammadi Ashitiani, une mère de deux enfants de 43 ans, récemment condamnée à mort par lapidation pour adultère.

Elle a été jugée coupable d'avoir eu des relations sexuelles avec deux hommes qui ont assassiné son mari.

Son avocat Mohmmad Mostafai affirme que le tollé international causé par sa condamnation à mort pourrait suffire à la sauver de l'exécution. M. Mostafai a fui l'Iran il y a peu et vit maintenant en Norvège, où il a publié l'affaire en ligne et dans les médias internationaux.

Le cas de Sakineh n'est malheureusement pas isolé en Iran. D'après le journal français Le Figaro, il y a en ce moment dans les prisons iraniennes trois hommes et  huit femmes condamnés à la lapidation.

Le Comité International contre la Lapidation a publié une longue liste de personnes lapidées en Iran dans les 30 dernières années.

Protestations internationales : de l'Australie à la Géorgie

Plusieurs villes à travers le monde ont vu début août leurs habitants protester contre la lapidation en Iran. Ces dernières semaines, diverses associations ont organisé aux quatre coins de la planète des manifestations contre la condamnation à mort de Sakineh.

Les femmes de Géorgie sont descendues dans la rue pour montrer leur colère et leur dégoût et soutenir Sakineh.

Contre la lapidation, photos à travers le monde

Le blogueur iranien Talelesiyasat écrit [en farsi]:

Lorsque hors d'Iran je parle de l'Islam comme d'une religion d'amour et de bonté, les étrangers me rappellent aussitôt les condamnations à la lapidation et aux coups de fouet, et j'en ai honte. Je veux dire très clairement que nous ne pouvons pas parler de valeurs islamiques et humanistes et condamner les gens à être lapidés… C'est par les mêmes deux poids et deux mesures que [l'Etat] ordonne des exécutions publiques à l'intérieur et crée la propagande à l'extérieur pour vanter sa bonté…

Sahargahan, qui a publié l'image en haut de ce billet, a choisi “La lapidation, le crime saint” pour titre de son billet. Le blogueur, qui est opposé à toutes les formes d'exécutions, dit que la lapidation est la pire.

La lapidation est le crime le plus honteux que l'être humain ait commis depuis l'aube de son existence.

3 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site