Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Philippines : une prise d'otages s'achève dans le sang

Dix personnes ont été tuées dans une prise d'otages [en anglais] à Manille, aux Philippines,quand un ancien policier a pris en otage un bus de touristes, lundi matin 23 aout. Les victimes sont des touristes de Hong Kong.

Le capitaine Rolando Mendoza, un officier de police décoré pour ses services, a été démis de ses fonctions en 2008 après avoir été impliqué dans une affaire d'extorsion de fonds, et des affaires de drogue. Mendoza estimait qu'il n'avait pas été traité équitablement, et exigeait que l'on réexamine son dossier. Il a été abattu par les policiers après onze heures de siège.

Voici le déroulé de ce drame qui a stupéfié les Philippines, Hong Kong, et le monde. Comme on pouvait s'y attendre, le sujet est devenu un Trending Topic sur twitter avec énormément de réactions de Philippins.

Capture d'écran de Trendsmap

Voici quelques réactions sur Twitter :

ang_mungo: Je ne peux accuser personne, ni le Président, ni les médias, ni la police, ni le preneur d'otages. Je me sens tout aussi coupable de regarder pendant que ça se passe.
Iambazooka: @darylmakesmyday Oui, tu as raison. C'est un des matins les plus tristes de ce pays. La prise d'otages a été si traumatisante, tragique & déprimante :(
roberthernjr: Amour, pas haine et colère, prière, pas accusations et jugements, c'est ce dont nous avons besoin plus que tout dans cette tragédie des otages.

On trouvait aussi beaucoup de critiques contre la façon dont la police a géré cette crise :

jacongking: Cette prise d'otages foirée devrait nous enseigner une bonne leçon que nous DEVONS retenir. Nos flics ont besoin d'être formés à ce genre de situations très tendues.
mErv_aka_sHia: haiz…on parle partout de ce qui s'est passé hier…C'est vraiment décourageant comment la PNP (police philippine) a géré la crise des otage…..tsk tsk!!triste
chOkOLeit2010: D'abord le scandale de la torture puis la prise d'otages. Quoi d'autre dans la liste dégueulasse de la police ?☹
bnievera: Mettons tous les policiers de la PNP en observation psychologique. Qu'ils soient preneurs d'otages, ou supposés sauveurs, il y a quelque chose qui ne va pas chez eux.

Les médias, et particulièrement les télévisions et les radios, sont accusés d'avoir compliqué les opérations et perturbé la stratégie de la police.

carlosconde: Me suis réveillé au son du père du preneur d'otages qui sanglotait à la télé, et un reporter lui demandait comment il se sentait. C'est pour ce genre de choses que les gens haïssent la télé parfois.
bytesizedpieces: Est-ce que la discrétion est ok avec les médias uniquement quand c'est la vie d'un reporter qui est en jeu ? Hier, c'était de la télé réalité devenue folle.
tonyocruz: les pontes des télés, les rédacteurs en chef et les reporters devraient mieux jauger comment ils effectuent leur travail, s'ils en ont trop fait, ou pas assez. Ils ont une dette.
obakesan: les médias critiquent tous azimuts ce matin conf la prise d'otages. Comme si leur boulot sensationnaliste et criard de tout ça avait  amélioré les choses.

Le Président Noynoy Aquino a publié un communiqué exprimant sa tristesse sur les événements de lundi. Cela n'a pas été suffisant pour des utilisateurs de Twitter :

aresgutierrez: le Président Noy n'était pas satisfait de la w/PAGASA (météo nationale) & son chef a été renvoyé : maintenant, il n'est pas satisfait de la MPD (Manila Police District), est-ce que la tête du Général Magtibay va rouler par terre ?
Karen_DaviLa: Le gouverneur de Hong Kong Donald Tsang consterné par la façon dont prise d'otages a été gérée. Assure qu'il a essayé d'appeler PNoy (président des Philippines ), et qu'il n'a pas réussi à le joindre.

Beaucoup ont été choqués qu'un jeu vidéo en Flash, basé sur cette prise d'otages, ait été immédiatement développé.

Reigno Jose Dilao, un adolescent, a publié cette lettre ouverte :

Je demande poliment l'attention du monde. S'il vous plait, ne nous jugez pas et ne nous maltraitez pas  pour ce qui s'est passé ce soir. J'ai fait des recherches sur le Net, et j'ai trouvé des mots terribles.

Je ne peux pas vous en vouloir pour ce que vous avez décidé de faire mais j'espère que vous pouvez comprendre. Notre pays est maintenant dans un océan de problèmes. Mais j'ai la certitude que nous vous avons aidé d'une façon ou d'une autre. Permettez à la paix et à la compréhension de régner cette fois ci.

Reyjr demande pardon au nom des Philippins.

Je suis profondément désolée que vous ayez eu à voir les négociations brusquement compromises par la catastrophique gestion de la situation de la part des personnes qui en avaient la responsabilité.

Je suis désolée que vous ayez eu à regarder cette monstrueuse démonstration d'incompétence, les tentatives futiles et répétées d'ouvrir la porte du bus, le nombre de fois où les policiers ont laissé tombé la hache alors qu'ils essayaient de casser le pare-brise.

Je n'ai pas d'autres mots, et aucun pour consoler ceux qui ont perdu des être chers là bas. Ils sont venus dans mon pays pour y passer des vacances, et  rentreront chez eux dans un cercueil.

Duìbùqǐ. Je suis navrée.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site