Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'Inde fête Raksha bandhan

[liens en anglais] L'Inde a célébré avant-hier 24 août Raksha bandhan – une fête qui met à l'honneur les liens entre frères et soeurs.

La blogueuse Neha Kapur Grover sur mumbaikar.com, résume l'essence de cette occasion joyeuse et de bon augure. Elle écrit :

La fête de Raksha-bandhan célèbre la relation bénie entre frères et soeurs…Raksha-bandhan, aussi appelé Rakhi, est fêté chaque année le jour de pleine lune du mois de Shravana. Les soeurs nouent un cordon décoré sacré, appelé ‘rakhi’, au poignet de leurs frères, qui symbolise un ‘noeud de sécurité et de protection’. Elles prient pour le bien-être de leurs frères, et ceux-ci promettent de protéger leurs soeurs. Les familles se réunissent, se régalent de plats de fête, de cadeaux et se réjouissent ensemble.

Le nouage du Rakhi

Photo sur Flickr de Yogesh Kumar Jaiswal, utilisée sous licence CC By NC-SA.

Des tweets ont exprimé les sentiments de soeurs dans cette circonstance.

parishna – c'était si bien de nouer le #Rakhi à tous mes frangins et d'être simplement avec eux !

anikaforever – ai eu un  rakhi fantastique…….. j'adore mon frangin !!!

Le rituel du nouage de rakhi  n'est pas limité aux frère ou cousins par le sang. Comme le souligne Amrita Puri :

Ce lien n'est pas forcément entre parents par le sang – une fille peut adopter un garçon pour frère en lui nouant un Rakhi. Ce rituel non seulement renforce le lien de l'amour, il transcende aussi les limites de la famille. Lorsqu'un Rakhi est noué au poignet d'amis proches et de voisins, il souligne le besoin d'une vie sociale harmonieuse. Cela contribue à élargir la vision au-delà des frontières de sa propre famille pour englober la terre entière (vasudha) dans une famille unique

Comme n'importe quel garçon peut être “adopté” comme frère en lui nouant un rakhi, les filles utilisent souvent cette occasion comme moyen de faire comprendre à un garçon qu'elles n'en sont pas amoureuses. Dans une veine plus légère, certains tweets commentaient cet aspect de la fête et l'anxiété qui en a résulté dans le coeur des jeunes gens.

iMagesh – Journée bien remplie.. Ouf  échappé belle.. Aucune fille ne m'a noué de rakhi :-P

aaroo4 – @iMagesh haha.. C'était un jeu de regarder les garçons esquiver les rakhi à l'école

bharat_bansal – Me rappelle le temps de l'école quand nous avions une trouille terrible d'aller à l'école la veille ou le lendemain de Rakhi. Dingue ;)

strangetimes87 – @nuanse …J'espère que la fille qui vous plaît ne vous a pas appelé bhaiyya (frère) ;)

Karthik_Siemens- …dieu merci, personne ne m'a noué de rakhi ces 2 ans à l'IIITB. Echappé à ce que les filles m'appellent bhayya ;)

Luke674 -hier c'était le jour de Raksha bandhan….!! dieu merci personne d'autre que mes soeurs ne m'a noué de rakhi….

zeeontwi – j'aime vraiment pas #rakshabandhan.. on sait jamais quelle fille va vous nouer un # rakhi..et si elle te plaît ??

Des soeurs dont le(s) frère(s) vi(ven)t au loin ont exprimé leur anxiété de ne pas pouvoir célébrer l'occasion. Ainsi, Avni qui a tweeté :

_Avni – Vivre dans des pays différents, ce n'est pas si bien…mon frangin me manque…déjà 10 ans que je ne lui ai plus noué le rakhi ce jour-là

Photo sur Flickr de Vishy-Washy, utilisée sous licence CC By-NC-ND.

D'autres n'ont pas manqué de relever qu'avec l'avènement des médias sociaux, garder le contact avec un frère qui vit au loin n'est plus un problème. Vous n'êtes peut-être pas en mesure de nouer physiquement le rakhi au poignet de votre frère, mais vous pourrez sûrement compenser dans une certaine mesure en envoyant des cartes électroniques, ou même des rakhis virtuels. Anish Sadanandan sur watblog.com décrit certaines de ces possibilités :

A présent, Cadbury a lancé une nouvelle appli Facebook appelée Rakhi Virtuel qui permet aux frères et soeurs de s'envoyer des cadeaux et des rakhis. Avec cette application, on peut envoyer non seulement des rakhis virtuels, mais aussi des cadeaux virtuels y compris des boîtes de chocolats Cadbury…il y a d'autres sites internet qui permettent d'envoyer des voeux à ses proches, comme rakhi-greetings.com et 123greetings.com. 123greetings offre même la possibilité d'envoyer des cartes interactives de Raksha Bandhan.

D'autres internautes ont également tweeté sur les manières dont les médias sociaux leur ont permis de prendre part à ce rite traditionnel.

TheHumerus – Trop bien – cousine aux USA m'a envoyé des cartes de Rakhi et veut me le souhaiter aussi sur Skype.

NeilNMukesh Ai eu un rakhi en vidéo conférence avec ma soeur.

Madhu_tweetme – @smanrokr Je n'ai noué de rakhi réel à personne :(((((( mais ai envoyé des cartes et des rakhis virtuels à beaucoup :))))

Chose intéressante, compulsivewriter confie que, étant la soeur aînée, c'est elle qui a volontairement endossé la responsabilité de défendre les plus jeunes et a donc mérité de recevoir le rakhi dans son foyer. Elle écrit :

Je suis l'aînée de deux soeurs… Etant la plus âgée de tous les cousins du côté tant maternel que paternel, je pensais de mon devoir de défendre les cousines plus jeunes et de m'engager dans leurs batailles. Ainsi, quand elles avaient des ennuis à l'école, je me faisais un plaisir de les résoudre. Si des filles méchantes embêtaient ma soeur, je leur fonçais dedans pour les rosser (jhapped them). Et je me disais, c'est comme ça que j'offre les ‘raksha’, et pourquoi donc mes cousins ne me nouent pas de rakhi ? Pourquoi ce ne serait qu'au frère de recevoir l'honneur ? Maman a soutenu ma théorie. Depuis ce jour, ma soeur et moi nous sommes noué mutuellement un rakhi.

La conception de Raksha Bandhan a-t-elle donc évolué avec le temps ? Est-elle toujours adaptée à notre époque ? Oui à ces deux questions, répond compulsivewriter qui explique :

…en effet, l'essentiel, c'est la promesse que représente le rakhi. La fête consiste maintenant entièrement à choyer ses frères et soeurs. Et la promesse a changé elle aussi. Ma soeur est une femme indépendante et intelligente qui vit toute seule dans un pays différent, une culture différente. Elle n'a pas besoin que je la protège. Mais voici ce que je peux lui promettre : si elle veut faire la fête, je serai là ; si elle veut tempêter, aussi. Si elle a besoin de faire des folies, je lui donnerai ma carte de crédit. Si elle a besoin de conseils, je ferai mon possible pour lui indiquer la bonne direction. S'il lui faut du réconfort, je lui ferai mes gâteaux à la noix de coco. Si elle a besoin qu'on la secoue, je lui donnerai la bourrade. Si c'est un encouragement qu'il lui faut, je serai la main qui la poussera. Et un jour où rien ne pourra la dérider, je serai la grande soeur toquée et je ferai n'importe quoi pour faire apparaître ses fossettes sur ses joues.

Longue vie à la promesse de rakhi/ raksha bandhan. Que le lien ne se brise jamais.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site