Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Angola : “Alambamento” et rites du mariage

En Angola existe une tradition  assez forte autour de la demande en mariage, appelée “alambamento“. Considérée même plus importante que le mariage civil ou religieux (chrétien dans ce cas), l’alambamento consiste en une série de rites, comme la remise d'une lettre avec la demande en mariage, contenant quelques fois de l'argent.

Bride, photo from blog Teto de Estrelas

Une mariée, photo du blog Teto de Estrelas

Le blog Muxima N´gola [en portugais, comme tous les liens] présente une description détaillée de cet événement :

Quando o jovem casal de namorados decide casar, é necessário ter o aval da família da noiva e isso só é possível se, durante o pedido, toda a gente estiver de acordo em que o casamento se concretize. O jovem casal marca o dia do pedido. Esse dia é marcado pelos tios da noiva, pois é necessário reunir toda a família e é entregue uma lista contendo o que o noivo tem de conseguir reunir até ao dia do pedido.

Quand un jeune couple décide de se marier, il doit avoir l'approbation de la famille de la fille et cela est possible seulement si, pendant la cérémonie de la demande en mariage, chacun donne son consentement. Le jeune couple fixe la date de la demande. L'accord sur cette date est donné par la tante et l'oncle de la fiancée, car il faut réunir toute la famille et une liste d'objets est remise au fiancé, qu'il doit fournir avant la date de la demande.
Sur la liste figure différents produits de consommation, ils peuvent varier selon la famille en question, comme l'explique le même blog :

O dia do pedido está marcado e o noivo parte em busca de todo o material para que no dia não falte nada. E o que está nessa lista? Primeiro é um envelope com dinheiro. 300, 400, 500 USD, depende do que o tio estipular. A altura da noiva em grades de cerveja, a altura da noiva em paletes de sumo ou coca-cola, um cabrito, um fato para o tio e uns sapatos para a mãe.

Quand le jour de la présentation de la demande est fixé, le fiancé va à la recherche des biens afin que rien ne manque à la date fixée. Et qu'y a-t-il sur cette liste? Il y a d'abord une enveloppe avec de l'argent.  300, 400, 500 dollars selon les exigences de l'oncle. Des caisses de bière empilées jusqu'à la taille de la fiancée, des caisses de Coca-Cola ou de jus de fruits jusqu'à la taille de la fiancée, un bouc, un costume pour l'oncle et quelques chaussures pour la maman.
Le blog  Tre Angolando décrit aussi alambamento soulignant l'importance de la liste soumise au fiancé :

Trata-se de uma lista elaborada pelos tios, onde consta uma relação de coisas que o noivo tem de “comprar” para oferecer à família da noiva, como indemnização pelos gastos feitos com ela desde o seu nascimento até ao dia do casamento. Basicamente é um dote que representa um bem valioso porque quanto maior o pagamento, maior prestigio terá a noiva.

Il s'agit d'une liste établie par les oncles, dans laquelle figurent les biens que le fiancé doit “acheter” pour l'offrir à la famille de la fille, en compensation de tout ce qui a été dépensé du jour de sa naissance jusqu'à celui de son mariage. Au fond, c'est une dot qui représente une valeur sûre parce que plus forte est la dépense, plus grand est le prestige de la fiancée.
Ofertas, foto do blog Teto de Estrelas

Des cadeaux en nature, photo de blog Teto de Estrelas

Dans le cas où la fiancée serait enceinte, la valeur indiquée ci-dessous augmente beaucoup, d'après le blog Tre Angolando :

Este valor pode ainda ser superior, caso o noivo tenha saltado a janela. Saltar a janela significa que a noiva engravidou antes do casamento e claro, é justo que o pedido seja reforçado. Quando chega o dia do pedido, os familiares do noivo juntam-se à família da noiva, fazem-se as apresentações e procede-se ao pedido de casamento.

Cette valeur peut même être plus élevée, dans le cas où le fiancé “a sauté par la fenêtre”. “Sauter par la fenêtre” signifie que la fiancée est enceinte avant le mariage et c'est justement cela qui fait que les exigences sont plus élevées. Le jour où la demande est présentée, les parents du fiancé se joignent à la famille de la fiancée, pour se présenter et la demande en mariage est faite.

C'est ainsi que se déroule le processus, d'après le blog Muxima N´gola :

Quando chega o dia, a família do noivo (pai, mãe, tio, tia, irmãos) vai a casa da noiva e o tio da mesma, como se de um juiz se tratasse, apresenta toda a gente e informa de que se vai dar início ao pedido de casamento. Os pais da noiva convidam os pais do noivo a entrar e o tio dá início à leitura do pedido apresentado pelo noivo. Se o pai da noiva concordar com o pedido, o noivo terá de ir buscar o alambamento ou seja, aquela lista de coisas que juntou. O alambamento é apresentado e se tudo for cumprido é feita uma reunião para acertar a data do casamento e outros detalhes de natureza logística. Posto isto, canta-se e dança-se (não é por acaso que aparecem as grades de cerveja e de coca-cola na lista).

Quand le jour arrive, la famille du fiancé (père, mère, oncle, tante, frères et sœurs) se rend chez les parents de la fiancée, et son oncle, comme si c'était le juge, fait les présentations et informe tout le monde que la cérémonie de demande en mariage va commencer. Les parents de la fiancée invitent les parents du fiancé à entrer et l'oncle commence par lire la demande en mariage présentée par le fiancé. Si le père de la fiancée consent, le fiancé va chercher l’alambamento, en d'autres termes, la liste des biens qu'il doit présenter. L’alambamento est présenté et si toute la liste est complète la date d'une réunion est fixée pour s'accorder sur celle du mariage et les préparations matérielles. Quand tout est résolu, les chants et les danses commencent (ce n'est pas par hasard que la bière et le Coca-Cola figurent sur la liste.)
A partir de cette date, si tout va bien, le couple devient mari et femme. Lors de la cérémonie du mariage, certains couples se marient en portant des habits traditionnels et certains préfèrent mettre un costume avec cravate, tandis que les fiancées portent l'habit blanc traditionnel. Débora Cecília, auteur du blog Teto de Estrelas [Toit étincelant] raconte qu'elle a participé à un mariage auquel elle était invitée à Cabinda, au nord du pays :

No dia do casamento a mulher se veste com um fato, uma roupa típica do país, e o homem se veste com uma camisa social, terno e gravata. Antes de começar a noiva aparece debaixo de um pano, para testar se o marido a reconhece de verdade.

Le jour du mariage, la fille porte un habit traditionnel du pays et l'homme un vêtement trois-pièces et cravate. Avant que la cérémonie commence, la fiancée apparait sous une pièce de tissu, pour voir si le futur mari la reconnait vraiment.
Dança tradicional na festa do casamento, foto do blog Teto de Estrelas

Dans danseuses traditionnels lors d'une fete de mariage photo du blog Teto de Estrelas

Lorsque l'union est officiellement célébrée, alors commence la fête, autrement les Angolais ne seraient pas ce peuple de fêtards. Beaucoup de nourriture et de boissons sont servies aux invités, toujours avec une bonne musique angolaise.

La tradition n'est plus ce qu'elle était ; bien que l'alambamento soit encore très enracinée dans la culture angolaise, en réalité, elle est moins pratiquée dans la vie moderne, et pas seulement en Angola. Sandra Flosi parle de l’alambamento au Mozambique sur le blog Mosanblog, où certaines familles abandonnent cette tradition, alors que d'autres, plus conservatrices, se font une obligation de la respecter. En même temps, la société angolaise reconnait l'importance rituelle de l’alambamento et utilise même la publicité à la TV.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site