Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Dispute frontalière entre la Malaisie et l'Indonésie


View Larger Map

Un récent accrochage frontalier entre la Malaisie et l'Indonésie a réveillé une fois de plus les tensions entre les deux pays [liens en anglais].

La zone en question est l'île Bintan. Les autorités indonésiennes avaient arrêté sept pêcheurs malaisiens pris en flagrant délit de braconnage. Mais la police malaisienne avait également mis en garde à vue trois agents indonésiens des pêcheries à proximité de la zone de l'île Bintan. Les deux pays ont relâché depuis autant les pêcheurs que les agents. Chacun revendique pour soi cette zone.

En outre, l'Indonésie a enquêté sur des allégations de mauvais traitements infligés par la Malaisie à ses trois agents, ce qui a provoqué une tension bilatérale encore envenimée lorsque des manifestants indonésiens lancèrent des excréments sur l'ambassade malaisienne à Djakarta et brûlèrent un drapeau malaisien.

La blogosphère malaisienne reste fondamentalement divisée sur cette affaire. Les uns y voient une offense, d'autres, un acte d'Indonésiens désabusés non représentatifs de leur pays, et d'autres encore pensent qu'elle a été gonflée par les média. Enfin, certains proposent des théories du complot.

Un blogueur malaisien, Ibrahim Yahaya, a raconté dans son blog comment un de ses amis se sent trahi par l'Indonésie, car la Malaisie contribue à l'économie indonésienne dans tellement de domaines, comme l'éducation et le tourisme., et ce sont des insultes qu'ils reçoivent en échange. Le billet complet, en bahasa malaysia, se trouve ici.

Tandis que les manifestants ont menacés de s'en prendre aux Malaisiens en Indonésie, un étudiant malaisien en Indonésie dit sa tristesse :

Ce qui m'a le plus effrayé, c'est qu'ils ont menacé d'arrêter les Malaisiens dans les rues et de leur raser le crâne avant de les renvoyer chez eux.

Mais je sais qu'ils ne représentent pas tout le peuple indonésien, qui aime la paix. J'étudie ici depuis 4 ans. Il y a beaucoup d'Indonésiens gentils et bons qui nous traitaient bien, nous Malaisiens ici, laissant de côté toutes ces chamailleries entre ces deux pays. (sic)

Mais il a aussi ajouté :

Mais franchement je ne leur en veux pas. Les média ici adorent jouer avec cette affaire et en faire du sensationnel. Comme ils font pour les célébrités. La plupart des infos qu'ils ont diffusées n'étaient rien d'autre que des allégations sans fondement et ils les ont rabâchées encore et encore comme s'il fallait les planter profondément dans le cerveau. Planter la haine. (sic)

Un autre blogueur de Malaisie estime que la manifestation était injustifiée, tout en ne voyant pas la nécessité de riposter :

On ne va pas faire la guerre à l'Indonésie. Il n'y aura pas de guerre. La Malaisie et l'Indonésie sont comme des frères. Nous avons beaucoup d'atouts généraux et particuliers en commun. Les questions relatives à notre querelle frontalière peuvent être aplanies à tout moment et sans préjudice.

Alors, de mon point de vue, l'affaire a été exagérée et disproportionnée. Certaines parties ont tenté de s'enrichir avec, c'est-à-dire en arrangeant des ‘retours’ massifs pour les Indonésiens.

Quoi qu'il en soit, une solution diplomatique reste la meilleure voie. En ce qui concerne les relations entre nos deux pays, elles reste (sic) du ‘nous-avons-besoin-l'un-de-l'autre’. Nos amis d'Indonésie ne sont-ils pas de cet avis ?

Ahirudin Attan, un blogueur socio-politique à forte audience en Malaisie, a écrit sur son blog un bref billet sur le sujet, qui lui a valu quantité de commentaires, dont celui de son confrère blogueur Pasquale :

Beaucoup de bruit pour rien, cette soi-disant prise de bec entre l'Indonésie et nous !

Les médias indonésiens, imprimés et électroniques, qui ont monté en épingle cette bagarre sont notoirement pour le Mouvement de la Réforme en Malaisie ! Faut-il en dire plus !

J'y étais quatre jours la semaine dernière, et ai demandé aux Indonésiens moyens dans la rue ce qu'ils pensaient de la bagarre et ils ont dit “ada dalang di sebalik tabir pak”, traduit en gros, “Il y a sans aucun doute un marionnettiste derrière le rideau, Monsieur, qui fait tout ça”.

et AnnoyinglyAnonymous- LemanPulut :

Le récent affrontement mineur malaisio-indonésien est, je crois, un scénario concocté par certaines parties qui ABHORRENT l'idée même de Malais de la région s'unissant sous un même parapluie idéologique. Ce n'est qu'une théorie, mais qui vaut d'être examinée.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site