Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Shiva Nazar Ahari libérée contre une caution de 500 000 dollars

Shiva Nazar Ahari, une militante et blogueuse iranienne emprisonnée, a été libérée hier.

D'après plusieurs sites d'information, Shiva a été libérée sous caution  après versement de 500 000 dollars US. Elle a assisté à son procès menottée au début du mois de septembre et a été accusée d'être impliquée avec le mouvement des Moudjahiddines du peuple iranien.

Ce groupe est en conflit avec la République islamique d'Iran depuis des années et toute affiliation y est considérée comme inimitié contre Dieu ou “Moharbeh“, passible de la peine de mort en Iran.

Plusieurs manifestations ont eu lieu ces dernières semaines pour soutenir Shiva.

En Allemagne, le vendredi 10 septembre, les Madrane Solh Dortmond (Mères pour la paix de Dortmund), un groupe qui comprend aussi des hommes, se sont réunis en portant la photo de Shiva (photo ci-dessus). Ils se rassemblent toutes les semaines, le samedi, pour témoigner de leur solidarité avec les mères dans la peine en Iran. D'autres photos sont disponibles sur leur blog.

Voici le groupe sur Facebook de la campagne pour Shiva.

Une manifestation a eu lieu aussi à Washington DC. Ahmad Batebi, un militant iranien des droits humains (en exil), parle de Shiva dans cette vidéo. Il affirme qu'elle est une simple militante qui ne s'est jamais mêlée de politique.

We are all Shiva est une autre campagne virtuelle qui conseille différentes façons d'aider Shiva, depuis le Canada jusqu'en Iran.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site