Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine, Japon : La querelle du bateau de pêche, une guerre des mots

(Note : Le billet d'origine a été publié le 19 septembre. Le 24 septembre [en anglais], le Japon a libéré le capitaine du bateau de pêche chinois, quelques heures après l'annonce par la Chine de “mesures” contre 4 Japonais pour “intrusion” dans une zone militaire)

Alors que la querelle entre le Japon et la Chine à propos des îles Diaoyu s'intensifie avec la détention du capitaine d'un bateau de pêche chinois, détention qui vient tout juste d'être prolongée d'une dizaine de jours [en anglais], une guerre des mots s'est déclarée entre deux blogueurs de renom, Yoshikazu Kato et Zhang Wen.

Yoshikazu Kato [en  anglais], bilingue en japonais et chinois, est actuellement étudiant à l'université de Pékin, et écrit beaucoup sur les relations internationales, notamment une rubrique sur le site FC China et un blog populaire sur la plateforme iFeng [en chinois]. De l'autre côté, Zhang Wen [en anglais] est un journaliste chinois de premier plan, commentateur de médias et blogueur [en chinois], avec une expérience dans les médias principaux chinois et occidentaux, comme le Guardian.

Kato a récemment commenté l'incident dans un blog [en chinois] intitulé “La querelle du bateau de pêche est une bonne occasion d'apprendre”, qui a été vu par Zhang [en chinois] comme un argument spécieux visant à justifier les comportements agressifs du Japon.

Une bonne occasion d'apprendre?

Kato écrit tout d'abord que l'incident est une bonne occasion pour la Chine de comprendre comment fonctionne le gouvernement japonais :

过去,多数中国人不关心日本的行政制度和司法制度,把政治家、公务员、外交官、检察官全当成笼统的“官” 来看待,觉得他们既然是官就会受到某种统一领导,中国外交部门只要和这个统一的领导机关交涉就行了。但是这次事件与以往东海上的巡逻船、调查船之间的对峙不同,船只毕竟相撞了,日方已经采取了法律措施,把撞船事件的处理变成了一个涉及外交、司法和行政的综合性问题,单靠外交手段已经很难奏效了。日本的体制是,外交由政府负责,而司法系统完全独立于政府,而决定拘留渔船船长的检察官和法官,甚至在司法系统内部都有相当高的自主性。

Dans le passé, la plupart des chinois ne se préoccupaient pas de comprendre le fonctionnement des systèmes administratif et judiciaire japonais. Ils mettaient dans le même sac hommes politiques, fonctionnaires, diplomates et magistrats, les rangeant tous sous le nom générique et vague de “officiels”, et les supposant sous les ordres d'un seul et même département. Le ministère chinois des affaires étrangères pensait donc n'avoir à traiter qu'avec une seule instance japonaise. Cependant, cet incident-ci diffère des précédents. Après l'accident, le Japon a mis en œuvre des mesures judiciaires, ce qui signifie que le traitement de l'incident recouvre un aspect diplomatique, mais aussi judiciaire et administratif. Il devient alors difficile d'avoir le ministère japonais des affaires étrangères comme interlocuteur unique. Le système japonais est tel que, si la diplomatie dépend du gouvernement, le système judiciaire est, lui, complètement indépendant par rapport à ce dernier. De plus, le procureur et le juge qui ont pris la décision d'arrêter le capitaine du bateau de pêche ont eux-mêmes, à l'intérieur du système judiciaire, un haut degré d'indépendance.

Zhang critique cet argument comme un non-sens total:

这段话真是荒唐,逻辑错乱。且不说在钓鱼岛主权存有争议的形势下,日方以国内法来处置中方船只已经是极不妥当之举,暴露其司马昭之心。再者,对中方而言,这就是一起由日方挑起的外交事件,不靠外交手段,难道加藤是建议中方派出检察官、政府官员甚或干脆出兵?

Ce paragraphe est vraiment absurde, il n'y a aucune logique. Sans même parler du fait que la souveraineté sur les îles Diaoyu soit disputée, il est inapproprié de la part du Japon d'invoquer des lois internes pour traiter une affaire concernant un bateau chinois. De plus, pour la Chine, il s'agit d'un incident diplomatique déclenché par le Japon. Selon Kato, si l'incident ne doit pas être traité  suivant les voies habituelles de la diplomatie, faudrait il donc que la Chine envoie des procureurs, des officiels du gouvernement voire des soldats?

在这件事情上,加藤拿“日本司法系统独立于政府”来说辞,是本末倒置了,或者说是在诡辩。固然我承认日本的体制优于中国,但就事论事,在钓鱼岛主权存有争议的情况下,日方不应该使用国内法,这里没有司法机构什么事。

Dans cette histoire, quand Kato prétend que “le système judiciaire japonais est indépendant du gouvernement”, il met la charrue avant les bœufs, ou bien c'est une argutie. Je reconnais volontiers le système japonais comme étant supérieur au système chinois. Mais pour en revenir à notre sujet, la souveraineté des îles Diaoyu étant disputée, le Japon n'aurait pas dû user de lois et de mesures judiciaires nationales ; cette affaire ne relevait pas du domaine de la justice.

Le gouvernement chinois et les mouvements nationalistes

Kato fait ensuite l'éloge du gouvernement chinois, qui a su réguler les manifestations anti-japonaises en Chine, et ainsi prévenir une détérioration des relations économiques entre les deux pays :

越是在这样的情况下,中国政府肯定越要约束民间关于外交的态度,而不愿被一部分政治投机者“狐假虎威”。政府希望人们认识到:无论国家在外交上取得了什么进展,都取决于政府创造和拥有的强大政治、军事、经济实力,并非归功于少数具有冒险精神的“保钓人士”或“反日人士”,所以应当“先谢国家”。而如果暂时不能“亮剑”,已经具备了“亮剑”能力的政府也不愿意被这些人推着陷入被动。

Plus la situation est difficile, plus le gouvernement chinois doit faire d'efforts pour contenir les réactions du peuple sur les affaires diplomatiques, et ne pas laisser quelques opportunistes politiques en profiter. Le gouvernement espère que les gens comprennent que les progrès sur le terrain de la diplomatie sont directement liés à la puissance politique, militaire et économique, et ne doivent absolument rien à une poignée d'activistes aventureux se battant pour la protection des îles Diaoyu et contre le Japon. Les citoyens devraient donc “remercier l'État”. Même si  le gouvernement ne peut pour le moment pas “prendre les armes”, il possède la capacité de le faire, et n'acceptera pas d'y être forcé par ces activistes.

Zhang rétorque à nouveau que l'argumentaire de Kato cache des intentions douteuses :

这段话充分证明了加藤的日本人属性:大大的狡猾。在看似肯定实则暗讽中国政府的同时,也极大地贬低了中国的民族主义。并且挑拨了两者的关系。可谓一石多鸟。

Ce paragraphe montre le caractère rusé des Japonais. Sous ses louanges, il cache une satire du gouvernement chinois. Il dévalorise également le nationalisme chinois, et les relations de ce dernier avec l'Etat. C'est faire d'une pierre deux coups.

不可否认,这段话的确包含中国政府的意思,但夹带着加藤自己的私货,借中国政府去打压“反日人士”。诚然,我反对极端的民族主义,但认同理性的民族主义,例如在此次事件上,如果中国人保持沉默而不抗议,那才会令我失望呢!我要纠正加藤的是,此次“反日人士”不在少数,而是很多。尽管由于管制的原因,反日抗议未能大范围爆发,但被侮辱的感觉相信很多人都会有。

On ne peut le nier, ce paragraphe décrit bien les intentions du gouvernement chinois, mais il cherche également sous ce couvert à inciter le gouvernement à renforcer la pression contre les “activistes anti-japonais”.  Si je suis opposé au nationalisme extrémiste, je soutiens le nationalisme rationnel. J'aurais été extrêmement déçu si les Chinois avaient laissé passer cet incident sous silence ! Je dois corriger Kato, car les “anti-Japonais” ne sont pas un groupe minoritaire, loin de là. Le contrôle exercé par le gouvernement a certes empêché les mouvements de protestation de se répandre, mais croyez bien que beaucoup de Chinois se sont sentis humiliés par cette histoire.

加藤自作主张地替中国政府为某些“反日人士”定性:政治投机者。更不堪的是,加藤竟不知其为谁地为中国政府代言起来:(中国)政府也不愿意被这些人推着陷入被动。

Kato décide de son propre chef qu'aux yeux du gouvernement chinois, les “activistes anti-Japonais” sont des opportunistes politiques. Le pire est qu'il a le toupet de parler au nom du gouvernement : le gouvernement (chinois) ne veut pas non plus être poussé par ces gens (à une épreuve de force militaire).

Le verdict

Kato conclut finalement que cet incident est une bonne opportunité pour les deux pays d'apprendre à mieux se connaître et se comprendre :

日中之间围绕着撞船事件展开的交涉是一个案例,给了两国国民深入认识,并学习对方国内政治的机会。如果此事得到比较圆满的处理,它必将成为日中两国走向相互理解的一个契机,甚至反过来推动双方解决各自内政中涉及对方的问题。

Les négociations dans cette querelle à propos du bateau de pêche donnent une bonne occasion à nos deux pays de mieux se connaître, de mieux connaître également leurs politiques intérieures respectives. Si nous parvenons à un dénouement satisfaisant, ce sera un tournant vers une compréhension mutuelle sino-japonaise, voire amener à des solutions pour régler d'autres affaires internes impliquant la partie opposée.

Zhang réaffirme quand à lui que le Japon doit être tenu responsable de cette querelle :

我固然也严厉批评了中国政府以往的“无所作为”,导致日方一步一步掌握了钓鱼岛实际控制权。但我的立场是清清楚楚、明明白白的,日方主动挑起事端,要对由此导致的中日关系大倒退负历史责任。正如当年的侵华战争,在这上面,没有什么可以辩护的余地。

Bien sûr, j'ai également critiqué le gouvernement pour n'avoir par le passé “accompli rien qui vaille”, laissant pas à pas le Japon prendre le contrôle des îles Diaoyu. Cependant, mon point de vue est plus que limpide à ce sujet : c'est l'initiative prise par le Japon qui a provoqué l'incident, et c'est donc à celui-ci d'assumer la responsabilité de la détérioration des relations sino-japonaises qui en découle. Tout comme lorsqu'il a envahi la Chine durant la Seconde Guerre Mondiale,  le Japon n'a ici rien qui plaide en sa faveur.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site