Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Serbie : Le ministre fait passer le e-gouvernement du virtuel au réel

[les liens sont en serbe sauf mention contraire]  La communauté serbe en ligne pulsait ce soir suite à ce qui pouvait sembler un événement mineur et informel tenu un peu plus tôt à Belgrade mais qui était en fait révolutionnaire : une réunion baptisée Tweet Up in Pariska 7, la nouvelle adresse du ministère des télécommunications et de la société de l'information à Belgrade, réunion organisée principalement via Twitter et Facebook.

Selon le buzz ambiant, l'initiative de cette réunion informelle venait de Slobodan Markovic, conseiller spécial du ministère des télécommunications et de la société de l'information, qui est aussi un membre très actif et entreprenant de la communauté en ligne, et de Zoran Torbica, PDG de CRI Domains et un des initiateurs et vice-président du Centre Serbe pour le Développement d'Internet, qui a fait partie de la communauté en ligne locale pratiquement depuis que celle-ci existe.

La ministre Jasna Matic [en anglais] a reçu ses invités sur la terrasse de ses nouveaux bureaux et a passé plusieurs heures à discuter objectifs, problèmes, idées et à échanger des opinions avec… eh bien ceux qui semblaient être ses pairs en ligne.

Predrag Milicevic, un célèbre blogueur local, raconte décrit l'après-midi passé sur la terrasse avec la ministre Matic dans son dernier billet intitulé The First Minister At A Tweet-Up in Serbia [Le premier ministre à assister à un Tweet-Up en Serbie] :

Les ministres ont toujours été davantage une fonction que des personnes, une notion du vocabulaire de la politique quotidienne plutôt que des individus réels. Les ministres ont toujours été présents quelque part… loin de nous.

Aujourd'hui, un ministre est descendu parmi nous. Un homme en chair et en os. En fait, une femme ; ) La ministre des télécommunications et de la société de l'information, Jasna Matic. Elle nous a parlé. D’ e-éducation, des challenges, de la transparence, des lois, des procédures… Elle nous a écouté attentivement. Elle a pris nos idées en considération.  Les solutions proposées lui ont plu.  Elle a ri des blagues lancées… Elle était l'une de nous.

Une autre membre très active de la blogosphère, Tatjana Vehovec, alias Mooshema, rédactrice et éditrice à Novi Sad, s'est aussi rendue à Belgrade aujourd'hui et rapporte la même histoire sur son propre blog :

La ministre Jasna Matic avec Tatjana Vehovec et d'autres membres de la communauté en ligne de Belgrade (photo de Nenad Pavlovic – @neshasr, avec l'autorisation de Kolegijum.com)

Il était une fois dans un pays de de paysans dans les montagnes des Balkans…

Non, ce n'est pas cela : c'était aujourd'hui, sur la terrasse du ministre des télécommunications et de la société de l'information, Jasna Matic, une réunion de travail informelle, dans le meilleur sens du terme, dans les nouveaux bureaux du ministère, un endroit où le monde réel et la vraie authorité se sont rencontrés.  Respect.

Vehovec poursuit son billet avec des extraits et un résumé des résultats tangibles de la réunion :

La conclusion du Tweet Up peut être résumée par l'identification de trois tâches pour la communauté en ligne :

1. Quiconque rencontrant des obstacles dans les domaines du commerce électronique, du business électronique, de l'importation et surtout de l'exportation de services, a été invité à identifier ces problèmes et, si possible, à proposer une solution basée sur le bon sens, les connaissances professionnelles et l'expérience personnelle.

2. La création d'un groupe ad hoc a été suggérée, et il semble que ce groupe ait déjà été créé, pour élaborer des projets qui prendront la forme de propositions pour une plate-forme d'échange entre le ministère des télécommunications et de la société de l'information et les utilisateurs de base, pour créer un espace interactif d'échange d'idées et de solutions et par dessus tout, pour identifier les problèmes relatifs à l'application de la loi [sur les communications électroniques] et aux forces et faiblesses de ses applications pratiques.

3. Un groupe de travail a été formé pour commencer à rédiger une législation accompagnatrice qui couvrira les moyens de communication des différents (tous) ministères, définir le contenu requis et identifier les moyens de communication avec les citoyens. Le but de cette législation est d'améliorer la tranparence sur le travail des ministère, d'atteindre une meilleure usabilité des sites du gouvernement  et d'accélérer la communication.

Le conseiller spécial Slobodan Markovic et d'autres internautes autour du ministre Matic (photo reprise du blog de M. Milicevic, Pedya.rs avec son autorisation)

Il semblerait que que le Tweet Up d'aujourd'hui avec la très abordable ministre Matic soit ce que les Belgradois appellent familièrement un “pas de sept lieues” pour la communauté en ligne et, nous l'espérons, la société serbe au sens large. En rappel que toute conversation, aussi plaisante soit elle, n'est aussi bonne que les résultats qu'elle produit, Milicevic conclut ainsi son billet :

Je ne crois pas aux baguettes magiques, mais je crois au pouvoir de la communication ouverte.  Et je crois que lorsque quelqu'un descend parmi le peuple depuis l'Olympe de l'Etat, pour dialoguer franchement, nous pouvons espérer quelques  développements. Dans un futur proche.  Et comme on dit : ” l'espoir est ce qui meurt en dernier”… .

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site