Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Koweït : laissez pourrir les tomates !

Les tomates sont aujourd'hui huit fois plus chères au Koweït qu'il y a un mois et ces hausses de prix ne sont pas passées inaperçues des internautes. Personne ne semble pouvoir expliquer pourquoi le carton de tomates est passé d'un demi-dinar  koweïtien (environ un euro et demi) à 4 (plus de dix euro) en seulement quelques jours [liens en arabe].

AlDestor écrit :

أثناء حديثه الشيق والممتع سمو رئيس مجلس الوزراء أدام ظله لنواب الخيبة برر لنا سبب سفراته ورحلاته المكوكية لارجاء العالم بأنه يبحث عن تأمين الغذاء للكويت ولدول الخليج بعد 15 عام
سمو الرئيس هل تعلم بأن الزمن قد سبقك كثيرا كيف لا ونحن في عام 2010 نعاني من ارتفاع أسعار الخضار وأهمهم وهو شيخهم وكبيرهم الطماطم
Dans son fabuleux discours à nos bons à rien de députés, le premier ministre a justifié ses déplacements constants autour du monde par la nécessité d'assurer la sécurité alimentaire du Koweït et du reste du Golfe pour les quinze prochaines années.
Cher Monsieur le Premier Ministre,
Êtes-vous au courant que le temps vous a rattrapé et que nous, en 2010, subissons une augmentation des prix des légumes, et surtout du premier d'entre eux, la tomate ?

Ein Bagzee pense que le problème n'est pas l'augmentation des prix, mais comment s'y habituer :

ذن المشكلة في ثقافة المستهلك نفسه هو لا يعلم أنه العجلة المهمة التي يعتمد عليها أي تاجر فهو أي التاجر لا يستطيع أبعاد المشتري لو مهما كان الثمن فسوف يبيع لك بضاعته في النهاية هناك درجات في الخسارة التجارية لا احد يرغب أن تصل خسارته ألي درجة تحت الصفر فالجميع يرغب أن يبيع إذا اليوم خسرت دينار واحد فأنا كسبت عميل جيد سوف يشتري مني بسعر دينارين في المستقبل و هكذا تتم الحركة التجارية بالأمس كان البيض اليوم الطماطم غدا الخبز أو الأرز على اعتبار أن المحاصيل الزراعية في بيشاور – باكستان تعرضت للتلف !!
Le problème réside dans la culture des consommateurs, qui ne comprennent pas le cycle dont dépend n'importe quel commerçant. Les commerçants ne peuvent pas tenir les consommateurs à distance et finiront par vendre leurs produits à perte parce qu'à la fin, tant qu'à y perdre, personne ne veut perdre tout complètement. Tout le monde veut vendre et si le marchand perd un dinar aujourd'hui, il gagnera un bon client qui lui achètera ses produits pour deux dinars à l'avenir, et c'est comme ça que marche le cycle du commerce. Hier, on parlait de l'augmentation des œufs, et aujourd'hui, c'est au tour des tomates. Demain, ce sera peut-être le pain, ou le riz, vu que les récoltes à Peshawar, au Pakistan, ont été détruites par les inondations.

m-vitaminz se demande pourquoi les parlementaires ne font pas du bruit contre l'augmentation des prix :

لماذا يانواب الأمة والمعارضة لم تقيمو ندوات وتجمعات وتنزلون للشارع إحتجاجاً لغلاء الطماط ..؟ لماذا لم تهددو رئيس الوزراء بإعتلاء المنصة وأستجوابه لرفع سعر الطماط ..؟ لماذا يانواب الأمة المناظلين لم تكشفوا من وراء هذا الغلاء الفاحش وتشكلو لجنة تحقيق
Pourquoi les députés et l'opposition ne sont-ils pas en train de tenir des conférences, d'organiser des rassemblements et des défilés pour protester contre l'augmentation du prix des tomates ? Pourquoi n'ont-ils pas menacé le premier ministre d'une motion de confiance au parlement pour cette augmentation ? Pourquoi n'ont-ils pas révélé qui est derrière le bon pharamineux des prix et désigné une commission d'enquête ?

Comme toujours au Koweït, Twitter déborde de blagues sur le sujet.

BoJaij says:

كل نائب يستلم سحارة طماط…هدية عودة مجلس الأمة
Chaque député recevra un carton gratuit de tomates pour marquer l'ouverture de l'année parlementaire.

et fayounii ajoute le sport comme dernier ingrédient :

قرر اتحاد الكويت لكرة القدم منح كل لاعب صندوق طماط وذلك لفوزهم بالكأس
L'association koweïtienne de football a décidé de donner un carton de tomates à chaque joueur, pour gagner le championnat.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site